Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Bullhead

D’une sombre histoire de trafic d’hormones en Belgique, Michaël R. Rostram tire, dans cet époustouflant premier long-métrage, une tragédie familiale et existentielle d’où émerge un héros singulier : Jacky Vanmarsenille, incarné par l’impressionnant Matthias Schoenaerts. Christophe Chabert

Il y a quelques années, en plein déballage des affaires de dopage dans le cyclisme, on parla de «pot belge» pour désigner le cocktail de produits que s’injectaient les coureurs pour booster anatomie et performances. Moins connu par chez nous, à la même période et toujours en Belgique, un fait-divers fit sensation : le démantèlement d’un réseau organisé de trafic d’hormones bovines. C’est de ce dernier dont Michaël R. Roskam, qui fait une entrée remarquée dans le cinéma européen avec ce premier film estomaquant, s’inspire dans Bullhead ; mais impossible de ne pas penser, devant les pratiques intimes de son héros Jacky Vanmarsenille (Matthias Schoenaerts, bien plus fort que Jean-Claude Van Damme dans le registre taiseux musculeux), à l’illustration monstrueuse de ce qu’est un pot belge. Sauf que lui ne cherche pas à gagner des courses, juste à soigner un problème de virilité lié à un terrible «accident» survenu quand il était enfant.

Vache de vie !

Si Bullhead se présente comme un polar mafieux tout ce qu’il y a de plus classique, avec ses familles rivales, ses hommes de main violents, ses flics aux aguets et son mouchard infiltré, Roskam dynamite les conventions par la situation géographique de l’histoire (quelque part entre la Flandre occidentale, Liège et le Limbourg, c’est-à-dire au carrefour des tensions entre Flamands et Wallons), le boulot des protagonistes (des éleveurs de vaches, avant tout) et la souffrance existentielle de son héros. Avec une fluidité constante, le cinéaste imbrique toutes ces données dans un récit d’une ambition extrême, variant les registres (de la comédie avec les deux carrossiers wallons, à la tragédie avec la fille dont Vanmarsenille est amoureux mais qui lui est doublement interdite) et unifiant l’ensemble par une mise en scène en état de grâce, dont l’apogée reste l’explosion de violence finale digne d’un Nicolas Winding Refn. Loin de survoler les choses, il fouille jusqu’aux recoins les plus sombres pour démêler les nœuds du drame : amitié trahie, homosexualité cachée, jalousie dévorante, vengeance occultée, pression familiale, haine entre communautés… À ce titre, Bullhead a des allures de saga sur la Belgique actuelle, mais rapportée au destin d’un homme qui ne pense qu’à regagner sa dignité perdue. Comme ce héros inoubliable, Bullhead frappe très fort !

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 7 mars 2017 Loin de la démesure du Salon de l’Agriculture, le Festi’vache propose un autre regard sur le monde rural. Ou plutôt 49 regards, soit autant que des films (...)
Mardi 5 mai 2015 De et avec Alan Rickman (Ang-Fr-ÉU, 1h57) avec Kate Winslet, Matthias Schoenaerts…
Mardi 11 novembre 2014 Après l’électrochoc "Bullhead", Michael R. Roskam négocie habilement son virage hollywoodien avec ce polar à l’ancienne écrit par le grand Dennis Lehane, très noir et très complexe, servi par un casting parfait. Christophe Chabert
Mardi 2 septembre 2014 Moins flamboyante que l’an dernier, la rentrée cinéma 2014 demandera aux spectateurs de sortir des sentiers battus pour aller découvrir des films audacieux et une nouvelle génération de cinéastes prometteurs. Christophe Chabert
Mardi 11 mars 2014 De Michel Spinosa (Fr, 1h47) avec Yvan Attal, Janagi, Charlotte Gainsbourg…
Mercredi 13 novembre 2013 Pour son retour sur les écrans (français), le Hollandais Alex van Warmerdam propose une fable corrosive où une société secrète aux motivations opaques sème le chaos au sein d’une famille bourgeoise avec une méchanceté burlesque et...
Jeudi 11 juillet 2013 Felix Van Groeningen renouvelle le mélodrame avec ce film poignant baigné de bluegrass, d’amour et de désespoir, qui ose une critique bien sentie des paradoxes de l’Amérique et de la fascination qu’elle procure. Christophe Chabert
Mercredi 26 décembre 2012 Le Top 2012 de la rédaction et de nos lecteurs consacre deux films français, ce qui n’est pas forcément à l’image d’une année cinéma où le bon cinéma est venu de partout : des indépendants américains, du cinéma d’animation ou des cinéastes hors la...
Vendredi 18 mai 2012 Définitivement dans le cercle des meilleurs cinéastes français en activité, Jacques Audiard arrive à ne presque pas décevoir après Un prophète tout en abordant, avec une intelligence constante de la mise en scène, les rivages du mélodrame. Un grand...
Lundi 2 janvier 2012 Panorama / Où l’on parle pêle-mêle de rencontres citoyennes, de festivals, de littérature et de cinéma, de grands événements incontournables et de manifestations que l’on vous implore de ne pas contourner. Christophe Chabert
Jeudi 22 décembre 2011 Panorama / Considérée comme une période dédiée aux films «sérieux», la rentrée cinématographique 2012 envoie un contingent de films excitants sur les écrans. Avec, déjà, quelques coups de cœur ! Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter