Debout les morts

C’est peu dire que la mort est en pleine forme dans la dernière création de Bartabas, Calacas. Au-dessus de nos têtes, dans notre dos, devant nos yeux, les morts sont partout et triomphent dans un ballet équestre ébouriffant. Nadja Pobel

Au Mexique, le mort fait partie du décor, il se trouve au premier rang des peintures de familles comme dans Rêve d’un dimanche après-midi au parc de l’Alameda de Diego Rivera. Et il rit eux éclats. Dents en avant posées sur son corps réduit au squelette (un "calacas" comme on dit en langage familier à Mexico), le mort est à la fête. Bartabas l’a bien compris et s’empare de cette figure pour la marier aux chevaux avec qui il a construit sa carrière et son théâtre, Zingaro, depuis 1985. Tantôt sous forme de marionnettes, tantôt en apparence humaine (les écuyers revêtent une combinaison ou un masque de squelette), la mort cavale et nous cerne. Car – c’est la grande innovation technique de ce spectacle – Bartabas a construit sa scénographie sur deux niveaux : la traditionnelle piste centrale comme au cirque, et une galerie qui encercle les spectateurs sans cesse pris par surprise dans ce bal en mouvement continu. L’impression de se trouver au cœur d’un zootrope (invention cylindrique à travers les fentes desquelles une succession d’images se mettent en action) est saisissante, comme si ces vieilles images précédant l’invention du cinématographe prenaient du relief.

Le cheval humain

Le joyeux barnum de Bartabas tourne à une vitesse époustouflante et montre des chevaux d’une beauté à couper le souffle, même pour celui qui ne voyait jusque là en cet animal qu’une bonne raison de se rendre dans une boucherie chevaline. Quand il ne joue pas seul sa partition, le cheval est le partenaire indissociable des acteurs/écuyers qui l’effleurent, rebondissent sur son dos pour mieux s’envoyer dans les airs ou l’accompagnent avec douceur comme lors de ce moment improbable et fantasmagorique où une Calavara Catrina se meut sur une balançoire face au cheval. Si l’animal majestueux et brillant demeure la star de ce spectacle, il n’est jamais trop impérieux. Bartabas sait aussi le coucher à terre et simplement le regarder respirer, le rendant ainsi… plus humain ! Il fait également acte de modestie en ouvrant la scène à quelques dindons, une oie grise et un petit dalmatien docile et étonné. Enfin, dans ce ballet orchestré au millimètre (avec costumes et lumières impeccables), une grande place est faite aux musiciens. Un duo de percussionnistes français partage la partition avec deux Chiliens, des chinchineros, véritables hommes-orchestre, grosse caisse et cymbale attachées dans le dos. Quatre membres, trois rythmes, ils sont épatant musicalement et physiquement, à l’image de ce spectacle inoubliable.

Calacas
Au parc de Parilly, dans le cadre des Nuits de Fourvière
Jusqu’au samedi 21 juillet

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 18 juin 2019 C’est sa dernière tournée de ce genre. Depuis trente ans, Bartabas mène la compagnie Zingaro d’Aubervilliers vers différents continents avec chapiteau, écuries et une quarantaine d’animaux. Cet été, il s’arrête six semaines à Lyon où il a présenté...
Mardi 17 avril 2018 Délestés des humains (ou presque), les chevaux de Bartabas présentent leurs tableaux comme des grands. Moins immédiatement séduisant que ses précédentes créations, cet Ex anima est une expérience unique et sidérante qui s'installe en Savoie...
Mardi 17 avril 2018 Il nous reçoit dans sa caravane accolé au chapiteau et aux écuries dans cet antre étrange et lunaire : un haras à la sortie de la ligne 7 du métro Fort d'Aubervilliers. Généreux, passionné, Bartabas revient sur cette création qu'il annonce comme...
Mercredi 24 juin 2015 Après une édition 2014 riche en prises de risques, le festival phare de l'été lyonnais est revenu à ses fondamentaux bankable. On peut le déplorer. On peut, plus prosaïquement, se satisfaire de l'aubaine que constitue la venue d'artistes de haute...
Mardi 23 juin 2015 Mathias Lyon, 21 ans, est l'un des dix cavaliers de "On achève bien les anges". Il revient pour nous sur la méthode de travail de Bartabas et son rapport à l'équitation. Propos recueillis par Nadja Pobel
Mardi 23 juin 2015 Grand fan de Tom Waits, Bartabas a fait du plus buriné du crooner l'ombre sonore de ses "Élégies". Un choix judicieux.
Mardi 23 juin 2015 Bartabas ne rigole plus. Conçu en début d’année dans une France secouée par les attentats, "On achève bien les anges" est un spectacle dont la mélancolie n'a d'égale que la rigueur et la virtuosité. Retour sur la création, aux Nuits de Fourvière, de...
Mercredi 25 mars 2015 Des adieux, des retrouvailles, des rencontres : bien que moins surprenante que sa prédécesseur, la 22e édition des Nuits de Fourvière promet son lot d'émotions fortes. Benjamin Mialot
Jeudi 13 mars 2014 65 spectacles, 170 levers de rideau, des rendez-vous au TNG, à Gadagne ou à la Maison de la danse : les Nuits de Fourvière s'annoncent plus foisonnantes que jamais. Benjamin Mialot
Vendredi 29 juin 2012 Comment parler de ce concert à venir d'Antony au Théâtre Antique, sans évoquer celui que l'Anglo-New-Yorkais donna en 2009 avec l'orchestre de l'Opéra de Lyon dans des conditions similaires. La nuit tombait doucement sur Fourvière, le vent soufflait...
Vendredi 22 juin 2012 Avant d’être cette somme caricaturale de sirène boréale, d’elfe panthéiste, d’étoile polaire et autres noms exotiques dont les journalistes issus (...)
Vendredi 22 juin 2012 Cela fait neuf ans que Les Nuits de Fourvière en rêvaient. Björk Gudmundsdottir, fille de Gudmund et de l’étoile Polaire, nous prouvera samedi 30 juin que 2012 est bel et bien l’année du changement : en étant présente, tout simplement. Stéphanie...
Vendredi 8 juin 2012 Si l'on devait écrire une histoire capillaire et musicale de Dominique A, on dirait que sa musique s'est déployée au fil des ans à mesure que ses cheveux (...)
Jeudi 7 juin 2012 La danseuse étoile, Sylvie Guillem (née en 1965), est l’une des rares interprètes à pouvoir organiser un spectacle en son nom, tout en attirant dans son sillage les meilleurs chorégraphes actuels.
Jeudi 7 juin 2012 The Divine Comedy en solo : hérésie ou idée de génie ? La réponse ici et plus encore aux Nuits de Fourvière, dans le cadre de l'Odéon. Stéphane Duchêne
Lundi 26 mars 2012 Et voici la programmation complète (ou presque, tant elle est riche) des Nuits de Fourvière 2012 ! Certains événements étaient déjà connus, mais s’y ajoutent d’excellentes surprises, qu’elles soient musicales ou théâtrales… Christophe Chabert
Mardi 27 mai 2008 Théâtre équestre / Avec un entêtement proche de la mule, Les Nuits de Fourvière prolongent cette année encore leur fidélité à certains artistes. Mais pour corser le (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !