Cage, Soulages et babillages

Soulages, XXIe siècle

Musée des Beaux-Arts

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

La première partie de la saison sera marquée cet automne par l’exposition d’œuvres récentes de Pierre Soulages, d’une singulière exposition consacrée à John cage et d’une autre plus légère et pédagogique à la Sucrière visant à transmettre l’art contemporain aux enfants. Jean-Emmanuel Denave

Paris, Centre Pompidou. La rétrospective Gerhard Richter (jusqu’au 24 septembre) est l’une des expositions les plus passionnantes que nous ayons pu voir ces dernières années.

Déploiement des possibles infinis de la peinture, ancrée, toujours, dans son temps. «Peindre, c’est créer une analogie avec l’imperceptible et l’inintelligible qui prend ainsi forme et devient accessible. Créer cet inintelligible interdit de faire n’importe quelle bêtise, car la bêtise est toujours compréhensible. «L’inintelligible» est d’emblée «inconsommable», donc essentiel», écrivait Richter en 1981. En écho à la phrase de Serge Daney sur ces images qui ne seraient pas à vendre…

En 2002, Richter compose six immenses tableaux abstraits et un peu chaotiques en hommage à John Cage. Dada, Fluxus, Cage, Richter : une filiation.

Erik Satie, John Cage : une autre filiation… Celle-ci sera «exposée» au Musée d’art contemporain sur deux étages, dans des salles entremêlant musique, vidéos, archives et arts plastiques. Le compositeur d’avant-garde américain, chantre du hasard et de la performance, vouait une véritable passion pour le facétieux compositeur français Erik Satie (1866-1925), et notamment pour son exploration originale de la durée. En 1963, Cage fera, pour la première fois, exécuter par une dizaine de pianistes, et 19 heures durant, les Vexations de Satie (1893), mélodie courte répétée 840 fois et composée dans le chagrin de sa rupture d’avec la peintre Suzanne Valadon…

Enfances

Notons que si la musique s’invite au musée, les artistes, eux, s’inviteront cette saison à l’opéra ! Le vidéaste Gary Hill mettra en espace et en images le sublime et unique opéra de Beethoven, Fidélio (en mars à l’Opéra de Lyon), et Pierrick Sorin, vidéaste burlesque, s’attaquera au «tube» de Mozart, La Flûte enchantée, en juin.

Quelques œuvres de Pierrick Sorin seront exposées plus tôt à la Bibliothèque de la Part-Dieu, dans le cadre de l’événement Deuxième étoile à droite puis tout droit jusqu’au matin proposant expositions, concerts, conférences, animations et projections pour la jeunesse.

Et, décidément, l’enfant et l’adolescent seront rois cette saison avec deux expositions collectives de photographies sur les adolescents programmées au Bleu du Ciel («Adolescences critiques» en janvier et deuxième volet en novembre 2013), et la nouvelle exposition de la Sucrière intitulée «L’art contemporain raconté aux enfants». Il s’agit en l’occurrence d’une reprise d’une exposition créée au centre Pompidou de Metz où l’artiste italien Gianni Colosimo a recomposé, sous des formes ludiques et attractives, des œuvres d’artistes célèbres : Marcel Duchamp, Daniel Buren, Joseph Beuys, Yves Klein, Jean-Michel Basquiat…

Age mûr

On notera avec amusement que si le Musée d’art contemporain expose deux créateurs décédés, le Musée des Beaux-Arts accueille quant à lui un artiste certes âgé mais bien vivant !

Né en 1919, Pierre Soulages poursuit son exploration obsessionnelle du noir («l’outrenoir» comme il l’appelle), débutée en 1979, avec ses effets de matière, de lumière et ses mises en espace très étudiées. «J’ai toujours pensé que plus les moyens sont limités, plus l’expression est forte», déclara le peintre qui, refusant la prééminence du concept, cherche «des émotions, de la sensibilité intellectuelle à partir de formes qui ne représentent pas». Le Musée des Beaux-Arts qui vient d’acquérir trois œuvres de différentes époques de Soulages proposera en octobre une sorte de suite à sa grande rétrospective parisienne de 2009. On pourra y découvrir une trentaine de toiles très récentes de Soulages, et voir un artiste au travail ou presque.

Agenda :

«Cage’s Satie : composition for museum», du 28 septembre au 31 décembre au Musée d’art contemporain

«Pierre Soulages, XXIe siècle», du 12 octobre au 28 janvier 2014 au Musée des Beaux-Arts

«Deuxième étoile à droite puis tout droit jusqu’au matin», d’avril à juin 2013 à la Bibliothèque municipale de Lyon

«L’art contemporain raconté aux enfants» de Gianni Colosimo, du 28 septembre au 31 décembre à la Sucrière

«Adolescences critiques 1» (avec Marie-Noëlle Boutin, Yveline Loiseur, Marion Poussier, Nicolas Savary), du 10 janvier au 2 mars au Bleu du ciel

Fidelio de Beethoven, mise en scène de Gary Hill, du 28 mars au 12 avril ; La Flûte enchantée de Mozart, mise en scène de Pierrick Sorin, du 24 juin au 9 juillet à l’Opéra de Lyon

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 18 juillet 2024 Pour la pochette de son nouveau single, Taylor Swift a choisi une photo prise dans la métropole de Lyon (plus précisément à Décines-Charpieu), au Groupama stadium.
Mardi 16 juillet 2024 Du 6 au 9 juin dernier, la Cité Internationale de Lyon a acueilli la prestigieuse cérémonie des Meilleurs apprentis de France 2024  (MAF) et des 100 ans des Meilleurs ouvriers de France (MOF). Une belle mise en lumière de l'excellence des jeunes...
Lundi 15 juillet 2024 Si vous voulez vous rafraîchir cet été tout en profitant de cadres naturels somptueux, les lacs sont une excellente idée. Et ça tombe bien, plusieurs plans d’eau entourent Lyon, et vous pouvez vous y rendre en moins de deux heures pour la plupart....
Mercredi 10 juillet 2024 Patricia Mazuy signe un long-métrage plus convaincant dans le drame que dans le suspense avec "La prisonnière de Bordeaux", avec "Dreaming walls" Amélie Van Elmbt et Maya Duverdier présentent un documentaire énigmatique évoluant dans les lieux...
Mercredi 10 juillet 2024 Avec Emilia Perez - nouveau film de Jacques Audiard mélangeant polar, mélodrame et comédie musicale - l'auteur démontre qu'il est à son summum. Retrouvez aussi Girls will be girls, un récit d'apprentissage sincère ainsi que la foultitude des sorties...
Mercredi 10 juillet 2024 Le Petit Bulletin a rencontré Karim Leklou et l'équipe du film "Le roman de Jim" pour retracer la génèse de ce récit d'une grande tendresse. Dans un tout autre registre, la série Alien présente un nouvel opus : Romulus, particulièrement inspiré du...
Mercredi 10 juillet 2024 Comment François Truffaut abordait-il la féminité ? La réponse en cinq films, en ressortie nationale cette semaine du 7 août. Un article y est consacré en rubrique cinéma du Petit Bulletin. Retrouvez aussi les sorties cinéma à Lyon du 7 août 2024...
Mercredi 10 juillet 2024 Pour célébrer Marcel Pagnol 50 ans après sa mort, Carlotta propose une ressortie de dix de ses films en copies restaurées. Retrouvez notre guide dans la rubrique cinéma du Petit Bulletin. On accueille aussi la sortie de Belle Enfant, une comédie...
Mercredi 10 juillet 2024 Un polar tordu et déconcertant, mais aussi parfois virtuose et sidérant (Mad Fate), un dîner presque parfait qui rate son côté "comédie" avec quelques gags mal rythmés (Dîner à l'anglaise) et un polar indien percutant, politique et féministe...
Vendredi 5 juillet 2024 Un programme "À l’ombre de la forêt", concocté à destination des Lyonnaises et Lyonnais qui ont prévu de passer leur été sur le bitume : du 10 au 27 juillet, le parc de la Tête d’Or vivra au rythme des Estivales Lyon nature.
Vendredi 5 juillet 2024 Escape game, ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage, lecture, jeux de société, dédicaces… Le programme du traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar autour de la littérature jeunesse foisonne de bonnes idées.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X