Images à vendre

La Biennale de la danse démarre lentement voire laborieusement avec deux spectacles surfaits : du butô frelaté signé Sankaï Juku, et un solo de Jan Fabre en manque d’inspiration… Jean-Emmanuel Denave

La première semaine de Biennale a été marquée du sceau du rituel… Rituels butô, rituels traditionnels balinais (pas vus), rituel funéraire à la sauce Jan Fabre… Comme nous le redoutions, le choc Sankai Juku (célèbre compagnie butô japonaise) a bien eu lieu à l’Opéra et sonnait aussi creux sur scène qu’un supplément d’âme frelaté pour public occidental crédule. Dans des décors et des lumières certes superbes, la création Umusuna nous proposait rien moins que de remonter aux origines mystérieuses de la vie. Avec Sankai Juku, même les larves (des danseurs poudrés de blanc se tortillant au sol sur une sorte de musique new-age bidon, tendance Ushuaïa) sont jolies et fréquentables ! Tournicoti tournicoto, gesticulations vers le ciel par ci par là, cris étouffés à la Munch accompagnés parfois de claquements de mâchoires pour mieux gober d’invisibles mouches, les rituels de pacotille d’Ushio Amagatsu sont de jolies images à vendre (et bien vendues du reste) sans qu’il n’en émane la moindre émotion ni le moindre trouble.

Jan Fabre sans caféine

Le Flamand Jan Fabre présentait quant à lui sa dernière conquête féminine (la danseuse Annabelle Chambon pour qui la pièce a été créée en 2010 était remplacée à Lyon par Lisa May) dans un solo de «préparation à la mort». Salle noire pendant dix minutes, grandes embardées d’orgues saturées… Le chorégraphe montre qu’il a encore quelques clefs dramaturgiques sous la main avant de nous plonger dans l’ennui une heure durant avec quelque 1200 fleurs jonchant le plateau. Au milieu de ce joli parterre bariolé et odorant, l’interprète en sous-vêtements noirs se livre généreusement à tout un registre de tremblements, spasmes et arcs hystériques, assez érotiques parfois il est vrai… Ah l’érotisme, cette acceptation de la vie jusque dans la mort comme l’assenait Bataille ! Mais encore faut-il transgresser, ployer les corps jusqu’à leurs limites, et pas seulement paresser et paraître (de belles images une fois encore !). Si Jan Fabre joue avec quelques symboles et petites provocations (enfourner des bouquets entre ses cuisses, darder sa langue vers le public), il a l’air de faire seulement son «job», et s’enlise même dans une seconde partie où l’on voit Lisa May tracer longuement sur une paroi un taureau, un oiseau, un volcan et un… phallus ! De quoi faire rire nos ancêtres de la Grotte Chauvet, autrement plus ambitieux il y a quelque 30 000 ans.

15e Biennale de la danse
Jusqu’au dimanche 30 septembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 24 juin 2020 À 34 ans, Benjamin Forel a déjà soulevé quelques montagnes pour que le théâtre existe hors les murs. Cet art de l'éphémère, il l'a appris en option théâtre au lycée (...)
Mardi 29 janvier 2019 Débuté la semaine passée, le festival Moi de la Danse se poursuit aux Subsistances avec les spectacles de Thomas Hauert et de Jan Fabre, puis avec le nouveau solo prometteur de Mark Tompkins, Stayin Alive.
Mardi 8 janvier 2019 Deux festivals et quelques grandes figures de la danse contemporaine (Cunningham, Trisha Brown, Jiří Kylián, Hofesh Shechter) donneront le tempo d'un premier semestre chorégraphique alléchant.
Lundi 10 septembre 2018 Pas de gueule de bois à craindre après la Biennale de la Danse en septembre : la saison se poursuivra sur un rythme trépidant.
Mardi 7 mars 2017 Le dramaturge Valère Novarina est invité pour un grand entretien à la Fête du livre de Bron. Une œuvre majeure à (re)découvrir à cette occasion, où le langage et sa chair poétique sont le personnage principal.
Mardi 10 janvier 2017 Mais que devient le butô, cette danse lente, tragique et hypnotique, née au Japon sur les ruines de la Seconde Guerre Mondiale ? Lors de son dernier (...)
Mardi 29 novembre 2016 Chorégraphe, plasticien, performeur, metteur en scène, Jan Fabre (né à Anvers en 1958) n'a jamais confondu ces différents médiums mais tenté de pousser chacun (...)
Mardi 27 septembre 2016 L'artiste belge Jan Fabre fait de la danse, des vidéos, des performances, du théâtre, il dessine aussi avec son sang ou avec son sperme... Il ne lui (...)
Mardi 13 septembre 2016 Jan Fabre, Henri Matisse, Vassily Kandinsky : tels seront les ténors de la saison artistique qui s'ouvre cet automne... Avec, en contrepoint, et pour faire crisser un peu les yeux et leur offrir des cheminements plastiques plus aventureux, quelques...
Mardi 6 septembre 2016 Même si les jeunes chorégraphes ont encore du mal à se faire une place à l'ombre de leurs aînés, la saison danse 2016-2017 s'annonce ouverte, riche et diverse. La fraîcheur des idées n'y sera pas forcément fonction de l'âge du capitaine...
Mardi 8 mars 2016 Le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne propose simultanément cinq nouvelles expositions, toutes passionnantes. La plus troublante d'entre elles, "Intrigantes incertitudes", est consacrée à l’inquiétante étrangeté du dessin...
Mardi 9 septembre 2014 En se donnant comme fil rouge la notion de performance, la 16e Biennale de la danse revisite le passé et interroge l'avenir. Un questionnement qui ne réduit pas la danse à son histoire, mais lui redonne son caractère toujours renaissant et...
Mardi 10 juin 2014 La seizième Biennale de la danse, toujours aussi prolifique et hétéroclite, se place cette année sous le signe de la performance et de ses avatars contemporains. Jean-Emmanuel Denave
Dimanche 30 septembre 2012 Malgré de beaux moments dans le "Sacre du Printemps" de Thierry Thieû Niang, la dernière semaine de la Biennale de la danse nous laisse à nouveau sur notre faim d’inédit et de créativité. Jean-Emmanuel Denave
Lundi 24 septembre 2012 La deuxième semaine de la Biennale de la danse peut se résumer à ces quelques mots : une immense déception, un ovni sur-vitaminé et… Galvan ! Jean-Emmanuel Denave
Vendredi 7 septembre 2012 Une grande dame «Je travaille toujours sur les mêmes choses : la mémoire, le vivre ensemble, la question de l’Histoire aussi, de ce qu’on nous a (...)
Vendredi 7 septembre 2012 34 compagnies internationales, 38 spectacles, 147 représentations… Pendant 18 jours, la 15e Biennale de la danse déploiera sa programmation riche, variée, efficace. Et pour sa première édition, la chorégraphe Dominique Hervieu conserve la ligne...
Mardi 10 avril 2012 15e Biennale de la danse et première biennale sans Guy Darmet, son fondateur, mais sous la houlette de Dominique Hervieu. Pour son premier opus très attendu, la chorégraphe a mis l'accent sur la création (une vingtaine environ) et poursuit par...
Mercredi 14 mars 2012 Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne expose l’artiste Jan Fabre pour une rétrospective intitulée ‘les années de l’heure bleue’

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter