Huis clos à ciel ouvert

Cul-de-sac
De Roman Polanski (1966, Ang, 1h53) avec Donald Pleasence, Françoise Dorléac...

Alors que les rétrospectives Chaplin et Cassavetes se prolongent durant tout le mois de janvier, et que sa toute neuve galerie de la rue de l’Arbre Sec propose des photos rares et souvent inattendues de Chaplin au travail, l’Institut Lumière fait aussi un focus en deux films sur Roman Polanski. Avant Chinatown la semaine prochaine, c’est le méconnu Cul-de-sac qui ouvre le bal.

Troisième long-métrage de Polanski, il se présente — comme son premier Le Couteau dans l’eau — en un huis clos à ciel ouvert, non plus sur un bateau, mais sur une île fantomatique, où habite un couple absolument dépareillé : lui, petit, chauve et pleutre (Donald Pleasance, loin des grands rôles dans le cinéma fantastique qui ont fait sa légende, mais tout aussi génial), elle, grande, belle et fougueuse (Françoise Dorléac, dont on mesure à chaque vision de quel talent éclatant sa mort prématurée nous a privé). Leur routine putride (elle pratique l’adultère, il mâche en silence sa frustration) est troublée par l’irruption d’un autre tandem, deux gangsters en cavale dont l’un décède de ses blessures peu de temps après leur arrivée sur l’île. L’autre est une brute tyrannique qui va peu à peu révéler toute l’hypocrisie qui gangrène le couple et son milieu bourgeois.

Dans un noir et blanc coupant, avec une caméra fluide et un dialogue formidable d’ironie signé Gérard Brach, Polanski réussit ce qu’il sait peut-être faire le mieux : fusionner le meilleur du théâtre et le meilleur du cinéma dans un geste de mise en scène invisible et pourtant brillant. En isolant ses personnages et en les rendant à leurs instincts les plus primaires, il fait aussi de Cul-de-sac une variation autour de son thème de prédilection, celui de l’enfermement sous toutes ses formes, qui irrigue toute son œuvre de Répulsion à Carnage en passant par Le Locataire et, bien sûr, Le Pianiste.

Christophe Chabert

Cul-de-Sac
De Roman Polanski (1966, Fr-Ang, 1h53) avec Donald Pleasance, Françoise Dorléac, Lionel Stander…
À l’Institut Lumière, du 9 au 15 janvier

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 6 novembre 2013 Une actrice, un metteur en scène, un théâtre et "La Vénus à la fourrure" de Sacher-Masoch : un dispositif minimal pour une œuvre folle de Roman Polanski, à la fois brûlot féministe et récapitulatif ludique de tout son cinéma. Christophe Chabert
Jeudi 22 août 2013 Alors que la rentrée cinéma est majoritairement dominée par des cinéastes entre 40 et 60 ans, deux octogénaires vont surprendre par la vigueur de leurs derniers opus, aussi inattendus que flamboyants de maîtrise : Woody Allen avec "Blue Jasmine" et...
Mercredi 5 juin 2013 Eldorado commercial à la formule perdue, le cinéma français populaire de qualité des années 60 et 70 se déguste aujourd’hui avec un zeste de nostalgie et un fond (...)
Vendredi 2 décembre 2011 Polanski et le théâtre, c’est une longue histoire faite d’adaptations à l’écran, de créations pour la scène, mais surtout d’influence créative et de réminiscences autobiographiques. CC
Lundi 5 décembre 2011 Huis clos à quatre personnages tiré de la pièce «Le Dieu du carnage» de Yasmina Reza, le nouveau film de Roman Polanski est une mécanique diabolique et très mordante, sur la violence masquée derrière les apparences sociales, avec un quatuor de...
Mercredi 23 novembre 2011 Alors que s’apprête à sortir son dernier film, le puissant Carnage, la Ciné-collection du GRAC invite les spectateurs à replonger dans un autre chef-d’œuvre (...)
Vendredi 18 mars 2011 Roman Polanski Paramount home video
Lundi 1 mars 2010 Retour au présent pour Roman Polanski avec un thriller politique classique et hitchcockien, où s’épanouit sans tapage un plaisant savoir-faire et une ironie très actuelle. Christophe Chabert
Mercredi 8 avril 2009 Roman Polanski TF1 vidéo

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X