Si loin, tout proche

Souvent qualifié de Dominique A lyonnais depuis l'époque King Kong Vahiné, Denis Rivet souffre la comparaison mais ne s'y réduit pas. Échappé en solitaire avec le très beau mini-album "Tout Proches", ce chanteur de l'entre-deux vient d'être sélectionné pour représenter Rhône-Alpes au Printemps de Bourges. Stéphane Duchêne.

«Dimanche, 18 heures, c'est déjà lundi / les dernières lueurs / tombent dans la nuit / dans ton cœur / il y a de la mélancolie / sur la route du fort / il y a la pluie». Rédiger un portrait de Denis Rivet un dimanche d'hiver en écoutant en boucle son Dimanche, 18h, voilà qui plonge illico dans le syndrome du dimanche soir. C'est un fait, que ce soit avec Le Bruit des Touches ou King Kong Vahiné (lauréat de feu Dandelyon en 2006), Denis Rivet, 37 ans, a toujours su mettre des mots sur ces petites sensations indéfinissables, ces impressions fugaces, ces sidérations qu'on ne saurait forcément nommer mais qui nous traversent sans cesse. Jusqu'à ce qu'un jour, un scientifique distrait se penche sur la question en trébuchant et nous invente le «syndrome du dimanche soir», «la colique d'avant piscine», ou «la boule au ventre de l'Amour qui passe».

« Près des voies ferrées »

Comme ce Monsieur A auquel on l'a beaucoup comparé, mais avec une patte bien à lui, preuve que la comparaison est aussi flatteuse qu'injuste et néanmoins assumée – «je n'ai jamais ressenti autant de proximité avec un artiste. J'ai écrit La Ville est tranquille [King Kong Vahiné, NLDR] avant de le connaître et sa découverte a été un choc. Ensuite je l'ai beaucoup écouté et ça m'a probablement déteint sur la gueule» –, Denis R. est de ces poètes des zones grises de la vie (géographiques, musicales, mentales, sentimentales), coincées dans un entre-deux, banlieue pavillonnaire d'affections pendulaires.

Ces zones grises, Denis Rivet, fils d'ouvriers, y a grandi jusqu'à en devenir une : «On habitait près des voies ferrés ou dans des impasses. Ça a dû me marquer, me transpercer. Gamin, je me suis beaucoup ennuyé. A 18 ans, je suis parti au Québec : trois années lumineuses. Pourtant quand je relis mes carnets de l'époque, il y a une mélancolie terrible. J'avais plein de potes mais j'étais aussi un grand solitaire».

De là, sans doute, cette tendance à l'observation, participative ou non, chez celui qui travaille, dans le paysage de plus en plus désertique des Réseaux d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficultés, à combattre des moulins à vents à coups de polycop' : «J'ai une vie où je fais tellement mille choses que je ne suis jamais aussi heureux que quand je me pose dans un café à regarder les gens. J'aime observer, regarder, prendre de la distance».

De la distance, Denis Rivet en a pris aussi avec King Kong Vahiné, contraint et forcé. Les vies de chacun ayant quelque peu gelé le projet, il a fini par décider de se relancer seul, se découvrant léger dans le grand saut : «Je n'ai plus envie de porter un projet pour un groupe. En solo, il y a un côté super léger même si c'est vraiment dur d'aller au charbon tout seul. Il faut tout tenir, tu ne peux te reposer sur personne. Mais c'est aussi ce que je cherchais quand j'ai commencé à faire des concerts en solo : me coller à ça».

«Ce qui a plu»

Le résultat est reconnaissable entre mille pour qui connut les Vahinés : ambiances nuageuses façon Lithium (le label mais pas que), mélodies d'entresol et textes en demi-teintes qui disent sans dire, évoquent plus qu'ils ne parlent, enlacent sans retenir, tel ce magnifique «Tout ce qui vous tient» en duo avec Frédéric Bobin. Mais le musicien y apprend aussi «la nudité» d'être à soi – simplicité sophistiquée qui n'est pas sans rappeler Yves Simon, modèle avoué : «J'aime cette idée d'un quotidien impressionniste. Je n'ai pas envie de commencer à dire que Dimanche, 18h se passe dans un Renault Scénic en donnant le numéro d'une départementale. C'est au départ inconscient mais si je prends un peu de recul sur mes chansons, je me rends compte qu'elles ne sont pas datables».

Sans doute aussi, au-delà du charme intemporel de ses chansons, la réussite de cet album tient elle à une volonté farouche de ne pas se cacher derrière l'arbre sec de l'auto-production, signe d'une ambition sage mais bien réelle : «Quitte à y aller, autant sortir un vrai CD, chiader les visuels, la prod'. Après, la question c'était : cet album j'en fais quoi ? Faire tous les rades de Lyon et filer mon CD à des mecs qui n'en ont rien à branler avec l'espoir de taper un troquet le 25 décembre pour que dalle ? J'ai choisi de ne viser que les tremplins : là, tu as l'assurance qu'on va te répondre. Tu es pris, tu y vas ; tu gagnes, tant mieux ; tu ne gagnes pas, au pire tu rencontres des gens. L'idée était vraiment de garder mon énergie pour la musique, les sets, les arrangements».

Premier envoi : les présélections régionales de Bourges. Il est pris. N'en revient pas en ce soir de novembre où on le rencontre. Se demande «ce qui a plu». Confesse avoir vérifié s'il n'y avait pas de limite d'âge. Et puis : «deux heures après l'annonce des présélections de Bourges, coup de fil d'un programmateur que j'avais déjà appelé plusieurs fois et qui ne m'avait jamais calculé». Dans le week-end où l'on écrit ces lignes, Denis Rivet a appris sa sélection pour Le Printemps de Bourges, consécutive aux auditions régionales de mi-décembre, «ravi du travail qui s'annonce sur les trois prochains mois pour faire en sorte d'avancer musicalement mais aussi sur tous les autres fronts». Deux mois plus tôt il confiait : «Le cap de l'arrêt de toute ambition, je le mets vraiment dans cet album-là. J'ai encore envie de m'accrocher, d'y croire, de ne faire que ça, vivre ça à fond. Ce sont des rêves de gamin que j'ai encore». Car comme il le chante sur Dimanche 18h toujours, dans ce cœur où se glisse «un mortel ennui (…) il y a de l'envie aussi».

Denis Rivet
Au Théâtre des Pénitents (Montbrison/Tremplin des Poly'sons), samedi 26 janvier
Au Marché Gare (première partie de Mathieu Boogaerts, Les Chants de Mars), samedi 23 mars
Tout proches (Anthropoïde/Birdy Birdy Partners)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 15 octobre 2019 C'est à la suite du concert hommage donné par Benjamin Biolay en juillet 2018 à Fourvière que la scène lyonnaise à commencé à mûrir l'idée d'un projet autour de cette (...)
Mardi 6 novembre 2018 Dominique A l'affirme dans l'interview qu'il nous a accordé : il a toujours été vieux. C'est pourtant vers une seconde jeunesse que le musicien de 50 (...)
Mardi 6 novembre 2018 À l'occasion de ses cinquante ans, Dominique Ané dit A n'a pas fait les choses à moitié avec deux albums explorant deux versants de sa palette esthétique et un livre qui retrace sa vie et son parcours en chansons. L'occasion, au moment de sa...
Mardi 6 février 2018 Avec Permafrost, le Lyonnais Denis Rivet livre un nouvel album de l'entre-deux, celui d'un univers qui se déglace et se réchauffe au gré de chansons hivernales en apparence mais solaire en profondeur. 
Mardi 21 novembre 2017 À quelques semaines de la sortie de son nouveau disque baptisé Permafrost, dont on vous dira prochainement tout le bien qu'on en pense, le chanteur (...)
Mardi 7 mars 2017 Qui aurait cru que l’ultime film d’Emmanuelle Riva, récemment disparue et abonnée aux drames intimistes, serait une farce enfantine ? Noyade, valse, Canada et Pierre Richard sont au programme de ce conte aussi déglinguant que déglingué.
Mardi 26 janvier 2016 Y Revenir était le titre d'un précédent livre de Dominique A, évoquant le lieu de son enfance. C'est pourtant à Lyon (ou dans ses environs) que le chanteur de (...)
Mardi 5 janvier 2016 Entre Polna, Neil Young, les Insus et même le retour du plus si jeune Jon Spencer (porté pâle au printemps), les aînés seront là en force en 2016. Mais la jeune garde veille et ne s'en laissera pas compter.
Mercredi 24 juin 2015 Il est des festivals qui parviennent à concilier l'inconciliable. C'est le cas de Musilac qui, en bordure d'un lac cher à Lamartine, parvient à mélanger l'eau de l'exigence populaire et l'huile d'actes de bravoure artistiques, nécessité économique...
Mardi 9 juin 2015 Dominique A sera cette année l'une des têtes d'affiche de Fourvière et l'une de ses rares figures que l'on pourra qualifier de "rock". Pour son dixième album, "Eleor", classiquement beau, il n'en fallait pas moins. Pas moins non plus que "Regarder...
Vendredi 10 avril 2015 Le festival prévu du 10 au 13 juillet à Aix-les-Bains vient d’annoncer les derniers gros artistes programmés. On fait le point.
Mercredi 25 mars 2015 Des adieux, des retrouvailles, des rencontres : bien que moins surprenante que sa prédécesseur, la 22e édition des Nuits de Fourvière promet son lot d'émotions fortes. Benjamin Mialot
Mardi 28 octobre 2014 Tout est triste, rien n'est grave. Voilà à peu de chose près une définition de notre époque. Une double définition même : manière d'apprendre à relativiser ce qui va (...)
Mardi 23 septembre 2014 Qu'elle soit un concept fumeux ou pas, la scène musicale lyonnaise est là et bien là. La preuve avec ce petit passage en revue – non exhaustif – d'un automne rock'n'gone. Stéphane Duchêne
Mardi 17 juin 2014 Quel est l'idiot qui a eu cette idée folle d'inventer la fête de la musique, pour en plus la caser le même jour qu'Argentine-Iran et Nigeria-Bosnie ? Faut-il à ce point détester l'être humain ? Puisque c'est comme ça, voici une sélection des...
Vendredi 7 février 2014 Jusqu'à la veille des Auditions Inouïs du Printemps de Bourges sises les 13 et 14 février au Marché Gare, découvrez chaque jour l'un des candidats de l'antenne Rhône-Alpes Tagada Tsoin Tsoin. Et en avant-première les vidéos live réalisées tout...
Jeudi 19 septembre 2013 Ah, cette scène locale et sa fâcheuse tendance à rester figée dans ce circuit court que chérissent tant les épiciers bio, sans parvenir à mener une carrière durable au-delà du périph’. On s’en est presque fait une raison tout en ayant choisi d’en...
Jeudi 16 mai 2013 «Décrassons-nous les oreilles», prône le Festival Changez d’Air, coton-tige géant à l’appui. Mais plutôt que de s’enfoncer ledit objet jusqu’aux tréfonds de (...)
Vendredi 8 février 2013 Rien de tel qu'une bonne chanson pour se replonger dans une époque et tout ce qu'elle a pu représenter pour nous, sur une échelle allant de l'intime à (...)
Vendredi 5 octobre 2012 Entre découverte musicale (dé)branchée et déambulation urbaine, le Parcours Folk marque la première étape du festival Just Rock ? Et pas la moins intéressante. Stéphane Duchêne.
Jeudi 27 septembre 2012 Quatre ans après A l'Aveuglette, Françoiz Breut est de retour avec "La Chirurgie des Sentiments" et un concert à l'Epicerie Moderne. À cette occasion, elle se confie de bon cœur sur ce disque du changement dans la continuité. Et sur le reste : la...
Jeudi 13 septembre 2012 À force, les salles lyonnaises sont un peu comme le PMU du coin de la rue, elles finissent par avoir des habitués. Ce qui en dit long sur la qualité de l'accueil de nos salles. Ou sur le fait que Lyon soit bel et bien réapparu sur la carte de France...
Vendredi 8 juin 2012 Si l'on devait écrire une histoire capillaire et musicale de Dominique A, on dirait que sa musique s'est déployée au fil des ans à mesure que ses cheveux (...)
Jeudi 26 avril 2012 Avant de venir enchanter les Nuits de Fourvière en célébrant vingt d’une carrière rare (de La Fossette à Vers les lueurs) le 18 juin, Dominique A fera halte à (...)
Lundi 26 mars 2012 Et voici la programmation complète (ou presque, tant elle est riche) des Nuits de Fourvière 2012 ! Certains événements étaient déjà connus, mais s’y ajoutent d’excellentes surprises, qu’elles soient musicales ou théâtrales… Christophe Chabert
Mercredi 7 septembre 2011 De et avec Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy (Fr-Belg, 1h33)
Jeudi 5 novembre 2009 Après un double album magnifique qui le replace tout en haut du rock français, Dominique A repart en tournée — arrêt local à L’Épicerie moderne vendredi 13 novembre. L’occasion de dire, encore et toujours, l’importance d’un artiste intègre et...
Vendredi 3 juillet 2009 Disque / Il est des groupes et des disques qui nous réconcilient avec une chanson française qu’on a tendance à bouder toutes les cinq minutes, à la moindre (...)
Vendredi 24 avril 2009 Musique / À l’origine, la tournée organisée par Dandelyon devait marquer les cinq ans d’activité de l’association. Si l’on veut être négatif, on pourra dire que (...)
Vendredi 6 février 2009 Musique / Fer de lance depuis 2003 de l’accompagnement des musiciens rock locaux, Dandelyon n’est plus. «Découvreuse» de talents tels que Coming Soon ou (...)
Mercredi 7 janvier 2009 Musique / Aux côtés des plus grands (Miossec, Dominique A.) et des plus prometteurs (Psykick Lyrikah, Laetitia Shériff), à la barre de projets personnels, du ciné-concert à la musique contemporaine, Olivier Mellano est une figure discrète et...
Jeudi 4 septembre 2008 de et avec Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy (Fr-Belg, 1h17) avec Philippe Martz…
Jeudi 12 juin 2008 Rock / Comme toujours, la fraîcheur de la pop et l’efficacité rock n’roll de la Fête de la Musique seront à chercher du côté du plateau Dandelyon et à l’île Barbe. Revue d’effectifs. Stéphane Duchêne
Jeudi 13 mars 2008 Actu / Sans un passage remarqué à Dandelyon l’an dernier, Coming Soon en serait sûrement rendu d’une manière ou d’une autre aux portes de la gloire. Il (...)
Mercredi 20 décembre 2006 Musique / Retards de communication, report du lancement de la saison, cette année Dandelyon a, un peu comme Christine Arron, raté son départ. D'abord, parce (...)
Mercredi 17 janvier 2007 Musique / On a déjà eu dans ces mêmes colonnes l'occasion de vanter les mérites de King-Kong Vahiné, et de les inscrire dans la liste des groupes du cru à (...)
Mercredi 21 mars 2007 Révélation incontestable du tremplin Dandelyon, les cinq anneciens de Coming Soon réinventent avec une indécente facilité la musique américaine, dans une joie contagieuse et à coups de tubes fédérateurs. Rencontre sur place, un soir de...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !