Accélération de particules

Les Enfants se sont endormis

Théâtre de la Croix-Rousse

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Les héros tchekhoviens par définition s’ennuient. Mais plutôt que d’étirer le temps, l’Argentin Daniel Veronese l’accélère jusqu’à l’étourdissement dans une version énergique et vivace de "La Mouette" rebaptisée "Les Enfants se sont endormis". Nadja Pobel

Méfiez-vous des apparences. Personne ne dort dans cette adaptation plus respectueuse qu'il n'y parait de La Mouette - le changement de titre est un leurre. Les personnages, empêtrés dans leurs vies ratées et languissantes, brassent et parlent à toute allure comme pour contrer le néant et l'inaction - la pièce, en espagnol surtitré, dure 1h30 contre plus de 2h habituellement, se mourrant sur une portion congrue du plateau, territoire volontairement rabougri par une marque au sol. Dans leur modeste maison, pas de grands murs et de beaux fauteuils mais des accessoires de base entravant leurs déplacements entre des murs pas franchement rafraîchis. Car comme dans le texte de Tchekhov, les dix personnages sont bel et bien coincés : ils ont beau essayer de s’échapper par l’une des nombreuses portes, ils finissent toujours par revenir se cogner les uns aux autres. Déjà venu à Lyon avec des variations d’Ibsen (Maison de poupée et Hedda Gabler, renommées Le Développement de le civilisation à venir et Tous les grands gouvernements ont évité le théâtre intime), le metteur en scène Daniel Veronese prouve une fois de plus qu’il a gardé dans son travail des traces de sa vie passée de marionnettiste tant il tire presque à vue les ficelles de ses interprètes.

Réveil percutant

De la tradition du théâtre argentin et sud-américain (du moins de ce que l’on peut en percevoir de France), il semble être un parfait exemple, avec sa manière décomplexée et finalement très simple de mettre en espace, de privilégier le récit, les altercations et la proximité des personnages dans un style inspiré des tele novelas - à la manière de la jeune troupe Timbre 4 de Claudio Tolcachir et de son Cas de la famille Coleman, présenté la saison passée à Villefranche. Avec Veronese et sa troupe soudée et fidèle, le théâtre vit, Tchekhov sort de son linceul. «On commence à s’ennuyer» disent en boucle Trigorine, Treplev ou Nina. Mais jamais ils ne laissent le temps au spectateur de faire sienne cette réplique.

Les Enfants se sont endormis
au théâtre de la Croix-Rousse, jusqu'au vendredi 22 février

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 6 novembre 2018 Le visage de trois quart de profil en gros plan, devant Jean-Louis Trintignant. Rouge. Le film de Kieślowski, avec La Double vie de Véronique, va révéler la comédienne Irène Jacob dans les années 90. Depuis, elle tourne dans le monde entier,...
Mardi 23 mai 2017 Retour sur la vie d'un tueur fou dans Les Événements, pièce du dramaturge contemporain écossais David Greig. Si Romane Bohringer s'y épanouit, le spectacle manque de fluidité.
Mardi 17 janvier 2017 Comment ça, il n'y a pas de pièce d'Ostermeier cette saison à Lyon ? Si, presque ! C'est le Théâtre de Villefranche qui accueille les 8, 9 et 10 (...)
Mardi 17 mars 2015 De René Féret (Fr, 1h36) avec Nicolas Giraud, Lolita Chammah, Jacques Bonnaffé…
Mardi 18 novembre 2014 Aux Célestins, "Platonov" nous plonge, 3h30 durant et en (très) bonne compagnie du collectif Les Possédés et d’Emmanuelle Devos, dans une Russie qui ne subodore pas encore les révolutions du XXe siècle. Un beau voyage. Nadja Pobel
Mardi 10 juin 2014 Alors que sa dernière pièce en date, la grinçante et chantante "République du bonheur", est montée pour la première fois en France, Martin Crimp nous a accordé un entretien en français dans le texte. Rencontre à Londres, autour d’un thé, avec l’un...
Jeudi 6 juin 2013 Au commencement âpre et foutraque, l'"Antigone" de Gwenaël Morin se révèle au fil du jeu captivante et juste, dans un décor naturel à couper le souffle : les ruines romaines surplombant l’amphithéâtre de Fourvière. Nadja Pobel
Vendredi 4 janvier 2013 La rentrée théâtrale 2013 démarre sous des auspices dont aucun curieux (amateur ou – et surtout - réfractaire) n’osait rêver : Robert Lepage puis Thomas Ostermeier sont parmi nous en janvier. S’ensuivront de bons restes d’Avignon, des argentins...
Jeudi 16 février 2012 Ceci n’est pas un classique mais presque un soap-opéra théâtral qui emporte tout sur son passage. Avec "Le Cas de la famille Coleman", Claudio Tolcachir démontre une nouvelle fois que le théâtre argentin ne manque pas d’air. Nadja Pobel
Mercredi 25 avril 2007 Entretien / Stéphane Braunschweig, directeur du Théâtre National de Strasbourg, met en scène Les Trois Sœurs de Tchekhov, au Théâtre National Populaire. Propos recueillis par Dorotée Aznar

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !