Ainsi soit tif !

Cheveu + Poil

Marché Gare

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Grand mamamouchi de la scène garage qui sent des pieds et se nettoie les oreilles à la soude, Cheveu manque de surprendre avec "BUM", virage pop en trompe-l’œil et trompe-la-mort. A ceci près qu'avec Cheveu, rien n'est jamais vraiment surprenant. Stéphane Duchêne

D’aucuns pensent que Cheveu est le meilleur groupe de rock français. Le seul peut-être qui vaille la peine de ne pas enterrer ce vocable, "rock français" donc, sous un tas de déchets radioactifs, quelques comptes de campagnes mal branlés et la recette du Coca-Cola, le tout en le maudissant, le rock français, jusqu’à la septième génération de la descendance de Shaka Ponk. Ceux-là ont un côté ayatollah, le doigt un peu nerveux sur la gâchette et la canette mais, à certains égards, ils n’ont pas tort.

Cheveu au moins, fier ambassadeur de Born Bad Records, est le chef de file d’une scène rock intransigeante et totalement désarticulée. Et c'est ce deuxième point qui, avant tout, importe. Voyons par exemple, ce que dit le webzine musical américain Pitchfork, dont la réputation de constipé du compliment n'est plus à faire mais dont le regard est toujours acéré. Il qualifie ainsi l'oeuvre de Cheveu d’«erratic», disant en un seul mot ce que le Français peut traduire par «irrégulier», «fantasque», «capricieux», «imprévisible», «bizarre», «errant». Eh oui, Cheveu est tout cela à la fois.

Pirate Bay

Le trio le disait lui-même dans les pages de notre édition grenobloise en 2011 : il ne court pas après une «esthétique hyper définie». Autant dire que parler de virage pop concernant son dernier album, BUM, au prétexte qu'il n'est pas produit avec un rabot, c'est risquer la sortie de route. Tel ce tif détaché qui vous pend devant le visage et vous fait loucher sans que vous puissiez l'attraper (si vous n'avez pas de cheveu pour réaliser cette expérience, empruntez-en un à un ami), BUM est insaisissable. BUM zappe tel le Gilles de la Tourette moyen d'une humeur à l'autre, par saccades quantiques – et même parfois cantiques : de la prodigieuse ballade schizoïde Polonia – et son emprunt au Buffet Froid de Bertrand Blier – au synth-garage de Juan in a Million, du très "oï" Albinos au malsain Madame Pompidou, des choeurs en boucle de Monsieur Perrier au splendide Johnny Hurry Up, qui referme l'album aussi magnifiquement que Pirate Bay l'ouvrait et sur lequel plane un instant le fantôme de la mélodie de Sur un trapèze d'Alain Bashung.

Braillard, querelleur, inconséquent, ombrageux et rigolard, voilà Cheveu. Pour beaucoup, ce pourrait être la définition du "meilleur groupe de rock français". Et alors quoi ?

Cheveu [+ Poil]
Au Marché Gare, ercredi 26 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 4 décembre 2019 Comme chaque année, les festivités estivales de Jazz à Vienne commencent à être dévoilées à l'approche de l'hiver. En plus des premiers noms, le festival innove cette fois un drôle de projet anniversaire : un album Panini.
Mardi 7 novembre 2017   Radiohead – Ok Computer Sauvé de l'oubli par le succès tardif du single Creep, confirmé avec The Bends en pleine vague brit-pop, Radiohead se (...)
Mardi 16 mai 2017 En marge de Nuits Sonores, se poursuivent au Marché Gare les festivités des 10 ans de Born Bad Records. Au menu, la transposition en live de l'un des disques les plus fous de ces derniers mois, témoignant de la rencontre au sommet (et dans le...
Mardi 2 mai 2017 Quand on lui parle de la tournée anniversaire qui vient couronner la belle décennie musicale du label Born Bad, JB Guillot avoue qu'il se serait bien passé (...)
Mardi 17 novembre 2015 Kurt Vile a une petite manie, celle d'amputer les titres/paroles de ses chansons de certaines de leur lettres comme on retranscrirait une oralité ou un (...)
Mercredi 30 septembre 2015 03.10 Encore Tel Van Pelt, le chasseur qui voulait faire de Robin Williams une descente de lit dans Jumanji (chacun ses classiques), le collectif (...)
Mercredi 24 juin 2015 Battu par les flots, Woodstower ne sombre pas. Deux ans après un déluge qui l'a contraint à revoir ses ambitions à la baisse, le festival du Grand parc (...)
Jeudi 2 avril 2015 Dépossédé de son terrain de jeu, le festival de trance Hadra a assuré qu'il ferait tout de même parler de lui cet été. Chose promise, chose due, puisque (...)
Mardi 8 avril 2014 Couronné roi du nu-disco septentrional sur la foi de singles à l'humeur badine contagieuse, le Norvégien Todd Terje déjoue les attentes avec un album de musique de salon ultra-sophistiqué. Sacré bonhomme. Benjamin Mialot
Mardi 11 mars 2014 «C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui» affirme Rémi Gaillard, risible émule de Johnny Knoxville dont les impostures font sur (...)
Jeudi 19 septembre 2013 Du freak, du fou, de la créature cramée, de l’inclassable, de l’incassable, du fragile, du fracassé, du fracassant, du marginal, du réfractaire, du réfracté, du revenant, du rêveur, du malade, du rageux, cet automne musical va en faire pleuvoir de...
Lundi 12 novembre 2012 La date de Bumcello prévue demain (mardi 13 novembre) au Ninkasi Kao est reportée par la production au  mardi 29 janvier 2013. Les billets réservés restent (...)
Lundi 15 décembre 2008 Bumcello, alias Vincent Ségal et Cyril Atef, déroute avec son petit cirque musical. Pas d'étiquette pour ces fauves en liberté mais, dix ans plus tard, toujours le besoin vital d'improviser. Marion Quillard

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !