L'utopie Firminy

À une heure de Lyon se trouve l’ensemble le plus vaste jamais imaginé par Le Corbusier... qui mourut trois mois après la pose de la première de pierre de l’unité d’habitation. Bienvenue à Firminy ! Nadja Pobel

Un stade, une maison de la culture, une église (achevée en 2006), une piscine et une unité d’habitation, la cinquième que Le Corbier réalise après Marseille, Rezé-les-Nantes, Berlin et Briey-en-forêt : voilà les éléments qui constituent ce quartier de Firminy-Vert, honoré d'un Grand prix d’urbanisme en 1961. Une aventure architecturale et sociétale qui n'aurait jamais vu le jour sans le maire Eugène Claudius-Petit qui, au sortir de sa charge de ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme (autrement dit, du logement), voulut poursuivre sa quête de salubrité sur ses terres d’élections - à l'époque plus d’un logement sur deux ne comporte qu’une seule pièce.

En prenant en main, dès 1953, cette commune charbonneuse du sud-ouest de Saint-Etienne, il s’appuie sur la Charte d’Athènes, préconisant de construire 88% de surface dédiée aux loisirs pour 12% d’habitation. Installés dans un espace vaste, ces équipements fonctionnent toujours aujourd'hui, à commencer par la maison de la culture, construite à l’image du Couvent de la Tourette, avec les pans de verre ondulatoires de Iannis Xenakis, adossée au stade et centre névralgique de cet ensemble. C’est de là que partent les visites guidées de l’église et de l’unité d’habitation.

Salubrité publique

L'immeuble – trois étaient initialement prévus - construit entre 1959 et 1967 est la pièce maîtresse du site et une observation extérieure ne permet d’en avoir qu’un mince aperçu, même si deux ou trois éléments-clés de la "patte Corbu" sont reconnaissables : des pilotis (pour créer une zone de vie supplémentaire et ne pas couper la nature), une exposition est-ouest et une représentation du Modulor, cet étalon inventé par Le Corbusier qui définit les proportions idéales d’un habitat en fonction de l’envergure moyenne de l’homme.

À l’intérieur, c’est une ville de vingt niveaux et 414 logements qui se déploie : les couloirs sont pensés comme des rues, les gosses y font du vélo, des codes de couleurs primaires régissent la circulation ; les appartements, duplex enchevêtrés, sont traversants pour bénéficier au maximum de la lumière du jour ; les portes séparant les pièces sont coulissantes pour gagner de la place et les murs des chambres d’enfant, recouverts d’ardoise verte, ont été mis au point bien avant que l’horrible Valérie Damidot n'en fasse un gimmick. Un toit terrasse en béton envisagé comme un jardin et une école maternelle - récemment fermée mais occupée par des étudiants de la fac stéphanoise Jean Monnet - trône au sommet d'une construction qui n'a en soi rien de somptueux.

Reste qu'elle a constitué la réponse la plus intelligente possible à la double volonté des hommes politiques et des architectes d'alors : ne pas laisser les classes populaires sur le côté.

Site Le Corbusier
rue Saint-Just Malmont, à Firminy (04 79 87 21 05)
Visites guidées de l’église et/ou de l’unité d’habitation les mercredis à 15h et les samedis à 10h30 et 15h
Tarifs : de 7€ à 9€

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 26 ao?t 2021 Une rando, une balade en bateau, des châteaux (oui les autres châteaux de la Loire !), des points de vue à couper le souffle, faune et flore sauvages et même une plage. À une heure de Lyon, cap sur les gorges de la Loire pour une journée...
Mardi 17 décembre 2019 Il y a un prétexte – les 150 ans de sa naissance – mais sans doute n’en est-il pas besoin pour célébrer au travers de trois expositions l’apport de l’architecte Tony Garnier à la ville de Lyon, dans trois lieux différents. Balade.
Vendredi 27 septembre 2019 C’est rien moins qu’un événement artistique majeur au Couvent de la Tourette qui accueille l’artiste contemporain Anselm Kiefer. L’architecture du Corbusier donne paradoxalement à Kiefer un peu de légèreté...
Mardi 15 novembre 2016 Gilbert Amy a 80 ans. Compositeur, pédagogue, chef d’orchestre, ancien directeur du CNSMD de Lyon, il est célébré un peu partout en France et l’on redécouvre avec son œuvre tout un pan de la musique contemporaine, un univers expressif, complexe,...
Mercredi 6 juillet 2016 Religion et modernité ne sont pas incompatibles. Les Frères Dominicains en ont apporté la preuve en demandant à un architecte renommé de construire le couvent de la Tourette : Le Corbusier. Grâce à lui, le moderne a renoué avec le sacré.
Mardi 7 juillet 2015 Avant que la région n'en compte douze, zoom sur les lieux les plus emblématiques de chacun des huit départements de Rhône-Alpes, qu’ils soient inscrits ou classés aux monuments historiques. À voir et à revoir.
Mardi 7 avril 2015 Juste à côte de l’Arbresle, entre Lyon et Roanne, Le Corbusier a implanté, en 1960 et à la demande directe des Frères dominicains, un couvent dédié à la prière mais aussi à la recherche. Toujours utilisé par une poignée d’entre eux, ce temple de...
Mercredi 16 octobre 2013 Qu'un frère dominicain (Marc Chauveau, responsable des expositions au Couvent de la Tourette) ressuscite un couple d'artistes contemporains, on ne verra (...)
Jeudi 5 juillet 2012 C’est le plus grand ensemble réalisé par Le Corbusier visible en France : une unité d’habitation, un stade, une maison de la culture et une église étonannte (...)
Jeudi 5 juillet 2012 Descendre à la gare de l’Arbresle et poursuivre à pied durant une bonne demi-heure au milieu des vallons des Côteaux du lyonnais. C’est dans ce coin de (...)
Jeudi 5 juillet 2012 À Lyon ou aux portes de la ville, cinq sites majeurs de l'architecture moderne, regroupés sous la mention Utopies réalisées, s'offrent au visiteur curieux. En route pour une découverte estivale des quartiers des États-Unis, des Gratte-ciel, des...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !