Très chers voisins

Bigre

Théâtre de la Croix-Rousse

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Dans "Bigre", pièce sans paroles qui se fait pourtant bien entendre, un trio de comédiens emmené par l’épatant Olivier Martin-Salvan cherche quelques grammes de bonheur dans une marrée de petites misères. Et c'est hilarant. Nadja Pobel

En prenant le parti de se passer de texte, Pierre Guillois, également présent sur scène, a dû inventer une autre forme d’échange entre ses trois personnages. Un pari d'autant plus risqué que ce qu’il a à nous dire n’est pas très réjouissant. Voyez ces trois individus, cloitrés dans leurs studios grands comme des mouchoirs de poche. Ils pourraient être des étudiants rongeant leur frein en attendant des jours meilleurs. Mais ce sont des adultes, comme un nombre croissant des locataires des appartements minuscules et branlants dont s'enorgueillit notre belle société. Des adultes anonymes dont les caractéristiques font non seulement de parfaits ressorts comiques pour ce spectacle burlesque, mais expriment également comment l’homme, esseulé, s’est mis à parler aux murs.

C’est là que le théâtre reprend ses droits, via un travail méticuleux sur le décor constitué par leurs trois cabanes. L’un des protagonistes loge ainsi dans une piaule high tech et d’un blanc immaculé, ne commandant ses objets que par des artifices (claquement de main, télécommande). Un autre vit dans un capharnaüm digne d’un psychopathe (ou d’un pauvre qui n’aurait pas de placards). La troisième, enfin, siège dans une maison de poupée d’un rose délavé.

Drôles d’endroits pour des rencontres

A partir de là, Pierre Guillois aurait pu se contenter de construire une succession de sketches en solo, duo ou trio, dans la veine des horribles Brèves de comptoir de Jean-Michel Ribes. Mais il a su ne pas étirer des scènes presque acquises, celles avec des chansons entêtantes (on vous met au défi de ne pas chanter à tue-tête Happy Together en sortant !). Ou alors les distordre, faisant par exemple chanter La Valse à mille temps dans un karaoké télé japonais à Olivier Martin-Salvan, qui retrouve ici le metteur en scène de Le Gros, la vache et le mainate et confirme à quel point son talent et sa malléabilité sont hors-normes. Inoubliable dans un registre tout autre et seul en scène dans le Pantagruel de Benjamin Lazar, il forme ici avec Guillois et Agathe L’Huillier une équipe qui, au fil de ces 75 minutes, se soude.

À force de s’être ignorés, rapprochés, séparés, ces voisins en viennent en effet à s’aimer, parce que face à la difficulté d’exister, il n’y pas de solution alternative. Et ce qui pouvait parfois s'apparenter à une sitcom très bien ficelée autour de Sims s’activant à tout et rien de devenir, lors d'une très émouvante séquence finale où chacun pousse ses cloisons, matérielles ou affectives, un art plus que vivant.

Bigre
Au Théâtre de la Croix-Rousse du mardi 25 au samedi 29 novembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 9 mai 2017 Chanteur, acteur et parfois même danseur, Olivier Martin-Salvan est avant tout un exceptionnel passeur de théâtre, capable de redonner du sens aux termes pantagruélique et ubuesque. Rencontre, à quelques jours de sa venue dans le Beaujolais, loin...
Mardi 8 septembre 2015 Si vous les avez raté, un rattrapage s’impose. D'abord Bigre! (Croix-Rousse, 29 septembre au 3 octobre), hilarante comédie sans (...)
Dimanche 31 mai 2015 Ludique et politique est le visuel de la nouvelle plaquette (une croix faite de craies fragilisées) du Théâtre de la Croix-Rousse. Ludique et politique (et du coup franchement excitante) sera sa saison 2015/2016. Benjamin Mialot
Mardi 31 mars 2015 D'abord regroupement informel de jeunes jazzmen en mal de sensations scéniques, le Grolektif est aujourd'hui un modèle de foisonnement et de résilience DIY. A la veille de son 11e anniversaire et de la 4e édition de son festival étendard, récit...
Mardi 9 septembre 2014 Outre les spectacles cités dans notre gros plan et les panoramas lisibles par ailleurs, voici une dizaine de spectacles qui attisent notre curiosité ou réveillent de bons souvenirs. Bien plus, en tout cas, que les deux mastodontes avignonnais un peu...
Jeudi 2 mai 2013 Ceci n’est pas un opéra. "Ô Carmen" est le solo cartoonesque d’un acteur fou, Olivier Martin-Salvan, qui endosse tous les rôles d’un spectacle lyrique. Nadja Pobel
Vendredi 19 octobre 2012 On ne vous fera pas l'affront de vous traduire le nom d'Erotic Market, même notre bilingue d'ancien Président de la République aura compris. De toute manière, (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter