Astérix – Le Domaine des Dieux

Astérix - Le Domaine des Dieux
De Louis Clichy (Fr-Belg, 1h22) animation

Vivifiée par la verve et la rigueur de l’écriture d’Alexandre Astier et par un beau travail graphique de Louis Clichy, cette version animée des aventures d’Astérix et Obélix fait oublier les faux-pas des récentes adaptations live. Christophe Chabert

C’est presque un effet de signature : discutant avec des sénateurs, Jules César se lance dans des métaphores animalières qu’aucun d’entre eux ne parvient à suivre. Les amateurs de Kaamelott apprécieront de retrouver dès la première séquence le goût d’Alexandre Astier pour les malentendus et les problèmes de communication qui ont fait sa marque. Le légionnaire à qui il prête sa voix doit d’ailleurs faire face à des frondes diverses où ses ordres sont constamment remis en question par la masse qui lui fait face, que ce soit ses propres troupes ou les esclaves et leur chef, très doué pour la rhétorique — géniale inversion des clichés.

L’apport d’Astier — dont la quasi-acronymie avec le héros est troublante — à cette adaptation animée dont il est à la fois le scénariste et le co-réalisateur ne s’en tient pas là ; on sent chez lui un réel amour pour l’univers des irréductibles Gaulois, un plaisir enfantin à rester fidèle à l’esprit d’Uderzo et Goscinny. Cela suffit à faire la différence avec les deux derniers volets live qui couraient après un modèle de blockbuster hexagonal voué à la laideur et à la surenchère. Le Domaine des Dieux cherche à rendre justice au goût de la caractérisation, du récit et du clin d’œil contemporain qui constitue l’âme des aventures d’Astérix.

Classe Tourix

Bonne surprise aussi : l’animation de Louis Clichy ne copie pas l’hystérie lassante des studios américains. Le film a du rythme, mais celui-ci ne réside pas dans une avalanche de plans et des loopings visuels impossibles, plutôt dans l’enchaînement soutenu des séquences et leur pleine lisibilité graphique.

Surtout, Le Domaine des Dieux se plaît à mettre en scène non pas un conflit militaire mais économique entre Rome, qui se lance dans une vaste entreprise architecturale et touristique, et le village gaulois dont les habitants sont tentés par les possibilités commerciales offertes par ce nouveau voisinage aisé. Les mécanismes de l’inflation, de la consommation et de la gentrification sont joliment démontés tout au long de ce divertissement plaisant — ne reste plus qu’aux parents à expliquer à leurs bambins ce réjouissant sous-texte politique, on ne peut plus d’actualité.

Astérix – Le Domaine des Dieux
De Louis Clichy et Alexandre Astier (Fr-Belg, 1h25) animation

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 2 novembre 2015 L'Exoconférence connaît un tel succès que ce n'est finalement pas une, mais deux fois que son auteur et interprète la donnera à la Halle Tony Garnier l'année (...)
Mardi 6 janvier 2015 L'année café-théâtre 2014 s'est terminée sur une création hors-normes comiques de Dominic Palandri (New York Paradis). Amusant hasard : 2015 débutera sur une (...)
Mardi 16 décembre 2014 Avec "L’Exoconférence", Alexandre Astier s’envoie en l’air direction l’espace pour y régler la question de la vie extra-terrestre. Un spectacle évidemment drôle, mais aussi érudit, ludique et qui rappelle qu’en plus d’être un grand auteur, Astier...
Mardi 9 septembre 2014 Assouvissant un vieux fantasme, celui de parler d’une potentielle civilisation extraterrestre, Alexandre Astier revient sur les planches après l’excellent "Que ma joie demeure" pour une "Exoconférence" mystérieuse qu’il créera au Radiant les 12 et...
Mercredi 2 avril 2014 Après la musique baroque, qu'il décortiquait avec autant de virtuosité que de délicatesse dans Que ma joie demeure !, le créateur de Kaamelott s'intéressera cet (...)
Lundi 17 décembre 2012 De la musique qu’il étudia au conservatoire et du théâtre où il fit ses armes avec ses parents, Alexandre Astier tire aujourd’hui une belle synthèse : "Que ma joie demeure", formidable solo où il se distribue dans le rôle de Jean-Sébastien Bach et...
Jeudi 18 octobre 2012 Une représentation supplémentaire de "Que ma joie demeure !" vient d'être fixée au samedi 23 décembre à 16h à la Bourse du travail de Lyon. La billeterie est d'ores (...)
Lundi 27 ao?t 2012 De la part du créateur de Kaamelott, rien ne pouvait laisser présager une entrée au cinéma aussi singulière que ce David et Madame Hansen. Loin d’exploiter un (...)
Mercredi 22 décembre 2004 Analyse / L'univers de Kaamelott est conforme au contexte historique dans lequel il s'inscrit. "L'action est coincée entre la chute de l'empire romain, (...)
Mercredi 22 décembre 2004 Interview / Alexandre Astier, auteur, réalisateur, acteur et compositeur de la musique de Kaamelot Propos recueillis par CC
Mercredi 22 décembre 2004 Télévision / Découvert sur les planches lyonnaises avec Le Jour du Froment, Alexandre Astier donne une suite à son court-métrage Dies Irae en reprenant le créneau de Caméra Café sur M6. Kaamelott : 3 minutes 30 quotidiennes pour découvrir les...
Mercredi 6 février 2008 De Thomas Langmann et Frédéric Forestier (Fr-All-Esp-It, 1h55) avec Gérard Depardieu, Clovis Cornillac, Alain Delon, Benoît Poelvoorde...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !