Jungle Brothers, les grands frères du hip-hop

Jungle Brothers + Jp Manova

Transbordeur

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

​Pionniers oubliés du jazz rap, les Jungle Brothers sont cette semaine en concert au Transbordeur. L'occasion de leur rendre une légitimité qu'ils ont eu la classe de ne jamais réclamer. Benjamin Mialot

La troisième loi de Newton est très claire : toute action entraîne une réaction. Exemple.

Le 8 août 1988, les Niggaz With Attitudes publient leur premier album, Straight Outta Compton, mètre-étalon du gansta rap et, on a tendance à l'oublier, aveuglé par le chrome des flingues et le rouge à lèvres pailleté des bitches, d'une forme d'expression belliciste de la fierté noire.

Très exactement trois mois plus tard, à l'autre bout de la carte états-unienne, c'est au tour des Jungle Brothers de se faire un nom avec Straight Out the Jungle, qui posera lui les bases d'un hip-hop nettement plus fréquentable et, par extension, d'une revendication identitaire constructive.

Serrer le poing ou tendre la main, à partir de là, il faudra choisir son camp, et ils seront aussi nombreux à venir grossir les rangs de chaque cause. Mais si tout le monde sait ce que le culte du bling doit à Dr. Dre, Ice Cube et consorts, rares sont ceux qui ont conscience de l'influence qu'exercent encore aujourd'hui Mike Gee, Afrikaa Baby Bam et DJ Sammy B.

Dans la jungle, terrible jungle

On ne se l'explique à vrai dire toujours pas. Battant pavillon Zulu – du nom de la nation afrocentriste créée par Afrika Bambaataa au début des années 70 – Straight Out the Jungle était peut-être tout simplement un peu trop en avance sur son temps. Dans son discours donc, par définition à contre-courant («Il est plus facile de faire la guerre que la paix» résume une célèbre punchline de Clémenceau), mais aussi et surtout dans sa manière, tout en souplesse et d'une constante musicalité, de transfigurer les vertus vibratoires de la Great black music.

Les Jungles Brothers, c'est du rap qui se claque des doigts plus qu'il ne se tape du pied, fermement enraciné dans le jazz, la soul et le funk tout en prenant acte de la révolution électronique – au point de préfigurer la hip-house sur le bien nommé I'll House You. Une certaine idée du cool en somme, qui incitera d'autres pionniers du groove positiviste à lui emboîter le pas, à savoir De La Soul et A Tribe Called Quest.

Les Jungle Brothers furent leurs grands frères d'armes lexicales au sein du collectif Native Tongues mais, malgré une large reconnaissance tardive (notamment par la scène big beat) et de belles succédanées discographiques (tel Raw Deluxe en 1997), ne purent que les regarder d'en bas, fiers et sans rancune. Trente ans plus tard, ils maintiennent un même port de tête.

Jungle Brothers [+ JP Nova]
Au Transbordeur samedi 25 avril

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 29 mars 2022 Un peu plus de deux ans après la tournée de Reward, la Galloise Cate le Bon est de retour sur une scène lyonnaise. Avec Pompeii, un album tout en minimalisme pop, composé et enregistré durant le grand confinement, et qui plonge dans la torpeur tout...
Mardi 1 mars 2022 Événement du côté du Ninkasi avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 2021 aura été l'année de l'avènement pour Tedax Max. Douze mois pour sortir trois albums et se hisser au premier plan de la scène rap locale. Avant son passage du côté de Vénissieux à Bizarre!, le vendredi 18 mars, on a échangé...
Mardi 15 février 2022 1913, quelle année ! La modernité artistique y éclate dans toute sa superbe et aussi dans toutes ses surprises qui désarçonnent le public. C’est par exemple : les premiers ready-made de Marcel Duchamp, la publication à compte d’auteur...
Jeudi 17 février 2022 Les Parisiens de Bryan’s Magic Tears ont sorti mi octobre leur troisième album, "Vacuum Sealed". Le groupe signé sur Born Bad sera au Périscope ce jeudi 17 février.
Mardi 15 février 2022 Membre du collectif Under Rave de u.r.trax, Vel incarne la relève de la scène techno française. L’artiste et ingénieure — qui semble dotée d’une jauge d’énergie infinie — nous invite dans ses sets intenses à une transe...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !