Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Cannes 2015, jours 10 et 11. La dernière ligne droite…

"Valley of Love" de Guillaume Nicloux. "Chronic" de Michel Franco. "Macbeth" de Justin Kurzel. "Notre petite sœur" d’Hirokazu Kore-eda. "Marguerite et Julien" de Valérie Donzelli. Le Palmarès du festival.

Encore une poignée de films arrachés à l’épuisement de fin de festival. Une journée pour souffler après le Palmarès. Et nous voilà de retour derrière notre clavier pour commenter tout ça, depuis nos calmes pénates et sous un ciel grisâtre, loin des coups de soleil et du stress cannois.

à lire aussi : Cannes 2015, jours 8 et 9. Love, love, love

Nicloux : Depardieu et Huppert, perdus dans l’espace

La fin de la compétition — et les deux films rattrapés in extremis avant de rentrer — auront achevé de faire pencher la balance longtemps indécise du jugement global porté sur sa qualité : c’était quand même très moyen. On y reviendra à la fin de ce billet, mais il faut remonter à loin pour trouver autant de déceptions, sinon de films franchement mauvais, dans ce qui est censé être le top du festival. Et s’il y eût aussi quelques grands moments, c’est bien l’écart entre les deux extrêmes qui pose question. Mais bon, ne spoilons pas, on développera plus tard.

Ainsi du Valley of Love de Guillaume Nicloux qui, sans être le «navet» proclamé par certains, nous a quand même sérieusement laissé sur notre faim. Il faut dire que Nicloux est un drôle de cinéaste, que l’on a d’abord beaucoup aimé — grâce à sa trilogie policière Une affaire privée / Cette femme-là / La Clef — puis qu’on a lentement abandonné, jusqu’à son coup d’éclat de l’an dernier : son téléfilm Arte avec et autour de Michel Houellebecq (L’Enlèvement de Michel Houellebecq).

à lire aussi : Cannes 2015, jour 7. Exercices de style

Qui partage de nombreuses similitudes avec Valley of Love, à commencer par l’idée de mélanger réalité et fiction en faisant de ses personnages des acteurs connus interprétant leur propre rôle à l’écran. Pas n’importe quels acteurs : Gérard Depardieu et Isabelle Huppert. Le film n’est pas avare en transparences entre ce que l’on sait de leur vie et ce que l’on en dit à l’écran, notamment concernant cet ogre de Gégé.

C’est sans doute la meilleure idée de Valley of Love : aujourd’hui, Depardieu est un personnage bigger than life, bigger en tout cas que tous ceux qu’on pourrait lui inventer à l’écran. Big d’abord par sa corpulence, qu’il étale et réfléchit tout au long du film ; big aussi par le romanesque qui l’entoure. Comme le personnage du film, lui aussi vit dans le deuil d’un fils, et de ce drame-là découle sans doute sa misanthropie actuelle, son désir de fuite permanente.

Justement, le voilà au beau milieu de nulle part, dans la Vallée de la mort, avec son ancienne compagne (Huppert, qui tient la dragée haute à son monstrueux partenaire), réunis par deux lettres posthumes que leur a envoyées Michael avant son suicide. Il était homosexuel, un peu artiste, et il vivait aux États-Unis avec son compagnon. Le reste de sa vie est un mystère pour ses parents et, comme mus par une culpabilité de ne l’avoir pas assez connu — et de n’avoir pu conjurer son geste fatal — les voilà qui accomplissent sa dernière volonté : qu’ils se retrouvent dans le désert, guettant un signe qui les réunira furtivement tous les trois une dernière fois.

à lire aussi : Cannes 2015, jour 6. Et Pixar fût…

Nicloux avance ainsi dans un drôle de mixte entre Gerry, M. Night Shyamalan et Picnic à Hanging Rock, entre stases contemplatives, fantastique en sourdine et quotidienneté triviale. On ne sait d’ailleurs jamais vraiment dans quelle direction Valley of Love va pencher : comédie, tragédie, conte mystique ? Un peu de tout cela, et c’est finalement ce refus de choisir une voie plutôt qu’une autre qui handicape le film et nous laisse sur notre faim.

Si la première partie tient beaucoup à la puissance des deux acteurs et à quelques séquences assez drôles où Depardieu se révèle vachard comme on sait qu’il peut l’être, le film négocie mal son virage vers la gravité et encore plus vers le mystère. Trop long et en même temps un peu court — il manque un bon quart d’heure final pour vraiment faire ressentir le trouble qui s’empare du couple à mesure qu’il approche de la vérité — le film se résume à un beau projet, globalement inabouti.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 17 décembre 2019 Star de cinéma, Fabienne vient de publier ses mémoires titrées La Vérité et va entamer un nouveau tournage. Sa scénariste de fille Lumir, son époux et leur petite Charlotte, débarquent alors de New York. Leur séjour permettra de régler de...
Mardi 17 décembre 2019 Pâques au tison, Noël au balcon… des cinés. Grâce à Valérie Donzelli, la cathédrale de Paris revit à l’écran, personnage secondaire d’une délicieuse fantaisie sentimentale burlesque et fantastique. Où il est aussi question de la place des...
Mardi 26 novembre 2019 Quand l’actualité télescope ironiquement la fiction… Valérie Donzelli est sans doute l’une des dernières cinéastes à avoir filmé la cathédrale parisienne sous toutes (...)
Mercredi 30 janvier 2019 Alors qu'il crée Après la fin de Dennis Kelly au TNP cette semaine, le metteur en scène Baptiste Guiton s’attelle depuis dix ans à ne monter que des auteurs vivants pour raconter au mieux son époque. Rencontre au soir d'une journée où le théâtre du...
Lundi 3 septembre 2018 Avant d’enflammer le dancefloor du réveillon en éclusant (avec modération) la sangria cuvée Gaspar Noé, il vous reste quelques films à siroter. Auxquels vous pouvez ajouter des Animaux fantastiques, des Portraits XL d’Alain Cavalier, ou une visite...
Mardi 9 janvier 2018 Avec des monstres de la scène internationale fidèles à la France (Van Hove, Ostermeier, Simon Stone), l'immense succès - mérité - d'Avignon (Saïgon) et un chef d’œuvre (Festen), la deuxième moitié de la saison théâtrale se fera à un pas cadencé.
Mercredi 20 septembre 2017 De l’exigence, des chemins de traverse, des voix royales, tonitruantes aussi. Du léger, des œuvres rares, des interprètes au talent fou et surtout beaucoup d’audace. Sur le papier, la saison classique lyonnaise fait plaisir à voir… de l’émotion au...
Mardi 5 avril 2016 Dans la foulée de Valley of Death (en compétition à Cannes l’an passé), Guillaume Nicloux a de nouveau dirigé Gérard Depardieu pour The End, présenté à la dernière (...)
Mardi 8 mars 2016 de Hou Hsiao-hsien (Taï, 1h45) avec Shu Qi, Chang Chen, Yun Zhou…
Mardi 2 février 2016 De César Acevedo (Col, 1h37) avec Haimer Leal, Hilda Ruiz, Edison Raigosa…
Mardi 26 janvier 2016 Parfois controversé, le metteur en scène Dmitri Tcherniakov présente à l'opéra sa relecture de Lady Macbeth de Mzensk, de Chostakovitch. Réussie.
Mardi 19 janvier 2016 S’inspirant de l’affaire de l’Arche de Zoé, Joachim Lafosse confie à un Vincent Lindon vibrant un rôle d’humanitaire exalté prêt à tout pour exfiltrer des orphelins africains. L’année 2016 pourrait bien être aussi faste que la précédente pour le...
Mardi 15 décembre 2015 Depuis plus de trente ans, Laurent Pelly invente des spectacles d’une parfaite maîtrise formelle et visuelle en racontant Hugo, Levin, Copi ou Ionesco. A l’opéra, il retrouve, en ce moment, Offenbach pour la onzième fois et livre, avec Le Roi...
Mardi 27 octobre 2015 ​De Hirokazu Kore-eda (Jap, 2h08) avec Haruka Ayase, Masami Nagasawa, Kaho…
Mardi 1 septembre 2015 Cette rentrée 2015 ressemble à une conjonction astronomique exceptionnelle : naines, géantes, à période orbitale longue ou courte, toutes les planètes de la galaxie cinéma s’alignent en quelques semaines sur les écrans. Sortez vos télescopes !...
Samedi 18 juillet 2015 Jacques Audiard a décroché une Palme d’or avec un très bon film qui n’en avait pourtant pas le profil, même si cette histoire de guerrier tamoul cherchant à construire une famille en France et se retrouvant face à ses vieux démons est plus complexe...
Mardi 16 juin 2015 De Guillaume Nicloux (Fr, 1h32) avec Gérard Depardieu, Isabelle Huppert…
Mercredi 3 juin 2015 Chaque mois, Le Petit Bulletin vous propose ses coups de cœur cinéma des semaines à venir en vidéo.
Dimanche 24 mai 2015 "Youth" de Paolo Sorrentino. "The Assassin" de Hou Hsiao-Hsien. "Mountains May Depart" de Jia Zhang-ke. "Dheepan" de Jacques Audiard. "Love" de Gaspar Noé.
Lundi 18 mai 2015 "Carol" de Todd Haynes. "Mon roi" de Maïwenn. "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier. "Green Room" de Jeremy Saulnier.
Mercredi 13 mai 2015 C’est donc La Tête haute qui fera l’ouverture du 68e festival de Cannes ce mercredi 13 mai. Choix étonnant sur le papier, largement justifié une fois le (...)
Mardi 22 avril 2014 Par trois fois, Orson Welles s’est attaqué à l’œuvre shakespearienne : une adaptation rugueuse de Macbeth tournée dans des terrains vagues écossais et (...)
Mercredi 18 décembre 2013 De l’argument, popularisé par Étienne Chatiliez, de l’échange d’enfants entre deux familles opposées socialement, Hirokazu Kore-eda tire une comédie douce-amère où il revisite son thème de prédilection : la transmission entre les générations. Qui ne...
Jeudi 22 ao?t 2013 Alors que la rentrée cinéma est majoritairement dominée par des cinéastes entre 40 et 60 ans, deux octogénaires vont surprendre par la vigueur de leurs derniers opus, aussi inattendus que flamboyants de maîtrise : Woody Allen avec "Blue Jasmine" et...
Jeudi 6 juin 2013 Au commencement âpre et foutraque, l'"Antigone" de Gwenaël Morin se révèle au fil du jeu captivante et juste, dans un décor naturel à couper le souffle : les ruines romaines surplombant l’amphithéâtre de Fourvière. Nadja Pobel
Mercredi 13 mars 2013 De Guillaume Nicloux (Fr, 1h54) avec Pauline Étienne, Louise Bourgoin, Isabelle Huppert…
Mardi 11 décembre 2012 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h25) avec Jérémie Elkaïm, Valérie Lemercier…
Dimanche 14 octobre 2012 L’opéra ouvre sa saison sur l’un des titres verdiens les plus difficiles à mettre en scène, à chanter et à diriger. Le pari était osé mais tout était réuni pour que spectacle soit total. La Première a cependant laissé un goût amer. Pascale Clavel
Mardi 25 septembre 2012 De Michel Franco (Mex, 1h43) avec Tessa Ía, Hernán Mendoza…
Vendredi 18 mai 2012 Définitivement dans le cercle des meilleurs cinéastes français en activité, Jacques Audiard arrive à ne presque pas décevoir après Un prophète tout en abordant, avec une intelligence constante de la mise en scène, les rivages du mélodrame. Un grand...
Mercredi 4 avril 2012 D’Hirokazu Kore-Eda (Jap, 2h08) avec Koki Maeda, Oshirô Maeda…
Dimanche 19 février 2012 Surfant plus ou moins habilement sur la mode du faux documentaire en l’hybridant avec le film de super-héros, Chronicle hume l’air du temps hollywoodien où le cinéma tente de rivaliser avec la série télé. Christophe Chabert
Vendredi 16 décembre 2011 Sorte de pendant crapoteux d’"Animal Kingdom", le premier film de Justin Kurzel revient sur une série de meurtres ayant traumatisé l’Australie des années 90, et enfonce douloureusement le clou de son contexte social hardcore. François Cau
Vendredi 2 décembre 2011 Polanski et le théâtre, c’est une longue histoire faite d’adaptations à l’écran, de créations pour la scène, mais surtout d’influence créative et de réminiscences autobiographiques. CC
Vendredi 4 novembre 2011 Festival / Pour leur seizième édition, les Rencontre du cinéma francophone en Beaujolais (organisées par Les 400 coups de Villefranche-sur-Saône jusqu’au 13 (...)
Mercredi 24 ao?t 2011 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h40) avec Jérémie Elkaïm, Frédéric Pierrot…
Samedi 4 décembre 2010 De Guillaume Nicloux (Fr, 1h30) avec Jean-Pierre Darroussin, Judith Godrèche…
Lundi 13 septembre 2010 Théâtre / Ça cherche, ça vit, ça propose, ça joue et ça joue bien. La toute jeune Compagnie Xi, programmée au Théâtre de l’Élysée, ne manque pas d’audace. Le collectif (...)
Vendredi 11 juin 2010 D’Hirokazu Kore-Eda (Jap, 1h56) avec Bae Doona, Arata…
Lundi 19 avril 2010 De Michel Franco (Mexique, 1h30) avec Dario Yatzbek Bernal, Marimar Vega…
Jeudi 8 avril 2010 Michel François, artiste belge étrangement méconnu en France, présente sa première grande exposition monographique à l'IAC de Villeurbanne. Et s'empare des espaces du musée avec brio et une très grande liberté. Jean-Emmanuel Denave
Jeudi 8 avril 2010 Entretien / Michel François, artiste belge exposant ses «Plans d'évasion» à l'IAC de Villeurbanne. Propos recueillis par JED
Mardi 16 février 2010 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h24) avec Jérémie Elkaïm…
Jeudi 17 décembre 2009 Cinéma / Pour la première année depuis l’existence de ce classement annuel, un film fait l’unanimité entre la rédaction et les lecteurs du Petit Bulletin, et il est français : "Un prophète" de Jacques Audiard. Bilan surprenant d’une année...
Lundi 24 ao?t 2009 Jacques Audiard, réalisateur d’Un prophète, remet les pendules à l’heure du cinéma français en assumant une démarche libre, intègre et «politique». Christophe Chabert
Jeudi 9 juillet 2009 Choc (et Grand Prix) du dernier festival de Cannes, le cinquième film de Jacques Audiard ose une fresque somptueuse et allégorique où un petit voyou analphabète se transforme en parrain du crime. Après ce Prophète, le cinéma français ne sera plus...
Mardi 14 avril 2009 Une famille se réunit chaque année pour célébrer la mort d’un fils. Derrière son classicisme élégant, le nouveau film de Kore-Eda est une peinture très cruelle des relations familiales, sociales et humaines. Christophe Chabert
Mardi 20 janvier 2009 Théâtre / Attention, c’est du lourd. Le metteur en scène grenoblois Pascal Mengelle, à la tête de sa compagnie La Saillie, s’attaque au monumental Macbeth de (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter