Martin Scorsese : un Prix Lumière en majesté

Immense cinéphile et cinéaste majeur, Martin Scorsese avait depuis le début le profil d’un prix Lumière parfait. Son sacre aura lieu au cours de l’édition 2015 du festival Lumière, dont la programmation, même incomplète, est déjà enthousiasmante. Christophe Chabert

Plus encore que Quentin Tarantino, qui est un peu son héritier débraillé et furieux, Martin Scorsese avait depuis la création du festival Lumière la stature parfaite pour recevoir un Prix Lumière. D’abord parce que son apport au cinéma est considérable ; ensuite parce que sa passion pour la conservation et la redécouverte des films est au diapason de la mission que se sont fixée Thierry Frémaux, l’Institut Lumière et le festival : célébrer le patrimoine cinématographique comme une histoire vivante qu’on se doit de conserver et de diffuser aux générations nouvelles.

Il aura donc fallu attendre sept années où Scorsese n’a pas chômé — quasiment un film par an, et quels films ! pour qu’il vienne recevoir à Lyon le précieux trophée qui ira grossir sa collection déjà bien chargée — Palme d’or cannoise pour Taxi Driver, Oscar du meilleur réalisateur pour Les Infiltrés… Ce sera de plus l’occasion unique de revoir son œuvre, dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle raconte le cinéma américain contemporain mieux qu’aucune autre.

Violence et passions

Débutée dans le sillage de son ami John Cassavetes (Who’s That Knocking at My Door) avant un crochet par l’écurie Roger Corman (Bertha Boxcar) elle trouve sa voie avec le terrassant Mean Streets, où il s’affirme comme le cinéaste des rues de New York, de ses petits gangsters et du conflit qui s’instaure entre la faute et le pardon, entre la violence et le salut.

Thème qu’il prolonge ensuite via sa collaboration au long cours avec Robert De Niro : qu’il joue les chauffeurs de taxi investi d’une mission à l’héroïsme idéologiquement trouble (Taxi Driver), un boxeur victime de son orgueil, de sa jalousie et de ses pulsions (Raging Bull), un apprenti comique cherchant par tous les moyens à obtenir son quart d’heure de célébrité (La Valse des pantins), un boss discret mais impitoyable du crime organisé (Les Affranchis), un repris de justice décidé à se venger de son avocat corrompu (Les Nerfs à vif) ou encore un maniaque du contrôle qui pense pouvoir gérer sa vie comme on gère un casino de Las Vegas (Casino), l’acteur a été le vecteur des plus grandes réussites du Scorsese première période.

Période où son style, avec sa caméra frénétique, son goût du rock’n’roll et ses spectaculaires flambées de violence, bouscule le cinéma hollywoodien par sa liberté de ton et de formes, fruit d’un héritage cinéphile monstrueux et parfaitement digéré. Car Scorsese sait qui sont ses maîtres — comme il le montre dans ses deux «voyages» cinéphiles, documentaires essentiels où il se promène à travers le cinéma américain puis le cinéma italien : Michael Powell, dont l’épouse Thelma Schoonmaker deviendra sa monteuse attitrée, la Nouvelle Vague française, le néo-réalisme italien mais aussi les classiques américains (Ford, Hitchcock, Welles, Fuller, Preminger)…

C’est ce goût juvénile et insatiable du cinéma qui lui a sans doute permis de se réinventer aux tournants des années 2000 : malgré l’échec de Gangs of New York, il trouve une nouvelle jeunesse au contact de Leonardo Di Caprio, avec qui il a déjà tourné quatre autres films, et pas des moindres : Aviator, Les Infiltrés, Shutter Island et Le Loup de Wall Street, qui a mis une claque à tout le monde lors de sa sortie. À 70 ans passés, Scorsese a toujours la gnaque et l’envie de cogner sur les mœurs de ses contemporains, et il n’a de toute évidence pas dit son dernier mot.

Du bis, du sabre, de l’horreur et tout Pixar

Comme si ce majestueux Prix Lumière ne suffisait pas, le festival a dévoilé une partie de sa programmation qui, elle aussi, a carrément de la gueule : à l’occasion de la sortie de son livre The Act of Seeing, Nicolas Winding Refn viendra présenter une carte blanche, une exposition et donnera des conférences sur sa passion pour le cinéma d’exploitation ; une rétrospective sera consacrée aux années Toho d’Akira Kurosawa avec des films et des documents inédits ; Julien Duvivier sera à l’honneur avec quelques-uns de ses films les plus célèbres ; la Gaumont fêtera ses 120 ans avec une programmation spéciale tirée de son catalogue tandis qu’on célébrera un autre anniversaire, celui des 100 ans de Technicolor ; un hommage sera rendu à Jean Yanne, génial acteur et réalisateur ; Sophia Loren et Alexandre Desplat compteront parmi les invités du festival ; au rayon raretés, on découvrira l’œuvre d’une cinéaste russe, Larissa Chepitko, dont on ne connaissait même pas l’existence.

Quant à la Nuit du cinéma à la Halle Tony Garnier, elle est placée sous le signe de la "peur" avec quatre films fantastiques à tous les sens du terme et qui foutent effectivement les jetons : The Thing (le Carpenter, pas son remake, hein…), La Nuit des morts-vivants, Evil Dead (l’original, là aussi…) et Insidious — d’ailleurs, il est réjouissant de voir James Wan aux côtés des maîtres de l’horreur que sont Raimi, Romero et Carpenter. Quelques titres ont déjà filtré concernant les grandes projections, et ce n’est pas rien non plus : Out of Africa, Docteur Jivago ou la énième director’s cut de Blade runner.

Enfin, last but not least, Lumière proposera rien moins qu’une intégrale Pixar à l’occasion des trente ans du studio — et à mi-chemin de la sortie de Vice-versa et du Voyage d’Arlo. Si vous avez bien lu notre Une de la semaine dernière, vous pouvez imaginer notre joie intense à cette annonce !

Lumière 2015
Du 12 au 18 octobre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 22 décembre 2020 Narrant les tourments d’une âme cherchant à regagner son corps terrestre, le nouveau Pixar résonne étrangement avec la situation du monde du cinéma actuellement au purgatoire et peinant à retrouver sa part physique (la salle). "Soul", un nouvel opus...
Jeudi 16 juillet 2020 Deux fois deux Palmes d’Or succèdent donc au double palmé Francis Ford Coppola, et recevront donc le Prix Lumière le vendredi 16 octobre à Lyon. Croisons-les doigts pour que rien n’entrave cette prophétie…
Mardi 18 février 2020 (À lire à haute voix, façon Stéphane de Groodt) « —Prenons les paris, ce sera Roubaix. —Quoi donc ? —Le César, à Paris le 28 février. —Sauf si Ly l'a, (...)
Mardi 15 octobre 2019 Au cœur du Festival Lumière se tient pour la septième année un rendez-vous dédié aux professionnels : le Marché International du Film Classique. L’occasion de se pencher sur la “grandeur (et la décadence ?) des petits commerces de cinéma“ pour...
Mercredi 26 juin 2019 Quand Fourchette, la nouvelle arrivée dans la tribu des jouets de Bonnie, se fait la malle, Woody part aussitôt à sa recherche. Sa quête lui fera découvrir de bien étranges antiquités, mais aussi retrouver un amie depuis longtemps perdue de vue
Mardi 11 juin 2019 Il a pour toujours associé à l’écran l’odeur du napalm au petit matin aux envolées de Wagner, incité au silence par quelques notes de Nino Rota ou donné de furieuses envies de danser la tarentelle dans un mariage. Si Francis Ford Coppola possède ce...
Lundi 11 juin 2018 Le patron de l’Institut Lumière avait promis une surprise pour marquer les 10 ans du Festival Lumière. Il a de fait pris tout le monde de court en annonçant la remise du 10e Prix Lumière la comédienne et productrice Jane Fonda, le 19 octobre...
Mardi 28 novembre 2017 Un petit Mexicain parcourt le Royaume des Morts pour déjouer une malédiction familiale et obtenir une bénédiction en retour. Coutumier des quêtes en milieu hostile (Monstre & Cie, Le Monde de Nemo), Lee Unkrich pousse plus loin le curseur et...
Mardi 7 juin 2016 Retour en grâce pour NRW — c’est ainsi qu’il sigle son nom au générique — avec un conte initiatique : celui d’une gamine partant à la conquête du monde de la mode. Le récit d’une ambition dévorante et dévorée, à la superbe… superbe.
Mardi 24 novembre 2015 Après avoir conquis les esprits et les cœurs au printemps grâce à Vice-Versa, le studio Pixar sort son second film de l’année. Est-ce une si bonne nouvelle que cela ?
Mardi 6 octobre 2015 Deux ans après l'hommage que lui a rendu par Quentin Tarantino en ouverture, Jean-Paul Belmondo fait son retour au festival Lumière. Il accompagnera (...)
Mardi 6 octobre 2015 Lorsque que vous aurez découvert le hobby de Nicolas Winding Refn, vous ne serez plus étonné par la musique qu’il choisit pour habiller ses œuvres — ni par (...)
Mardi 6 octobre 2015 Georges Delerue, Michel Legrand, Maurice Jarre, Gabriel Yared et désormais, Alexandre Desplat. Aussi prolifique que ses prestigieux aînés, le compositeur (...)
Mardi 6 octobre 2015 ​Proposer à un amateur de cinéma de faire escale au festival Lumière, c’est comme donner à un bec sucré l’opportunité de passer la nuit dans une pâtisserie. Et quand Martin Scorsese s’infiltre aux fourneaux, comment résister à la tentation de...
Mardi 1 septembre 2015 Frappé par la perte de son historien maison Raymond Chirat fin août, l'institut Lumière trompe son deuil en s'investissant sur tous les fronts. La frénésie scorsesienne semble contagieuse…
Mardi 16 juin 2015 Vice-versa, chef-d’œuvre absolu signé Pete Docter, est un nouveau cap pour la révolution initiée depuis vingt ans par les studios Pixar dans le cinéma d’animation. Ou comment une bande de geeks sont venus bousculer le monstre Disney, qui n’est pas...
Mardi 16 juin 2015 Les studios Pixar et Pete Docter donnent une singulière lecture de ce que l’on appelle un film-cerveau en plongeant dans la tête d’une fillette de onze ans pour suivre les aventures de… ses émotions ! Aussi ambitieux qu’intelligent, drôle, émouvant...
Mercredi 29 avril 2015 L’Orchestre National de Lyon et l’Auditorium viennent de dévoiler une saison 2015/2016 monumentale et foisonnante dont les promesses vont ravir les mélomanes avertis comme ceux qui voudraient faire leurs premiers pas dans le répertoire symphonique....
Mercredi 2 juillet 2014 On se demandait comment le Festival Lumière allait pouvoir rebondir sur l'édition 2013, portée par un Quentin Tarantino d'une générosité et d'une culture sans (...)
Mardi 3 juin 2014 Après dix ans à se chercher des anti-héros dans les marges de la société, le cinéma américain entamait les années 80 en poussant un cran plus (trop ?) loin les (...)
Vendredi 27 décembre 2013 La vie de Jordan Belfort, courtier en bourse obsédé par les putes, la coke et surtout l’argent, permet à Martin Scorsese de plonger le spectateur trois heures durant en apnée dans l’enfer du capitalisme, pour une fresque verhovenienne hallucinée et...
Dimanche 7 juillet 2013 Déception pour le nouveau Pixar : la greffe entre l’univers de "Monstres et Cie" et celle du film de campus ne prend qu’à moitié, et le scénario paraît bien attendu par rapport à celui du précédent "Rebelle". Christophe Chabert
Jeudi 20 juin 2013 En choisissant Quentin Tarantino pour recevoir le cinquième Prix Lumière, le festival Lumière, qui aura lieu du 14 au 20 octobre prochain, frappe un grand coup, dans une édition placée sous le signe de la «célébration du 35 mm». Christophe Chabert
Mercredi 22 mai 2013 Nicolas Winding Refn rate le virage post-Drive avec ce film vaniteux qui ressemble à l’œuvre d’un chef décorateur surdoué cherchant sans y parvenir quelque chose à raconter. Christophe Chabert
Vendredi 19 avril 2013 Sorti d'une hype assez discrète par le succès planétaire de son "Nightcall" en ouverture du "Drive" de Nicolas Winding Refn, le Parisien Kavinsky poursuit pied au plancher avec l'album "Outrun", bande-son rétro-futuriste des pires et meilleurs...
Jeudi 4 octobre 2012 Ce lundi, le festival Lumière démarre à la Halle Tony Garnier avec sa rituelle soirée d’ouverture pleine de "stâââârs" qui monteront sur scène pour en donner le (...)
Vendredi 21 septembre 2012 Trésor caché dans la filmographie de Martin Scorsese, "Alice n’est plus ici" est de retour sur les écrans, et il ne faut pas louper ce conte réaliste aux accents country folk, sans doute le film le plus estampillé Nouvel Hollywood du réalisateur de...
Jeudi 6 septembre 2012 Plus éclatée que lors des éditions précédentes, la programmation de Lumière 2012 ménagera films monstres, raretés, classiques restaurés, muets en musique et invités de marque. Christophe Chabert
Samedi 4 ao?t 2012 Mais qui arrêtera les studios Pixar ? Leur retour à une histoire originale après deux prolongations de franchises maison donne lieu à une pure merveille, chef-d’œuvre scénaristique et leçon de mise en scène animée. Christophe Chabert
Jeudi 12 juillet 2012 C’est un nouveau cinéaste européen qui a été choisi pour recevoir le Prix Lumière 2012 : Ken Loach. Une filmographie imposante d’une trentaine de longs-métrages (...)
Jeudi 12 juillet 2012 Après trois semaines de suspense, c’est finalement le réalisateur anglais, chef de file d’un cinéma social plus noué qu’on ne le croit, qui se verra décerner le quatrième Prix Lumière en octobre prochain. Christophe Chabert
Mercredi 7 décembre 2011 Sous couvert d’un conte familial aux accents dickensiens, Martin Scorsese signe une œuvre ambitieuse et intemporelle, où il s’empare de la 3D pour redonner vie au cinéma des origines et à un de ses maîtres, Georges Méliès. Christophe Chabert
Mercredi 28 septembre 2011 Déjà remarqué avec la trilogie Pusher et le brillant Bronson, Nicolas Winding Refn s’empare d’un polar de série B trouvé par son acteur Ryan Gosling et le transforme en magnifique geste de mise en scène, jouissif d’un bout à l’autre, remettant au...
Vendredi 29 avril 2011 Paul Thomas AndersonSes premiers films (Boogie nights et Magnolia surtout) étaient sous forte influence Scorsese, mais Paul Thomas Anderson s’est avéré le (...)
Lundi 11 octobre 2010 Curiosités 70’s, cinéma français oublié, certes. Mais dans ce festival Lumière 2010, il y avait quelques objets inconnus, hors format, qu’on allait découvrir à nos (...)
Dimanche 11 juillet 2010 C’est une habitude dont on ne se lasse pas : Pixar domine cette année encore les débats en matière de divertissement intelligent, avec ce troisième volet des aventures de Woody et Buzz l’éclair qui propose une allégorie enlevée sur le temps qui...
Jeudi 1 juillet 2010 Festival / Après une petite sueur froide en début de conférence de presse quand Thierry Frémaux a laissé entendre que le retraité Alain Delon pourrait se voir (...)
Jeudi 1 juillet 2010 Après Clint Eastwood l'an dernier, c'est Milos Forman qui sera à l'honneur de la deuxième édition du festival Lumière du 4 au 10 octobre prochains. (...)
Mardi 16 février 2010 Musique / Lors des premiers plans de Shutter Island, on entend un bruit de cornes de brume assourdies accompagnant l’arrivée du bateau sur l’île. Ce n’est (...)
Mardi 16 février 2010 Cinéma / Avec "Shutter Island", Martin Scorsese adapte le thriller de Dennis Lehane, retrouve Leonardo Di Caprio et confirme son nouveau statut, unique à Hollywood, de cinéaste de studio personnel et audacieux. Christophe Chabert
Jeudi 9 juillet 2009 Avec un acteur principal habité et de circonvolutions esthétiques incroyablement maîtrisées, Nicolas Winding Refn nous démontre avec brio que oui, une biographie filmée peut avoir un point de vue dans sa mise en scène. François Cau
Mardi 16 septembre 2008 de Bela Tarr (Fr-Hongrie-Ang-All, 2h12) avec Miroslav Krobot, Tilda Swinton…

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !