«Montrer qu'il reste de l'espoir» - Interview d'Abou Lagraa

Le Cantique des cantiques

Maison de la Danse

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

À la Maison de la danse, Abou Lagraa s’inspire pour sa nouvelle création du fragment le moins religieux du plus pieux des livres, et le fait entrer en vibration avec le temps contemporain. Un sacré défi.

Vous ouvrez votre résidence et la saison de la Maison de la Danse avec Le Cantique des Cantiques, une création sous le signe du double — plus dans le sens de "conjugaison"» que de "dualité"…
Abou Lagraa :
C’est vrai. D’autant que je suis en co-création avec Mikaël Serre. C’est d’ailleurs la première fois que je travaille avec un metteur en scène : je ne pouvais pas ne pas travailler avec des comédiens et un metteur en scène autour d’un si beau poème, vieux de 2300 ans. On est dans une union parfaite sur scène : une danse de sensualité, de fluidité — très esthétique parce que j’aime cela — et des comédiens, tous ensemble autour d’un fabuleux texte métaphorique. Car si l’on regarde derrière Le Cantique…, il est question de liberté, de féminité, de l’homme qui a peur de la femme, de l’amour, du couple… Nous avons poussé un peu plus loin en parlant de l’amour en général, pour construire quelque chose d’accessible, de non élitiste.

Ce texte est une parade amoureuse et rythmée, qui porte en lui des mouvements. Était-il évident de déduire des phrases chorégraphiques de ses phrases poétiques ?
Non, très difficile, car on ne voulait pas tomber dans le pathétique ni dans la symbolique chorégraphique dite dans le texte. Avec Mikaël, on a cherché ce qu’il signifiait aujourd’hui, et ce que c’est que l’amour. Je crois que c’est une question philosophique à laquelle il est compliqué de répondre. L’amour, ce n’est pas universel ; on n’aime pas tout le monde dans la société, car on rejette encore l’étranger, l’homosexuel ou les Femen parce que leur corps ou leur discours nous fait peur. Il y a plusieurs sortes d’amours. L’amour idéal, que l’on aimerait avoir, qui est présenté comme onirique. Et puis l’amour qui apaise, où la séparation est importante — car dans Le Cantique, il est souvent dit que pour s’aimer, il faut se séparer, donc recréer le désir, l’indépendance (rires). Enfin, l’amour couple, encore très mal perçu lorsqu’il ne s’agit pas d’une relation homme-femme : il reste malheureusement tant d’intolérance et d’hypocrisie aujourd’hui…

En définitive, Le Cantique… contiendrait-il le message le plus inspirant de la Bible ?
Est-ce que les religions nous permettent d’aimer ? Je ne le crois pas. Et pourtant je suis d’obédience musulmane, même si je ne pratique pas (rires) ! Nos sociétés et nos nations sont elles aussi éloignées des messages d’amour écrits dans la Charte européenne des Droits de l’Homme. Dans Le Cantique, on veut remettre la question de l’amour sur la table et montrer qu’il reste de la poésie. Et de l’espoir…

Le Cantique des Cantiques
À la Maison de la danse du mardi 15 au vendredi 18 septembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mercredi 8 juillet 2020 Crash-test : la culture en PLS, en quelques jours, tel est le bilan immédiat de la crise induite par le Covid-19, virus pas très mélomane qui a mis a terre un pan entier de l’économie du pays — et pas n’importe lequel, celui qui donne du sens à nos...
Lundi 10 septembre 2018 Festival international reconnu, la Biennale de la Danse s’inscrit aussi dans un dispositif lyonnais voué à la danse contemporaine en pleine ébullition. Retour sur ce contexte stimulant, et sur les grands axes de l’édition 2018.
Mardi 27 mars 2018 Bibliothèque, vidéothèque, version physique ou dématérialisée... mais quid des archives des arts vivants hors des captations plus ou moins heureuses disponibles sur YouTube ? Depuis 2011, le site Numéridanse est une référence en la matière. Le site...
Mardi 12 septembre 2017 « Moeder ne parle pas d’une mère, mais de plusieurs mères. On parle de la maternité, de l’absence, du manque. La pièce fouille dans la mémoire et (...)
Mardi 21 mars 2017 Pour sa première venue en France, la compagnie chinoise Tao Dance Theater présente deux pièces datant de 2014 à la Maison de la Danse (du 23 au 25 mars). (...)
Jeudi 2 février 2017 Les Nuits de Fourvière réinvestissent en 2017 le parc de Parilly et présentent, avec la Maison de la Danse, la der des der création du Cirque Plume, la (...)
Mardi 6 décembre 2016 Compagnie emblématique des heureuses métamorphoses de la danse hip-hop en France, Käfig, dirigée par Mourad Merzouki, fête ses vingt ans à la Maison de la Danse (...)
Mardi 6 septembre 2016 Même si les jeunes chorégraphes ont encore du mal à se faire une place à l'ombre de leurs aînés, la saison danse 2016-2017 s'annonce ouverte, riche et diverse. La fraîcheur des idées n'y sera pas forcément fonction de l'âge du capitaine...
Mardi 6 septembre 2016 La 17e Biennale de la Danse garde la tête haute et le tour de bras généreux, malgré un budget au rabais, embrassant une fois encore tous les styles de danse contemporaine actuels. Parmi les trente-sept spectacles proposés, en voici huit à ne pas...
Mardi 29 mars 2016 Badke est un anagramme de la dabke, une danse traditionnelle palestinienne. Trois chorégraphes belges (dont Koen Augustijnen des Ballets C. de (...)
Mardi 10 novembre 2015 Deuxième album, le foisonnant et explosif "Jackrabbit" et deuxième Petit Bulletin Live en deux ans pour San Fermin. À l'occasion de ce retour total et fracassant, Ellis Ludwig-Leone, seul maître à bord, nous explique comment un projet d'écriture est...
Mercredi 30 septembre 2015 En cette rentrée littéraire, impossible de ne pas évoquer la Bibliothèque municipale, paradis de la lecture et premier lieu public lyonnais en termes de fréquentation. Son directeur, Gilles Eboli, revient pour nous sur ses nombreuses mutations en...
Mardi 26 mai 2015 Á l'initiative de la Maison de la Danse, Babel 8.3 invite des habitants des 8e et 3e arrondissements à se familiariser avec les univers d'une dizaine de chorégraphes. Coup de projecteur sur un projet innovant qui cultive à la fois proximité et...
Lundi 27 avril 2015 De New York à Séoul, du conte philosophique à la relecture de ghetto movie, de la rumba au baroque : à la rentrée, la volonté de Dominique Hervieu de présenter la danse sous ses formes les plus variées ne faiblira pas. Benjamin Mialot
Jeudi 31 janvier 2013 Au lendemain de la triomphale première représentation de "Un ennemi du peuple" au TNP, Thomas Ostermeier a rencontré son public durant 1h30 au Goethe Institut, avant de nous accorder un entretien où il évoque inlassablement et passionnément son...
Jeudi 1 septembre 2011 Comme dans les théâtres, de nouvelles têtes apparaissent à la direction des structures chorégraphiques. Un vent frais dont on ne percevra les effets que progressivement dans le temps… Jean-Emmanuel Denave
Vendredi 10 décembre 2010 Danse / La Maison de la danse programme en parallèle deux chorégraphes aux univers très contrastés que l'on peut voir le même soir, si l'on apprécie les grands (...)
Jeudi 3 juin 2010 Danse / Le 17 juin 1980 s'ouvrait à la Croix-Rousse la première salle de spectacle française entièrement consacrée à la danse, avec à sa tête un jeune journaliste de (...)
Vendredi 7 mai 2010 Danse / La saison 2010-2011 de la Maison de la Danse regorge de grands spectacles a priori bien ficelés et attrayants : un "Lac des Cygnes" par le (...)
Lundi 8 mars 2010 Politiques culturelles / Tous les candidats peuvent remballer leurs dossiers et aller se rhabiller, c’est finalement la chorégraphe Dominique Hervieu qui remplacera Guy Darmet à la tête de la Maison de la Danse et de la Biennale de la Danse à partir...
Lundi 21 décembre 2009 La Maison de la danse fêtera en juin ses trente ans. Tout un symbole pour une ville qui, chaque année maintenant, déborde de propositions chorégraphiques (et circassiennes) en tous genres... Jean-Emmanuel Denave
Vendredi 4 septembre 2009 En décembre 2010, Guy Darmet, 62 ans, quittera la direction de la Maison de la Danse et de la Biennale de la Danse. Un appel à candidatures (...)
Vendredi 24 avril 2009 Le mois d'avril à peine terminé, le Ballet de l'Opéra et la Maison de la danse ont déjà dévoilé les programmations de leurs prochaines saisons. Coup d'œil subjectif sur les spectacles les plus attendus. Jean-Emmanuel Denave
Mardi 16 décembre 2008 Entre déferlement de stars et grincements de dents ou d’orteils des enfants terribles de la danse, le premier semestre chorégraphique s’annonce tout simplement palpitant ! Jean-Emmanuel Denave

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !