Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Ryley Walker, fils de ses pairs folk

Ryley Walker + Naked in the woods

Kraspek Myzik

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Fils spirituel de Nick Drake, Bert Jansch, Tim Buckley et John Martyn, Ryley Walker ne cherche pas à se démarquer à tout prix de ses aînés. Et dans cet exercice fait des merveilles.

Prononcez les mots "folk" et "finger-picking", ajoutez vaguement quelque allusion à la mélancolie, même vague, et une propension au lyrisme discret et on va vous balancer dans les pattes la discographie entière de Nick Drake (aïe, Five Leaves Left, ouille, Bryter Layter) et quelques clins d'œil appuyés à celle de Tim Buckley. Ryley Walker n'a guère dû échapper à cela, lui qui se situe esthétiquement à mi-chemin des deux précités – lorgnant même dangereusement du côté du jazz hybridé dont a tâté Buckley Sr. après ses sublimes et pourtant incomprises envolées folk. Et pas très loin non plus de Bert Jansch. N'oublions pas John Martyn, puisque le titre de l'album Primerose Green pourrait être une référence directe du Chicagoan au songwriter de New Malden.

Les spécialistes l'auront compris, Ryley Walker ne fait pas dans le paillard ou le festif et encore moins dans le contemporain. De fait, la mélancolie qui l'habite est encore ce qu'il y a de plus contemporain chez lui, tant ses disques sont les reflets de ce que l'on devrait avoir envie de composer après une bonne heure d'info en continu.

Mais Walker est resté coincé quelque part à la fin des années 60 aussi sûrement que Drake restait cloîtré dans sa chambre et Buckley dans la came. Chacun ses vices et celui-ci a plus d'une vertu. Étant bien entendu toutefois que toute personne allergique à ce genre d'exercice vintage sera bien inspirée de passer son tour.

Ryley Walker
Au Kraspek Myzik dimanche 20 septembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 4 novembre 2021 La Ville de Lyon a décidé de remettre en jeu le label des huit Scènes découvertes de la cité. Pour chacune d'entre elles, l'enjeu est important tant l'aide financière et la mise en réseau bénéficient à ces structures souvent fragiles mais au travail...
Mardi 14 janvier 2020 Par tous les Saints, comme le temps file. Voilà déjà qu'arrive la 10e édition du festival Plug & Play initié par le Kraspek Myzik, ce nid d'aigle de (...)
Mardi 23 avril 2019 Cela fait une décennie maintenant que le nom de Neeskens apparaît régulièrement dans les agendas des salles lyonnaises. Dix ans que la notoriété de ce Néerlandais (...)
Mardi 8 janvier 2019 Après les fêtes, la fameuse trêve des confiseurs-programmateurs a une fâcheuse tendance à se prolonger plus que de raison, parfois bien au-delà de l'épiphanie. Ce (...)
Mardi 14 mars 2017 Missionnaires du bluegrass aux quatre coins du monde, les chicagoans d'Henhouse Prowlers, habitués aux grands écarts géographiques et musicaux, viennent transformer pour un soir le Kraspek Myzik en ambassade des États-Unis de la country.
Mardi 10 janvier 2017 « Atteindre une espèce de transe, même quelques secondes, comme quand tu baises ou tu danses… c’est ça mon kiff ! » clame Julia, guitariste du groupe garage (...)
Mercredi 4 mai 2016 Quand on navigue dans les eaux troubles de La Souterraine, cette drôle de maison underground aux fondations poreuses et aux portes toujours ouvertes aux (...)
Mardi 5 mai 2015 Depuis le début de l'année, le Kraspek Myzik fête son dixième anniversaire. L'occasion de revenir en compagnie de Nicolas Tiran, l'un de ses fondateurs, sur l'histoire de ce singulier «espace de diffusion et de création de musique indépendante»....
Vendredi 6 janvier 2012 La vocation de Plug & Play, festival sis dans le microscopique Kraspek Myzik (60 places en bourrant bien) : «organiser un festival intra-muros (...)
Vendredi 28 janvier 2011 Festival / En marge d'une programmation déjà enthousiasmante, le Kraspek Myzik fait son festival en février. Ca s'appelle Plug & Play. Le principe : brancher son instrument et jouer. Ben ouais. Stéphane Duchêne.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter