Quand on a 17 ans

Quand on a 17 ans
D'André Téchiné (Fr, 1h56) avec Kacey Mottet Klein, Corentin Fila...

Des ados mal dans leur peau se cherchent… et finissent par se trouver à leur goût. Renouant avec l’intensité et l’incandescence, André Téchiné montre qu’un cinéaste n’est pas exsangue à 73 ans.

Autant l’avouer, on avait un peu perdu de vue Téchiné depuis quelques années : le cinéaste a pourtant tourné sans relâche, mais comme à son seul profit (ou en rond), s’inspirant volontiers de faits divers pour des films titrés de manière la plus vague possible — La Fille du RER, L’Homme qu’on aimait trop — à mille lieues de ses grandes œuvres obsessionnelles et déchirantes des années 1970-1990, de ses passions troubles, lyriques ou ravageuses.

Comme si le triomphe des Roseaux sauvages (1994), puisé dans sa propre adolescence, avait perturbé le cours initial de sa carrière… Cela ne l’a pas empêché d’asséner de loin en loin un film pareil à une claque, à une coupe sagittale dans l’époque — ce fut le cas avec Les Témoins (2007), brillant regard sur les années sida.

Le chenu et les roseaux

De même que certains écrivains trouvent leur épanouissement en se faisant diaristes, c’est en prenant la place du chroniqueur que Téchiné se révèle le plus habile, accompagnant ses personnages de préférence sur une longue période, les couvant de l’œil pour mieux suivre leur(s) métamorphose(s), l’évolution de leurs rapports. Les adolescents se révèlent des sujets de choix : en proie à des pulsions violentes, inconnues, incertaines et parfois contradictoires.

Quand on a 17 ans retrouve et renouvelle la fièvre des Roseaux, dans un décor plus contemporain : contexte rural, arrière-plan militaire, violence latente, fascination pour les corps dans le jeu des muscles, affirmation d’une identité homosexuelle… Le cinéaste montre tout sans outrance et n’élude rien dans l’histoire d’amour ”frappant“, c’est le cas de le dire, ses deux héros, Damien et Tom.

Ce retour en grâce (ou à l’état de grâce) de Téchiné doit beaucoup, on le pressent, à sa collaboration avec une nouvelle coscénariste, en l’occurrence Céline Sciamma. L’auteure de Tomboy (2011) et de Bande de filles (2014) l’a certainement incité à fendre l’armure, à tendre vers la vie présente plutôt que de se réfugier dans la remembrance nostalgique. Elle n’est pas la seule “jeunesse” à l’accompagner sur ce film : outre les deux comédiens principaux Corentin Fila et Kacey Mottet-Klein (déjà repéré chez Ursula Meier), un nouveau compositeur est ici crédité, Alexis Rault, dont la partition évoque l’esprit de Philippe Sarde, habituel complice du réalisateur. Les temps changent. VR

Quand on a 17 ans
de André Téchiné (Fr, 1h54) avec Kacey Mottet Klein, Corentin Fila, Sandrine Kiberlain…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Sauf impondérables ou nouveau variant — touchons du bois — les sorties devraient reprendre une cadence "à peu près" normale dans les salles. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend dans les premiers mois de 2022…
Mercredi 17 novembre 2021 Mûrie de longues années par Audrey Diwan, cette adaptation d’Annie Ernaux saisit l’ascèse et la précision de l’autrice, pour la transmuter en portrait dépourvu de pathos d’une éclaireuse engagée malgré elle dans une lutte à la fois intime et...
Mardi 18 février 2020 Projections, masterclass, rencontres-débats, soirées, invités et invitées de prestige… La dixième édition d’Écrans Mixtes est un îlot de réjouissances dans un océan d’incertitudes sociétales.  
Vendredi 3 janvier 2020 Après la venue l’an passé du vétéran James Ivory, le festival LGBT+ lyonnais ne pouvait manquer la célébration de son premier millésime à deux chiffres. Il s’offre donc deux têtes d’affiches d’exception pour sa dixième édition (du 4 au 12 mars...
Lundi 30 avril 2018 Un bonimenteur de porte-à-porte à la rue donne malgré lui le virus de la comédie à son fils… Xabi Molia signe une splendide comédie sociale aux accents tragiques, portée par Kacey Mottet Klein et Kad Merad, touchants dans l’expression maladroite...
Mardi 27 mars 2018 Prouvant que la misère est aussi pénible au soleil que dans les zones septentrionales, Walid Mattar offre dans son premier long-métrage un démenti catégorique à Charles Aznavour. Et signe un film double parlant autant de la mondialisation que de la...
Mardi 18 octobre 2016 Avec ce portrait d’une marmaille cabossée par la vie retrouvant foi en elle-même et en son avenir, Claude Barras se risque sur des sentiers très escarpés qu’il parcourt avec une délicatesse infinie. Un premier long-métrage d’animation en stop motion...
Mardi 30 ao?t 2016 Oubliez son discours survolté lors de la remise de sa Caméra d’Or à Cannes et considérez le film de Houda Benyamina pour ce qu’il est : le portrait vif d’une ambitieuse, la chronique cinglante d’une cité ordinaire en déshérence, le révélateur de...
Mercredi 2 mars 2016 Pour sa 6e édition, le festival de cinéma queer lyonnais affirme son attachement à la production hexagonale en conviant deux films très attendus pour leurs (...)
Mardi 26 janvier 2016 De Benoît Graffin (Fr, 1h33) avec Sandrine Kiberlain, Édouard Baer, Bulle Ogier…
Mardi 9 juin 2015 Bruno Podalydès retrouve le génie comique de "Dieu seul me voit" dans cette ode à la liberté où, à bord d’un kayak, le réalisateur et acteur principal s’offre une partie de campagne renoirienne et s’assume enfin comme le grand cinéaste populaire...
Mardi 14 octobre 2014 Céline Sciamma suit l’ascension d’une jeune black de banlieue qui préfère se battre plutôt que d’accepter le chemin que l’on a tracé pour elle. Ou comment créer une héroïne d’aujourd’hui dans un film qui se défie du naturalisme et impose son style...
Mardi 8 octobre 2013 Annoncé comme le retour de Dupontel à la comédie mordante après le mal nommé "Le Vilain", "9 mois ferme" s’avère une relative déception, confirmant au contraire que son auteur ne sait plus trop où il veut amener son cinéma. Christophe Chabert
Mercredi 4 septembre 2013 De Serge Bozon (Fr, 1h46) avec Isabelle Huppert, François Damiens, Sandrine Kiberlain…
Mardi 25 septembre 2012 De Marc Fitoussi (Fr, 1h41) avec Sandrine Kiberlain, Audrey Lamy…
Vendredi 2 mars 2012 En ouverture d’Écrans mixtes le 8 mars, journée de la femme, le festival a la bonne idée de rendre hommage à Céline Sciamma. Il est vrai que Tomboy a fait (...)
Mardi 17 janvier 2012 D’Yves Caumon (Fr, 1h33) avec Sandrine Kiberlain, Clément Sibony, Bruno Todeschini…
Mercredi 13 avril 2011 De Céline Sciamma (Fr, 1h22) avec Zoé Héran, Malonn Levana…
Jeudi 10 février 2011 De Philippe Le Guay (Fr, 1h46) avec Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain, Natalia Verbeke…
Lundi 12 octobre 2009 De Stéphane Brizé (Fr, 1h41) avec Vincent Lindon, Sandrine Kiberlain…
Mercredi 11 mars 2009 D’André Téchiné (Fr, 1h45) avec Émilie Dequenne, Catherine Deneuve, Michel Blanc…
Mercredi 12 septembre 2007 Sandrine Kiberlain, actrice et chanteuse, n'hésite plus à remettre son image en jeu, entre chansons distanciées et comédies noires. Christophe Chabert
Mercredi 12 septembre 2007 de Céline Sciamma (Fr, 1h45) avec Pauline Acquart, Adèle Haenel...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter