De l'art de parler (et de se taire)

Des esquisses de travail, une première et surtout le retour de la précieuse troupe de Pôle Nord : voilà de bonnes raisons pour se rendre au festival Paroles, paroles de la Mouche, une salle d'une vitalité rare toute la saison durant.

Dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler la Métropole, un théâtre se place à l’avant-garde en terme de programmation : celui de la Mouche à Saint-Genis-Laval. Savoir enfin qui nous buvons, fable viticole prévu en juin aux Subsistances dans le cadre du festival UtoPistes, qui a triomphé au 104 parisien, été couverte d’éloges dans Le Monde et ailleurs a fait l’ouverture de la saison passée de la Mouche. Retour à Reims, d’après le virulent livre de Didier Eribon et mis en scène par l’excellent Laurent Hatat est passé par Vienne ce mois-ci : il sera le 27 mai à Saint-Genis. Le déchirant solo Rendez-vous gare de l’Est niché dans la petite salle de la Croix-Rousse cet hiver était en octobre dans ce même théâtre de la Mouche… N’en jetez plus !

Ce flair indiscutable est celui de Gabriel Lucas de Leyssac, dynamique directeur de la salle, qui a aussi initié Paroles Paroles, événement annuel. Du 30 mars au 6 avril, il accueille notamment la nouvelle création d’Eric Massé, Light spirit, sorte de combat littéraire avec les mots de Voltaire et ceux des poètes d’aujourd’hui sur des grands thèmes développés dans le Dictionnaire philosophique : l’amour, la guerre, la religion… avant que ne soient lues à de petits groupes de spectateurs des mots de Sade.

En résidence depuis trois ans ici, la compagnie Cassandre s’éloignera du didactisme qui collait à son T.I.N.A. pour s’approcher de la violence subie par une fillette à l’école (Sales gosses de la roumaine Mihaela Michailov) à travers une lecture, prémices peut-être d’une création.

Mais la pièce immanquable de cette semaine est celle des membres de Pôle Nord, L’Ogre et l’enfant, expérience étrange, quasi muette, dérangeante, mettant en scène des êtres cherchant une place dans la société autant que dans leur corps trop rigides. Coincés, engoncés, faits comme des rats, ils sont menaçants parce que menacés. La violence est sourde et lente mais elle suinte par leurs pores comme par ceux d’un monde au bord de l’implosion. NP

Festival Paroles, paroles
La Mouche hors les murs du 30 mars au 6 avril

www.la-mouche.fr

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 13 mai 2024 Elise Ternat, ancienne directrice de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne et journaliste prend les rênes du théâtre La Mouche à Saint-Genis-Laval. Elle succède à Mathilde Favier, qui a récemment rejoint l’APCIAC.
Mercredi 26 avril 2023 Alors qu’Evil Dead Rise — prolongation de la saga emblématique de Sam Raimi — vient de sortir sur les écrans, cultivons la nostalgie horrifique au Pathé (...)
Mercredi 1 février 2023 La très prometteuse 13e édition du festival de cinéma queer de Lyon & de la Métropole, Écrans Mixtes, qui se tiendra du 1er au 9 mars prochains, avait prévu de proposer des séances au cinéma La Mouche de Saint-Genis-Laval. Las ! La mairie dont...
Jeudi 22 avril 2021 Là-haut, perché sur la colline de Fourvière, existe un ancien fort militaire où artistes et animaux cohabitent à l’abri des regards. Situé à deux pas du Jardin des Curiosités, le Fort de Saint-Just, renommé par ses actuels occupants Fort...
Lundi 31 octobre 2016 C’est l’une des nouveautés de la rentrée dans les CNP-Cinémas Lumière (on ne sait plus comment les appeler) : le retour des projections du samedi minuit aux (...)
Mardi 26 janvier 2016 Le renouveau de l’animation viendrait-il de la diversité européenne ? Même si l'on trouve mille qualités à Vice-Versa, à Dragons voire à L’Âge de glace, l’honnêteté (...)
Mardi 13 octobre 2015 Chirurgicale et glaçante, la nouvelle création de la bien nommée compagnie Pôle Nord est muette et bien souvent sombre. Ennui garanti ? Au contraire : il émane de "L'Ogre et l'enfant" une rare et fragile étrangeté. Nadja Pobel
Mardi 8 septembre 2015 La crème des artistes internationaux (Lepage, Stein, Jarzyna pour une variation sur "Opening Night"...) a beau fouler nos planches cette saison, on aurait tort d'en oublier les pointures rhônalpines. Zoom sur les prochains spectacles de Richard...
Jeudi 15 novembre 2012 Hourra ! C’est le retour de L’Épouvantable vendredi cette semaine à l’Institut Lumière, dans une formule allégée à deux films au lieu de trois. Pour cette (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X