Un festival de Kahane

The Apartments

Marché Gare

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Jeudi soir 24 mars, c'est Gabriel Kahane, petit génie new-yorkais inconnu qui a continué, accompagné du Quatuor Debussy, l'année 2016 des Petit Bulletin Live, concoctés par Rain Dog Productions. Dans le Hangar des Subsistances, empli d'un public captivé, le musicien protéiforme a livré une prestation impressionnante de variété, de maîtrise et de décontraction qui ne devraient pas faire oublier l'essentiel : l'émotion transmise à un public qui dans sa grande majorité l'entendait pour la première fois. Et sûrement pas la dernière.

« Espiègle génie de la pop. » C'est avec tout l'attirail charrié par les mots dithyrambiques de Time Out New York que Gabriel Kahane s'est présenté, ce jeudi 24 mars au soir, dans le Hangar des Subsistances pour son Petit Bulletin Live. Espiègle étant sans doute le terme qui l'emporta et Dieu sait si le génie et la pop furent au rendez-vous. Accompagné du Quatuor Debussy qui officiait hier pour la troisième fois d'affilée dans ces concerts très spéciaux après une double prestation aux côtés de Yael Naïm, le petit new-yorkais semblait particulièrement détendu pour ne pas dire carrément laid-back en dépit d'un problème de pédales d'effet qui n'eut pas l'heur de le perturber beaucoup.

Pédagogue et bilingue, s'amusant beaucoup de l'usage (excellent mais pudique et plein d'autodérision) qu'il fait de la langue française, visiblement heureux comme un gosse dans un magasin de bonbons, Gabriel Kahane avait à cœur d'expliquer à coups d'intermèdes parlés le propos de son album The Ambassador qu'il venait présenter en tout premier lieu à un public aux trois-quarts novice à son sujet.
Mais que l'on ne s'y trompe pas, si Gabriel Kahane est semble-t-il doué pour le stand-up et comme nous vous l'avions précisé le storytelling, entre une invitation publique à prendre en charge, avec « un sous-texte d'angoisse » des choeurs en « lalala » pas si évidents (mais parfaitement exécutés par une audience studieuse) sur une chanson « apocalyptique », Griffith Park (2800 E. Observatory Ave.) et imitation de l'acteur Rutger Hauer, en ouverture de Bradbury (304 Broadway Park), le New-yorkais a fait le boulot musical et ce fut absolument délicieux.

Moments de grâce

L'ensemble fut évidemment marqué de moments de grâce ambassadoriens, sublimés par la finesse — entre présence et discrétion, placidité et générosité — d'un Quatuor Debussy toujours au diapason, tels ce Griffith Park justement ou le délicat Veda (1 Piece Dr.). Mais aussi de morceaux plus "anciens" et déjà classiques à l'image du très folk LA, entre Paul Simon, auquel on pensa beaucoup en cette soirée, et ce triste angeleno qu'était Elliott Smith (« the selfish city wins again »), du bouleversant Where are the armswhere are the arms that armed your love ? ») et du féérique Winter Song.

En guise de trou normand, ou new-yorkais, Kahane nous gratifia même d'une ultime espièglerie avec un extrait hilarant de son Craigslistlieder, disque où il s'amusa à mettre en musique les petites annonces du site américain Craig's List (« où je peux trouver, expliqua-t-il, un appartement, une bicyclette ou... un amour »). Ce fut Neurotic & Lonely, morceau fou et déstructuré où ses talents d'interprète et de pianiste explosèrent comme bulles de savon.

Mais impossible de ne pas conclure ce compte-rendu, loin de rendre grâce à ce moment, par ce qui risque de constituer longtemps les morceaux de bravoure de Kahane en concert : le sinueux Empire Liquor Mart (9127 S. Figueroa St.), consacré au meurtre accidentel d'une jeune afro-américaine en 1991 dans une supérette angeleno, où Gabriel passe du piano à la guitare en cours de chanson et d'un registre à l'autre en maintenant l'émotion à son climax. Puis Ambassador Hotel (3400 Wilshire Blvd.), pièce très simonienne elle aussi, interprétée seule à la guitare, sans doute la chanson la plus émouvante, on ne sait pourquoi, de ce disque et de ce concert que l'on n'est pas prêt d'oublier de la part d'un grand petit bonhomme dont la générosité et le talent n'ont d'égal que cette espièglerie, fille de simplicité. SD

Prochain Petit Bulletin Live : The Apartments
Au Marché Gare le mardi 26 avril (event Facebook)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 11 février 2020 Il n'aura échappé à personne que Gabriel Kahane est l'un de nos chouchous, nous qui l'avions invité lors d'un Petit Bulletin Live à livrer son premier concert (...)
Mardi 2 avril 2019 Le Guardian, qui a vu passer du gibier, dit de lui qu'il est le plus grand songwriter de son temps, ce qui vous pose son bonhomme. En tout cas, un (...)
Vendredi 19 mai 2017 En Petit Bulletin Live à la Comédie Odéon le 21 mai, Thomas Dybdahl, c'est 15 ans d'une impeccable carrière et de morceaux à frémir. En 15 clips ou sessions live, 15 morceaux piochés au long de la riche discographie du songwriter norvégien, nous...
Jeudi 9 mars 2017 Prodige précoce de la mandoline et du bluegrass, compositeur hors-pair et touche-à-tout brillant dans l'art de la reprise décalée (Bach, les Strokes, Radiohead...) l'Américain Chris Thile viendra, lors d'un PB Live aux Subsistances, faire étalage de...
Mercredi 15 février 2017 Découvert en 2002 avec un chef d'œuvre notoirement passé sous le radar, ...That Great October Sound, qu'ouvrait un titre lourd de sens, From Grace, voilà 15 (...)
Mercredi 2 novembre 2016 Les PB Live, ce sont ces concerts un brin décalés que nous aimons partager avec vous, conçus avec nos amis de Rain Dog Productions, en des lieux peu visités et avec des artistes qui nous fascinent, mais encore peu mis en lumière. Voici le prochain.
Mardi 4 octobre 2016 Virtuose de la mandoline, Chris Thile a dépoussiéré cet instrument dont il est le plus solide représentant sur la planète. Véritable institution aux USA, il (...)
Mardi 19 avril 2016 Génie au destin contrarié et tragique, tiré d'une retraite que l'on pensait définitive par une poignée de fans français, Peter Milton Walsh aka The Apartments vient se livrer sur scène en trio acoustique.
Jeudi 31 mars 2016 Virtuose aux talents multiples comme New York en a produit de bien beaux ces derniers temps, compositeur — au sens classique du terme — songwriter, storyteller, Gabriel Kahane est surtout un génie, d'une grande humilité, de la variation sur un même...
Jeudi 4 février 2016 On en n'avait même pas rêvé, Rain Dog Prod l'a fait : un PB Live avec les mythiques Apartments de Peter Milton Walsh, (vrai-faux) groupe australien à (...)
Mardi 5 janvier 2016 Entre Polna, Neil Young, les Insus et même le retour du plus si jeune Jon Spencer (porté pâle au printemps), les aînés seront là en force en 2016. Mais la jeune garde veille et ne s'en laissera pas compter.
Mercredi 25 novembre 2015 Il y a peu, nous avions le regret de vous annoncer l'annulation du PB Live de San Fermin – le groupe ayant choisi de prendre ses distances (...)
Mardi 15 septembre 2015 À la faveur d'un concert d'après Fourvière au Lavoir Public, le 15 juin dernier, Yael Naïm et le Quatuor Debussy (on ne présente plus ni l'un, ni l'autre) (...)
Dimanche 8 mars 2015 C'était le 12 juin 2014. Sous une chaleur accablante, Alela Diane faisait littéralement suffoquer la Salle Rameau lors du dernier PB Live de la saison (...)
Mardi 2 décembre 2014 Magie du Temple Lanterne ou des deux invités de cette soirée ? Les deux sans doute. Toujours est-il que vendredi soir, lors de la première de la saison 2 du (...)
Vendredi 14 novembre 2014 En 25 ans d'une belle amitié musicale, Piers Faccini et Vincent Segal n'ont jamais cessé, dans leurs chambres ou sur scène, de revisiter les chansons des autres - mais aussi les leurs. Et viennent enfin d'en tirer un très beau disque, "Songs of Time...
Mardi 23 septembre 2014 En ouverture de sa saison 2, le PB Live accueillera la rencontre soyeuse entre le violoncelliste polymorphe Vincent Segal et l'Anglo-italien aux semelles de vent et à la voix de velours Piers Faccini. Le projet pour nom "Songs of Lost time". On...
Jeudi 10 juillet 2014 Le premier est un songwriter aux semelles de vent et à la voix de mirage, le second un émérite violoncelliste à tout faire, le pitre (au sein de Bumcello) (...)
Mardi 10 juin 2014 Ronan Siri a des airs d'adolescent mais une voix qui fait largement plus que son âge. A vingt-quatre ans, le jeune Lyonnais a déjà pas mal de bouteille. (...)
Samedi 12 avril 2014 Découvert à l'automne sur la foi d'un album à se damner lointainement inspiré d'un célèbre roman d'Hemingway, San Fermin s'affirme comme l'une des plus fascinantes formations musicales de ces derniers mois. A sa tête, le jeune prodige Ellis...
Vendredi 7 février 2014 Nous avons l'honneur et la fierté de vous annoncer que la première date de la tournée française de San Fermin, formidable octuor de Brooklyn que d'aucuns (...)
Mardi 28 janvier 2014 Le Londonien Benjamin Clementine a été la sensation de l’hiver musical, enflammant notamment les Transmusicales de Rennes. Il y a de fortes chances qu’il en fasse de même au Sucre pour la deuxième édition du Petit Bulletin Live. Attention claque en...
Lundi 9 décembre 2013 Le 17 novembre dernier, Rosemary Standley, Dom La Nena et leur projet "Birds on a Wire" ont plongé la Chapelle de la Trinité dans un état de grâce absolu à l’occasion de la première de PB Live. En exclusivité mondiale, le Petit Bulletin et Rain Dog...
Jeudi 17 octobre 2013 Pour la première édition de PB Live, Rosemary Standley et Dom La Nena se produiront à la Chapelle de la Trinité le 17 novembre en duo violoncelle-voix. Au menu : "Birds on a Wire", un répertoire de reprises surprenantes courant de Monteverdi à John...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter