Lyon : Sofa Records, so good

Disquaire / Chez Sofa Records, c'est le paradis des diggers toute l'année. 

En 2000, alors que l'industrie du disque se craquelait plus vite que le proverbial pantalon en cuir de Pascal Nègre, alors grand manitou d'Universal, le CD mourait de sa belle mort et l'on n'avait même pas un vinyle à se mettre sous la dent. À l'arrivée du "compact", pour la plupart, on avait tout jeté ou remisé au grenier.
En 2000, on ne s'attendait pas à ce qu'un mélange de retour de vintage, de fétichisme et de début d'opportunisme de la part des labels allait relancer ce drôle d'objet pur et pas pratique, au son unique et décomplexé, qu'est le vinyle. Et c'est en 2000 encore, époque où seuls quelques amis disc jockey se baladaient avec des galettes au blé noir sous le bras, qu'ouvrait Sofa Records.

à lire aussi : Lyon : Dangerhouse, l'ancien

Disquaire spécialisé en la matière, dans tous les sens du terme, demeurant aujourd'hui qu'il pleut des vinyles l'une des plus belles cavernes d'Ali Baba discographiques lyonnaises — compter quelque chose comme 10 000 disques.

Et si l'on peut y trouver les dernières nouveautés (et les classiques) rock au sens large et quelques pépites locales, c'est surtout du côté black de la musique que penche le disquaire et notamment son site Internet. Jazz bien sûr, soul évidemment, funk bien entendu, mais bien plus encore. Là-bas, et seulement là-bas, on déniche d'invraisemblables albums de musiques du monde : disco caribéen, folk bengali, rock guinéen, chants kazakhs (exemples non contractuels), autant de genres et de disques fascinants à faire passer l'afrobeat nigérian et le rock éthiopien pour du tout venant.

Même si l'on ne possède pas de platine vinyle, voilà un endroit à fréquenter religieusement pour le seul plaisir des yeux. À preuve cette sublime vitrine où les pochettes sont suspendues telles des œuvres d'art dans une galerie.

Sofa Records
7 rue d'Algérie, Lyon 1er
www.sofarecords.fr

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 21 octobre 2020 Au long d'une exposition sacrément futée et fureteuse, le Musée de l'Imprimerie et de la Communication Graphique célèbre le retour aussi triomphal et paradoxal du vinyle ces dernières années, remonte à sa genèse et en explore les singularités....
Mercredi 10 juin 2020 Dans ce quartier de la Guillotière remuant, métissé, encore rétif à la gentrification, une industrie do it yourself, proto punk dans l’esprit, 100% communautaire et en marge de la ville comme de tous les réseaux habituels du disque s’est façonnée...
Mardi 11 avril 2017 Non, Corentin(e). La musique, ça n'a pas été que du streaming ou, au mieux, ces CD rayés qui traînent dans le break familial. Nous sommes partis en balade du côté des disquaires, un enfant sous le bras, à la découverte de ce continent musical...
Mardi 5 avril 2016 Entre une réédition d'A-ha et un disque de Xiu Xiu jouant la musique de Twin Peaks, le Disquaire Day, c'est plus de 200 références tous azimuts, toutes périodes, inédits, rééditions, collector, attrape-couillons, ayant pour seul point commun le...
Samedi 18 avril 2015 Aujourd'hui, c'est le Disquaire Day. Rencontre avec Benjamin Petit, programmateur du Marché Gare et coordinateur de la déclinaison rhônalpine de cette journée festive durant laquelle les disquaires indépendants font le plein de vinyles en édition...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !