Classico Calexico

Calexico + Gaby Moreno

Épicerie Moderne

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Alternative rock, indie folk, Americana, Tex-Mex, alternative country, post-rock : lorsqu'on jette un œil sur la catégorie musicale dans laquelle l'ami Jean-Christophe Wikipédia classe le dernier album du groupe, Edge of the Sun, voici tout Calexico résumé. Le profane à la recherche de repères ne sera guère plus avancé qu'à la lecture du menu d'un restaurant yucatano-chypriote. Ici, on ne s'étonne plus, on déguste.

Si le nom de scène du duo augmenté Burns/Convertino chevauche la frontière mexico-californienne, s'ils sont physiquement basés à Tucson, Arizona, musicalement, Calexico est partout et nulle part. La relecture live de leurs classiques avec des orchestres symphoniques germaniques réalisée à partir de 2013 ne faisant que souligner l'universalité et les velléités transformistes de cette musique qui, album après album, est de plus en plus fascinante.

à lire aussi : Tucsongs

Chaque fois l'on a l'impression que Calexico n'apporte rien de nouveau depuis l'ultra-transversal Feast of Wire (2003 quand même) — qui en déroulait, du câble musical, pour le coup. Mais chaque fois on est estomaqué. C'était le cas sur le précédent Algiers, ça l'est encore ici — souvent après plusieurs écoutes — par la finesse de ces approches multiples et cette manière d'onduler entre les genres avec une cohérence esthétique époustouflante. De fait, Calexico fait du Calexico et ça ne ressemble à rien d'autre.

à lire aussi : Que Viva Calexico !

Here, there and everywhere

On pourrait arguer que le timbre traînant de Monsieur Burns y est pour beaucoup, que certains repères harmoniques et rythmiques sont immuables, qu'un mariachi finit toujours par quitter sa sieste pour y aller de son coup de trompette, mais quand (comme sur Edge of the Sun) les invités défilent en rang d'oignons comme à une parade disparate de musique alt-world (Neko Case, Ben Bridwell de Band of Horses, Sam Beam (Iron & Wine), Gaby Moreno, chanteuse guatémaltèque qui ouvrira pour eux à l'Épicerie, le groupe grec Tikam...), il ne s'agit même plus de ça. La patte est dans l'intention primordiale.
« I'm not from here, I'm not from there » chante Joey Burns sur Cumbia Donde, mariachinerie à résonance électro délivrée avec une autre protégée, la chica mestiza Amparo Sanchez, une phrase qui vient résonner avec le « Where do you go when you have nowhere to go ? » lancée d'entrée sur le faussement FM Falling from the sky.

Réponse : tel le cowboy au couchant, partout à la fois du moment qu'il y a un horizon à poursuivre mais à ne jamais atteindre. Calexico cherche sa voie, c'est aussi délicieux que riche, puissent-ils ne jamais trouver que des chemins de traverse.

Calexico + Gaby Moreno
À l'Epicerie Moderne le vendredi 22 avril

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 20 mars 2018 De retour à l'Épicerie Moderne, les arizonards de Calexico viendront présenter leur dernier morceau de bravoure The Thread that keeps us, où s'agitent les fantômes de l'Amérique de Trump vécue comme une fin du monde.
Jeudi 19 octobre 2017 Alors qu'un single un peu déroutant (diablement efficace mais étrangement étiqueté indie pop façon Nada Surf) intitulé End of the world with you vient tout juste (...)
Jeudi 14 avril 2016 Sortez vos agendas : voici dix concerts à ne pas manquer ce mois-ci ; du show latino où emmener votre maman à l'indie pop dépressive où s'oublier. Par Stéphane Duchêne & Sébastien Broquet.  
Mardi 2 février 2016 La bande de Joey Burns et John Convertino en concert, c'est toujours quelque chose. Ce fut le cas en 2009 à l'Épicerie Moderne et en 2003 à Fourvière. (...)
Jeudi 27 septembre 2012 Le Twenty-Two Bar (1995) avec Dominique A C'est elle qu'on aperçoit au premier plan de la pochette de La Mémoire Neuve. La fille avec la grosse guitare du (...)
Jeudi 27 septembre 2012 Quatre ans après A l'Aveuglette, Françoiz Breut est de retour avec "La Chirurgie des Sentiments" et un concert à l'Epicerie Moderne. À cette occasion, elle se confie de bon cœur sur ce disque du changement dans la continuité. Et sur le reste : la...
Vendredi 13 avril 2012 Tucson Songs, l'album, «parrainé» par les incontournables Calexico et Giant Sand (qui clôt la marche), commence par un titre assez extraordinaire qui a le (...)
Vendredi 13 avril 2012 Avec "Tucson Songs", spectacle relayant l'album du même nom, l'Épicerie Moderne nous présente la relève de la scène musicale de Tucson, poussée entre cactus, vieux cow-boys à moustache et autres figures tutélaires (Giant Sand, Calexico, Jim Waters)...
Vendredi 16 janvier 2009 À l’image d’une Amérique de retour à l’air libre, Calexico respire à nouveau à pleins poumons avec son album "Carried to Dust" qui reprend la route pour élargir le territoire. Stéphane Duchêne

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X