Cédric Delsaux photographie la vie dans les replis

France(s) territoire liquide

L'Abat-jour

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

France(s) Territoire Liquide / S'emparant de la célèbre affaire Jean-Claude Romand, le photographe Cédric Delsaux en tire une fiction tissée d'images énigmatiques et mélancoliques où notre rapport au réel se trouble.

Sur la Route Nationale 5, au col de la Faucille, la brume avale peu à peu la forêt, brouille les formes de l'hôtel La Petite Chaumière dont seul le néon jaune résiste avec bravoure à l'effacement. Ailleurs, sur l'aire de repos déserte des Neyrolles c'est la pluie qui dissout le paysage, boit la route et les arbustes devenus flous, fantomatiques... Sur l'aire de Neuville-sur-Ain sur l'A40, une forêt tire sur le visible le rideau gris de ses feuilles aux couleurs de cendre...

à lire aussi : «Présupposer l’égalité»

Avec le photographe Cédric Delsaux, d'image en image, nous parcourons ainsi une étrange "zone de repli" : des lieux où le réel se résorbe, s'étiole, s'éteint peu à peu dans la mélancolie. Cette zone de repli dans le pays de Gex est celle-là même que, pendant dix-huit ans, Jean-Claude Romand a emprunté pour ses errances quotidiennes, prétendant à ses proches qu'il était médecin. Il finira par massacrer sa famille en 1993. Le fait divers est très connu et a déjà fasciné nombre d'artistes : l'écrivain Emmanuel Carrère avec L'Adversaire et le cinéaste Laurent Cantet avec L'Emploi du temps, par exemple. Cédric Delsaux a quant à lui suivi les traces possibles des trajets de Jean-Claude Romand pour en tirer des images et un livre de photographies aux éditions Xavier Barral.

Alibi

« Romand est un alibi, déclare Cédric Delsaux dans une interview. Je pars de lui, mais pour aller ailleurs. Je n’ai rien du journaliste qui enquêterait sur le terrain. Je tente de décrire, ou d’imaginer, son état intérieur, mais à travers lui, c’est bien le mien qui est en jeu, et à travers moi, celui du lecteur… Il y a une porosité des Moi. Et je trouve la photo très forte pour rendre visible cette porosité. » Cet état intérieur du photographe c'est l'impression un peu angoissante de ne pas appartenir au réel, de ne pas être totalement dans sa vraie vie et de ne pas être complètement soi-même.

à lire aussi : Entretien avec Emmanuel Carrère

Un sentiment contemporain qu'ont exploré, entre autres, des poètes comme Pessoa (que le photographe cite dans son livre) ou Henri Michaux (dont le titre de cet article s'inspire). La photographie, selon Delsaux, est le médium idoine pour explorer cette cassure d'avec le réel, cette fêlure où nos existences s'évident. La photographie a une telle réputation de "réalisme" qu'il suffit de peu pour que le réel bascule, s'évapore : la montée d'une brume, le poids de la pluie, la cendre d'un feuillage...

On se retrouve dès lors très vite dans une fiction qui, aussi "trouée" et ambiguë soit-elle, nous aide à supporter cette vacuité existentielle, cette absence de sens. « Cette forme narrative s’est vite imposée à moi. Une fois sur place, j’ai rapidement compris que je ne devais pas enchaîner de jolis ou sombres panoramas, mais qu’il fallait en passer, au contraire, par des fragments épars qui se répondraient bizarrement. J’imaginais une sorte de labyrinthe exigu dans lequel on ne pourrait que se cogner à toutes les parois. »

France(s) Territoire Liquide : Cédric Delsaux
À la galerie L'Abat-jour ​jusqu'au 25 juin
www.francesterritoireliquide.fr

Cédric Delsaux, Zone de repli (éd. Xavier Barral)

à lire aussi

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Lundi 12 juin 2023 Le musée à l’architecture déconstructiviste accueille, jusqu’au 18 février, "Afrique, mille vies d’objets". Ces 230 objets africains, principalement datés du XXe siècle, collectés par le couple d’amateurs et marchands d’arts Ewa et Yves Develon,...
Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mardi 30 août 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 15 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mercredi 23 février 2022 Très loin d’être un musée de cire façon Tussaud, la nouvelle expo de La Sucrière revêt une réelle démarche artistique et permet de naviguer dans le courant de la sculpture hyperréaliste, jamais réellement structuré mais créé par des artistes...
Mardi 15 février 2022 Deux expositions personnelles, une exposition collective… Tania Mouraud connaît une forte actualité à Lyon. L’occasion de revenir sur cette figure importante de l’art contemporain.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X