Coming soon : l'éternel détour

Coming Soon + Collection

Sonic

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Pop / En sortie d'une tournée des Grands ducs anglo-saxons avec le crooner (ex) anti-folkeux et ami Adam Green, Coming Soon revient jouer en catimini au Sonic. À l'image d'un groupe darwinien qui s'est toujours adapté tant à son environnement qu'à ses envies musicales. Pourvu que ça joue, et bien.

Ok, on vous l'a déjà faite celle de la personnalité selon Fitzgerald : « une succession de gestes réussis. » Il faut dire qu'elle s'applique à beaucoup. Mais quelque part cet aphorisme dut être écrit pour les (plus si petits) gars de Coming Soon. D'où vient que, Jack Nicholson Style, comme ils le chantaient à leur début (ou pas) ce groupe a su conserver sa personnalité en tentant toujours de nouveau gestes à risques.

à lire aussi : Entrain fantôme

Passant par exemple de l'anti-folk Herman Düne-friendly des débuts à cette pop à synthé qui rugit depuis avant même Tiger Meets Lion (2014) et sur le long EP Sun Gets in. Si à l'époque on croyait dur comme fer à ces jeunes prodiges de 13 à 26 ans (ajouter quasiment une décennie à ces âges), pouvait-on se douter qu'ils iraient si loin, non pas tant en termes de succès, qui à notre époque reste relatif, que sur leur route musicale ?

Enlever l'échelle

Bien sûr, on eut pu leur reprocher de s'être perdu en route, autrement dit de ne pas s'être accroché au chapeau de cowboy pendant que la tendance enlevait l'échelle anti-folk et qu'il fallait en changer, d'échelle. Seulement ces jeunes types plein de sève musicale avaient trop de ce monde à explorer, bien plus large que les influences monochromes qu'on leur prêtait, trop de consoles à triturer, d'ambiances à tisser, d'expériences à tenter, de mélodies dans le sang qu'il fallait drainer pour ne pas imploser d'inspiration (tant et si bien que d'Antsy Pants à The Pirouettes, d'Howard Hugues en solo à ArkaDin en passant par Mount Analogue, les membres du groupe se sont démultipliés).

C'est faire beaucoup trop de cas de l'emballage eu égard au contenu — même si l'emballage est déjà une étape du déballage. Car l'âme du groupe, cette manière d'écrire à la chaîne des tubes à plusieurs voies et plusieurs voix trimballe toujours la même charmante silhouette bancale mais, paradoxe, gestuellement parfaite.

Un titre symbolise à merveille le cas Coming Soon : cette reprise du Kaw-Liga d'Hank Williams sur Sun Gets in, où le groupe propulse l'indien de bois de la chanson originale dans l'ère du tout synthétique, sans jamais lui faire perdre sa patine. Comme une confirmation de l'adage héraclitéen qui veut qu'on ne se baigne jamais deux fois dans la même fleuve, même lorsque l'on tente un semblant de retour aux sources.

Coming Soon
Au Sonic le vendredi 17 juin

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 13 juin 2016 En attendant d'entrer pleinement dans la saison des festivals, voici dix concerts à ne pas louper dans la ville.
Jeudi 24 septembre 2009 Musique / À force d’ «arriver bientôt», les Coming Soon ont fini, contrairement à l’Arlésienne, par être partout en même temps.
Mercredi 21 mars 2007 Révélation incontestable du tremplin Dandelyon, les cinq anneciens de Coming Soon réinventent avec une indécente facilité la musique américaine, dans une joie contagieuse et à coups de tubes fédérateurs. Rencontre sur place, un soir de...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X