Collectif X : un talent cru

Cannibale

Théâtre de l'Élysée

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre de l'Élysée / Sans grand moyen mais avec une ambition artistique immense, Cannibale est la preuve que le théâtre est une arme d'émotion massive avec cette fable moderne sur l'amour et la douleur.

Deux hommes cuisinent en se racontant des banalités. Ils sont manifestement chez eux, les odeurs de viande et de légumes dorés à la poêle commencent à envahir l'espace. Ça n'a l'air de rien, c'est pourtant légèrement inquiétant : le couteau, même manié avec attention pour émincer des oignons, est presque un danger. Un faux mouvement et c'est la blessure assurée.

 lire aussi : Théâtre de l'Elysée : Deux trésors de retour à l'affiche

Cannibale est à l'instar de ce geste : constamment sur le fil du rasoir. Le récit se nourrit de ces détails ; pour le reste, rien à signaler : que le couple soit formé de deux garçons n'est jamais un sujet. L'homosexualité n'est pas discutée. Elle est là, montrée et vécue, en même temps totalement absente. Ce qui intéresse l'auteur Agnès D'halluin est cette histoire d'amour solide et magnifique ébranlée par la maladie incurable de l'un deux, poussant le rescapé à envisager de dévorer le corps de l'autre, mort.

Last exit to... death

Ce cannibalisme est aussi théâtral : l'envie de livrer une pièce très écrite et très incarnée, comme si Truffaut avait croisé François Ozon, comme si Rohmer se baladait chez Guiraudie. Ne pas exclure un lieu au profit d'un autre.

La metteuse en scène Maud Lefebvre, issue comme les deux comédiens Arthur Fourcade et Martin Sève de l'école de la Comédie de Saint-Étienne, nous emmène partout : elle n'a négligé ni l'intérieur de l'appartement créant des zones d'intimité et d'étreintes — d'engueulades aussi — qui ne tournent jamais à l'impudeur (la salle de bain, la chambre) ni les zones publiques, en l’occurrence une forêt projetée à l'avant du plateau.

Une danse s'invite, conférant à ce spectacle une vitalité hors norme, pas seulement parce qu'il traite d'une sorte de dernière sortie avant le drame mais parce qu'il ose allier la tendresse à la noirceur, bousculer son rythme en permanence, envoyer valdinguer la morbidité sans que jamais cela ne sonne creux ou vire à l'exercice de style. Déjà passé par le Point du Jour avec Le Soulier de satin, le jeune Collectif X signe là sa (première) grande œuvre, de celles qui font date.

Cannibale
Au théâtre de l'Élysée jusqu'au vendredi 30 septembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 4 février 2020   Longtemps Shakespeare a fait les beaux jours d’Orson Welles et Elia Kazan fit un Tramway nommé désir plus fort que bien des adaptations scéniques. (...)
Mardi 12 mars 2019 Membre du Collectif X, Maud Lefebvre a la rigueur des grands enfants appliqués et la folie de ceux qui tentent de bousculer le quotidien. C’est comme metteure en scène de Cannibale que cette comédienne de formation nous avait épatés. Avec Maja, à la...
Mardi 15 mai 2018 Prélude au déménagement du CCO, le festival Mémoire Vive explore cette année le parc de l'Autre Soie où théâtre de rue, interventions citoyennes, réflexions numériques et bien sûr musique vont s'entrechoquer le samedi 19 mai.
Mardi 17 avril 2018 Depuis sa création il y a tout juste deux ans, Cannibale a fait du chemin passant notamment par le remarquable festival Théâtre en Mai de Dijon l'an (...)
Mardi 17 octobre 2017 Dédié à l'émergence et ayant fait place il y a 18 mois au mémorable Cannibale du Collectif X, voici que le Théâtre de l'Élysée accueille de nouveau cette (...)
Mardi 3 octobre 2017 Tardive révélation et nouvelle trouvaille du label Born Bad, les quarantenaires de Cannibale bouffent à tous les râteliers musicaux créolisant le rock avec un appétit pan-exotique hautement contagieux.
Mardi 5 septembre 2017 Au vu des programmations hétéroclites (trop) touffues et qui confèrent aux différents théâtres des identités de plus en plus floues, émerge une vague de trentenaires qui, au travers de faits historiques, ou simplement d’histoires d’aujourd’hui,...
Mardi 2 mai 2017 Quand on lui parle de la tournée anniversaire qui vient couronner la belle décennie musicale du label Born Bad, JB Guillot avoue qu'il se serait bien passé (...)
Mardi 28 juin 2016 « Pas de décor, pas de costume, c'était une putain d'idée » ironisait en 2002 Vincent Delerm à propos du festival d'Avignon. Gwenaël Morin applique ce principe à la lettre pour que les grands auteurs soient entendus. Sophocle sera dans les recoins...
Mardi 13 octobre 2015 Dans le landerneau des organisateurs de concerts, ce mois d'octobre 2015 est si dense en propositions qu'il est surnommé "Octobrute". Un nickname d'autant plus approprié qu'une bonne partie d'entre elles fait plus dans le jean élimé que dans la...
Mardi 22 septembre 2015 Du côté de l'AOC "world, soul, jazz, etc.", le fourre-tout est de rigueur, les talents pluriels et les esthétiques en quinconce. Si bien qu'on ne sait plus où donner de la tête. Eh bien c'est juste ici, un peu partout.
Mardi 21 avril 2015 La galerie Descours présente une très belle exposition consacrée au mouvement surréaliste, réunissant une trentaine d'artistes (André Breton, Max Ernst, Wilfredo Lam, André Masson, Henri Michaux, Raoul Ubac...). Nous ne retiendrons toutefois que...
Mardi 6 janvier 2015 Après un premier tiers de saison assez calme, l’activité théâtrale s’intensifie nettement cette rentrée. Entre stars de la scène locale et internationale, créations maison et découvertes à foison, revue de détails. Nadja Pobel
Mardi 16 décembre 2014 De Manuel Martín Cuenca (Esp-Roum-Russie-Fr, 1h56) avec Antonio de la Torre, Olimpia Melinte…
Jeudi 12 juin 2008 Cirque et Théâtre / Nouvelles coqueluches du théâtre contemporain, David Bobée et Renan Chéneau présentent aux Subsistances Cannibales, pièce pluridisciplinaire, existentielle et… prometteuse ! Jean-Emmanuel Denave

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !