Clé de Solal

Martial Solal trio

Opéra de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Jazz / De passage à Lyon pour un concert à l'Opéra, Martial Solal propose de redécouvrir le jazz à travers sa formation la plus emblématique : le trio. Comme toujours avec lui, le voyage s'annonce fascinant.

Il est selon certains le meilleur musicien français de jazz depuis la disparition de Django Reinhardt, rien que ça. Très rarement présent sur scène ces derniers temps, le grand Martial Solal gratifiera l'Opéra de Lyon d'une performance exceptionnelle. Au sein d'un trio, cette formation qui pourrait à elle seule incarner le jazz dans ce qu'il a de plus authentique, le pianiste reviendra sur une carrière si longue et riche qu'on ne saurait par quel bout l'entamer. Avec plus d'une centaine de disques, des bandes originales réalisées pour les plus grands cinéastes (Jean-Luc Godard, Jean Cocteau, Orson Welles) et pléthore de pièces pour divers orchestres, Martial Solal lui même doit être pris d'un vertige en se penchant sur son passé.

à lire aussi : Le train fantôme de Bärlin

Virtuose ayant fait ses gammes au mess des soldats anglais pendant la seconde guerre mondiale, Solal n'est pas un simple pianiste. C'est un fou, un fou génial. Il est avant tout un technicien hors pair, maître du rythme et de ses facéties. Sa musique file, zig-zague, fait demi-tour et revient. À 89 ans, Martial Solal pratique encore quotidiennement son piano, et c'est sans doute cela qui fait de lui le meilleur. Cet acharnement et un esprit créatif digne de ceux des inventeurs les plus saugrenus. Avec lui, chaque mélodie est déconstruite, repensée et assemblée à nouveau dans une forme à laquelle personne n'aurait jamais pensé.

Roi de l'improvisation et incorrigible comique (peut être jouera-t-il L'allée Thiers et le poteau laid ?) Martial Solal a toujours su surprendre son public. C'est sans doute la principale raison pour laquelle le jazz lui doit beaucoup. Ce n'est pas une musique définie, découpée, c'est une musique en mouvement, qui se réinvente et se redécouvre sans cesse. Avec Bernard Lubat à la batterie et Mads Vinding à la contrebasse, Martial Solal a composé un trio prometteur. Dont il reste bien évidemment la clé de voute. Comme la clé d'une partition.

à lire aussi : Dirty Dancing avec Chloé

Martial Solal Trio
À l'Opéra de Lyon le vendredi 14 octobre

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 29 mars 2022 Un peu plus de deux ans après la tournée de Reward, la Galloise Cate le Bon est de retour sur une scène lyonnaise. Avec Pompeii, un album tout en minimalisme pop, composé et enregistré durant le grand confinement, et qui plonge dans la torpeur tout...
Mardi 1 mars 2022 Événement du côté du Ninkasi avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 2021 aura été l'année de l'avènement pour Tedax Max. Douze mois pour sortir trois albums et se hisser au premier plan de la scène rap locale. Avant son passage du côté de Vénissieux à Bizarre!, le vendredi 18 mars, on a échangé...
Mardi 15 février 2022 1913, quelle année ! La modernité artistique y éclate dans toute sa superbe et aussi dans toutes ses surprises qui désarçonnent le public. C’est par exemple : les premiers ready-made de Marcel Duchamp, la publication à compte d’auteur...
Jeudi 17 février 2022 Les Parisiens de Bryan’s Magic Tears ont sorti mi octobre leur troisième album, "Vacuum Sealed". Le groupe signé sur Born Bad sera au Périscope ce jeudi 17 février.
Mardi 15 février 2022 Membre du collectif Under Rave de u.r.trax, Vel incarne la relève de la scène techno française. L’artiste et ingénieure — qui semble dotée d’une jauge d’énergie infinie — nous invite dans ses sets intenses à une transe...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !