Piers Faccini, insulaire mais ouvert

Piers Faccini

Chapelle de la Trinité

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Folk / Cosmopolite et polyglotte, Piers Faccini revient avec I dreamed an island, un album destiné aux citoyens du monde. Pour le présenter au public lyonnais, le chanteur sera accompagné d'un violoniste de renom.

Né en Angleterre d'un père italien et d'une mère anglaise, éduqué entre la France et l'Italie et devenu adulte par le biais de ses innombrables voyages, Piers Faccini, à défaut de faire de la musique du monde, est un musicien du monde. Avec I dreamed an island, son sixième album studio, le songwriter poursuit la description cosmopolite du monde dans lequel il évolue, y ajoutant cette fois une touche militante explicite.

à lire aussi : Richard Bellia : « J'ai commencé par hasard et j'ai continué par habitude »

Adepte du multi-linguisme depuis Between Dogs and Wolves (2013), Piers Faccini chante en anglais, en français mais aussi en arabe et en italien. Plus qu'une simple question de sonorités, cette ouverture fait directement référence au nom de ce nouvel opus. L'île dont rêve le chanteur est une copie de la Sicile du douzième siècle où cohabitaient pacifiquement des peuples de cultures occidentale, byzantine et islamique.

à lire aussi : Le plus russe des Russes

Musicalement, ce multi-culturalisme propre à l'artiste se traduit par un folk épuré où la guitare se transforme tantôt en kora, tantôt en psaltérion. Les percussions jouent elles aussi un rôle clef sur cette toile colorée. Toujours aussi à l'aise vocalement, le natif de Londres joue de nuances et de respirations pour conter ses histoires. C'est en l'écoutant qu'on (re)découvre que l'intonation est parfois plus importante que la technique. Instrument à part entière, la voix de Piers Faccini n'a besoin d'aucun artifice pour nous transporter et nous toucher. Il est simplement dommage qu'elle serve parfois des paroles qui, bien que dénonciatrices, sonnent un peu creux et peinent à dépasser le statut de slogan de manifestation. On préfère par exemple le très poétique et métaphorique Oiseau, écrit le lendemain des attentats de Paris, au très actuel mais pas vraiment novateur Bring down the wall.

Un concert de Piers Faccini reste une expérience unique, pleine de surprises et d'escapades savoureuses. Une surprise, le chanteur en a justement réservé une belle au public lyonnais en invitant le grand violoniste tunisien Jasser Haj Youssef à partager la scène de la Chapelle de la Trinité.

Piers Faccini
À la Chapelle de la Trinité le vendredi 18 novembre à 20h

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Depuis l'automne, Piers Faccini et ses invités sont à l'honneur à l'Opéra Underground. Avant de recevoir Blick Bassy, il convie le percussionniste Karim Ziad, le musicien gnaoui Mehdi Nassouli et le quatuor de chambre Emana à revenir avec lui, sur...
Vendredi 28 février 2020 En mini-tournée quelques mois après la sortie de son dernier EP, quatrième volet de la collection folk "Hear my Voice" édité par son label, Piers Faccini passe une fois encore par le Temple Lanterne pour un concert acoustique. L'occasion pour lui de...
Mardi 18 juin 2019 En ouverture classieuse des Salons de musique proposés par les Nuits de Fourvière, le maître violoncelliste Vincent Segal et le label No Format unissent leurs talents à l'Odéon pour célébrer leur conception de la musique pas comme les autres,...
Mardi 2 décembre 2014 Magie du Temple Lanterne ou des deux invités de cette soirée ? Les deux sans doute. Toujours est-il que vendredi soir, lors de la première de la saison 2 du (...)
Vendredi 14 novembre 2014 En 25 ans d'une belle amitié musicale, Piers Faccini et Vincent Segal n'ont jamais cessé, dans leurs chambres ou sur scène, de revisiter les chansons des autres - mais aussi les leurs. Et viennent enfin d'en tirer un très beau disque, "Songs of Time...
Mardi 23 septembre 2014 En ouverture de sa saison 2, le PB Live accueillera la rencontre soyeuse entre le violoncelliste polymorphe Vincent Segal et l'Anglo-italien aux semelles de vent et à la voix de velours Piers Faccini. Le projet pour nom "Songs of Lost time". On...
Mardi 5 novembre 2013 « All he wants / Is a home away from home » chantait Piers Faccini en 2009 sur un titre tiré de l'album Two Grains of Sand. « Une foyer loin de chez (...)
Mardi 5 novembre 2013 Après la création de son propre label, Beating Drum, le vagabond musical anglo-italo-cévenol Piers Faccini est de retour avec "Between Dogs & Wolves". Le voyage intérieur et sans concession d'un loup désormais solitaire se délectant avec grâce et...
Mardi 20 décembre 2011 Rock, électro, rap — Automne au balcon, printemps au diapason. Trêve des confiseurs et ripailles de Noël digérées, les salles lyonnaises remettent le couvert pour une saison musicale quasiment au niveau de celle que l'on vient de vivre. Stéphane...
Vendredi 4 décembre 2009 Apatride par excès d’origines, Piers Faccini a prolongé aux sources d’un blues mondialisé sa quête d’identité internationale. Faccini ou le vagabondage comme seule appartenance. Stéphane Duchêne
Vendredi 18 septembre 2009 Les Musiques Actuelles lyonnaises ont pas mal déchanté la saison passée et la coulisse gronde. Mais une fois l’automne venu, c’est bien sur scène que les choses sérieuses se passent. Et comme disait la cantatrice moustachue « the show must go on »....

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X