Tchekhov enchaîné

Théâtre de l'Élysée / Une jeune compagnie issue de l'ENSATT s'empare de deux courtes pièces de Tchekhov qui ne se valent pas, dans un spectacle inégal.

Comme toujours, emprisonnés dans leur vie trop tracée, les personnages tchékhoviens de L'Ours et de Ivanov s'ennuient et étouffent bien avant que le dramaturge ne donnent naissance à Nina (La Mouette) ou Lioubov (La Cerisaie). Mais Platonov et ses excès en tous genres sont déjà passés par là.

à lire aussi : Claudia Stavisky, d'une bataille à l'autre

Dans L'Ours, en un acte, une jeune veuve se retranche dans son chagrin que vient agiter un homme des bois réclamant son dû ; Ivanov, plus longuement, conte la lâcheté et l'hédonisme des petits bourgeois pour détourner les yeux de la douleur. Dans les deux cas, l'homme est rustre.

Julie Guichard parvient à créer une atmosphère sèche, avec seulement quelques éléments de décor bien utilisés (dont un tabouret qui se brise sans cesse) mais ses personnages sont trop modeux (ah, le sweat avec perroquet pailleté...), en constante représentation d'eux-mêmes dans un trop-plein de gestes virant presque au one-man-show dans L'Ours, interpellation du public comprise.

Il est fort possible que le texte extrêmement répétitif encourage ce pilonnage et le spectacle aurait pu aisément ne contenir que Ivanov, pièce moins volcanique et plus ambitieuse (il fait coexister des premiers et des seconds plans de jeu) ; et in fine, plus maîtrisée par cette jeune troupe du Grand Nulle Part.

Les Ours
Au Théâtre de l'Élysée jusqu'au vendredi 25 novembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 14 janvier 2020 Un seul point. C’est ce qu’il manque à l’équipe de foot de Clourrières pour assurer son maintien. Sauf que les joueurs ont tous été suspendus après une bagarre. Alors, l’entraîneur monte une équipe féminine pour les trois ultimes rencontres. Et se...
Mardi 7 janvier 2020 Flic piégé par une mafia de la drogue, Crisiti est pris en étau : sa hiérarchie le soupçonne de corruption et les trafiquants exigent de lui qu’il facilite l’évasion de leur caïd. Pour ce faire, ils l’envoient sur l’île de la Gomera étudier une...
Mardi 29 janvier 2019 Dans un travail plus concret que le précédent (Nos cortèges), Perrine Gérard et Julie Guichard livrent un spectacle intéressant sur la réhabilitation d'un ancien prisonnier mais alourdissent ce récit par trop d'à-côtés factuels.
Lundi 10 septembre 2018 À peine est-il arrivé dans les murs de l'ENSATT qu'il dirigera pendant au moins cinq ans, que le metteur en scène Laurent Gutmann nous accordé le temps d'évoquer ses projets pour cette école nationale supérieure, la seule à réunir tous les métiers...
Lundi 20 novembre 2017 Sensible à la création émergente, la direction du TNP s'ouvre cette saison à quatre jeunes metteurs en scène. Le premier d'entre eux, malheureusement, déçoit avec Nos cortèges.
Mardi 14 février 2017 C'est une première : les deux écoles supérieures d'arts vivants sises à Lyon travaillent de concert. Les musiciens du CNSMD grimpent à l'ENSATT rejoindre les (...)
Mardi 15 novembre 2016 Sans esbroufe mais avec le goût de la clarté et de la concision, Jérôme Cochet, jeune metteur en scène issu de l'ENSATT rend à Lars Norén son implacable noirceur ainsi que la bribe d'espoir enfouie sous les décombres de Guerre.
Mardi 10 mai 2016 Dans l'un de leurs trois travaux annuels de fin d'études, les jeunes acteurs de l'ENSATT livrent, avec leurs camarades des autres départements, un spectacle duquel aucun d'eux n'émerge vraiment, faute de variation du rythme.
Mardi 17 mars 2015 De René Féret (Fr, 1h36) avec Nicolas Giraud, Lolita Chammah, Jacques Bonnaffé…
Mardi 18 novembre 2014 Aux Célestins, "Platonov" nous plonge, 3h30 durant et en (très) bonne compagnie du collectif Les Possédés et d’Emmanuelle Devos, dans une Russie qui ne subodore pas encore les révolutions du XXe siècle. Un beau voyage. Nadja Pobel
Mercredi 12 novembre 2014 Adoptant à bras le corps le chaotique "Ekaterina Ivanovna" du Russe Leonid Andreïev, David Gauchard signe un spectacle d'une sidérante âpreté. Benjamin Mialot
Vendredi 17 janvier 2014 L'an passé, au Théâtre de Villefranche, Vincent Mourlon interprétait, avec une intensité si redoutable qu'on se demande encore s'il était dans le sur-mesure ou (...)
Jeudi 7 février 2013 Les héros tchekhoviens par définition s’ennuient. Mais plutôt que d’étirer le temps, l’Argentin Daniel Veronese l’accélère jusqu’à l’étourdissement dans une version énergique et vivace de "La Mouette" rebaptisée "Les Enfants se sont...
Jeudi 13 mai 2010 Un flic ordinaire, une enquête sans envergure, un cas de conscience a priori anecdotique ; avec pas grand-chose mais une foi démente dans la puissance du cinéma, Corneliu Porumboiu signe un polar qui joue sur les mots, vrais coupables de ce film...
Mercredi 2 mars 2005 Portraits / L'ENSATT sélectionne l'élite. Une élite choyée, valorisée et accompagnée par des dispositifs d'insertion professionnelle pendant les trois années qui (...)
Mercredi 2 mars 2005 ENSATT Pour École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre Origine Longtemps connue sous le nom d'École de la rue blanche, l'ENSATT a été (...)
Mercredi 25 avril 2007 Entretien / Stéphane Braunschweig, directeur du Théâtre National de Strasbourg, met en scène Les Trois Sœurs de Tchekhov, au Théâtre National Populaire. Propos recueillis par Dorotée Aznar

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !