26e Drôle d'endroit pour des rencontres

Le Cancre
De Paul Vecchiali (Fr, 1h56) avec Pascal Cervo, Paul Vecchiali...

Si l’année 2016 fut meurtrière parmi les musiciens, elle n’a pas non plus épargné les gens de cinéma : emportant le réalisateur François Dupeyron, elle laisse un peu orphelines les Rencontres brondillantes du cinéma français, baptisées en hommage à son film Drôle d’endroit pour une rencontre (1988).

à lire aussi : Hola à Ali, hello à Alain, heil à Leni

Mais que cette légitime mélancolie ne dissuade personne de prendre part à la fête — au contraire ! Ramené à trois jours bien tassés, le festival conserve ce qui fait son sel et son âme : une programmation généreuse de films d’auteurs (dix longs métrages au total) présentés pour la plupart en avant-première et, surtout, par ceux qui les ont faits. Car le public des Alizés apprécie tout autant de découvrir des inédits que de converser de manière privilégiée avec les cinéastes et comédiens les accompagnants.

Pour cette 26e édition, la distribution demeure prestigieuse, convoquant une figure active des six dernières décennies — le vétéran Paul Vecchiali, autour de ses deux plus récentes réalisations, Le Cancre et C’est l’amour — ainsi qu’une myriade de visages ayant émergé depuis la création du festival à l’aube des années 1990 : de Manuel Sanchez (pour La DorMeuse Duval) à Dominique Cabrera (Corniche Kennedy), en passant par Zinedine Soualem (pour D’une pierre deux coups), Lolita Chammah, Pascal Cervo et Elise Girard (Drôles d’oiseaux) ou Gilles Marchand et Jérémie Elkaïm (pour l’inquiétant Dans la forêt).

à lire aussi : "Lumière ! L’aventure commence" : retour en salles

Il accueillera également de jeunes bobines dont on reparlera, telle Anne-Dauphine Julliand et son documentaire Et les mistrals gagnants consacré aux enfants malades, mais encore Morgan Simon et son comédien fétiche Nathan Willcocks pour un drame intime aussi épidermique que rugueux, Compte tes blessures. Comptez donc sur Bron ce week-end.

Drôle d’endroit pour des rencontres
Au cinéma Les Alizés à Bron du vendredi 27 au dimanche 29 janvier

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 8 juillet 2022 Double révolution à venir dans les salles de l’Est lyonnais. D’abord — et c’était attendu depuis que la nouvelle municipalité brondillante avait décidé d’une (...)
Lundi 21 juin 2021 Une semaine après nos révélations sur la situation compliquée affectant le cinéma municipal brondillant, l’incertitude est plus que jamais à l’affiche des Alizés. Et l’inquiétude de plus en plus grande du côté des salariés, des spectateurs et des...
Lundi 14 juin 2021 L’un des plus anciens cinémas associatifs municipaux de la Métropole risque de changer de tête et de cœur : les Alizés de Bron sont jugés pas assez rentables par le nouvel exécutif, qui souhaite transformer sa gestion en les passant en DSP....
Vendredi 25 septembre 2020 La rentrée des salles se poursuit sur tous les écrans de la Métropole. Au tour des Alizés de Bron de proposer une soirée spéciale à destination de ses adhérents, avec (...)
Mardi 28 janvier 2020 Pourquoi attendre un compte rond pour célébrer les Rencontres du cinéma français de Bron ? Figure d’exception notable dans le paysage métropolitain, voire hexagonal, le festival des Alizés a souvent pris de l’avance sur les autres. Pas seulement...
Mardi 23 janvier 2018 Janvier est un mois durant lequel on se souhaite une bonne année et où l’on espère effectuer de belles rencontres. Pour voir son vœu exaucé, inutile (...)
Mardi 26 janvier 2016 Cinq jours d’une extrême densité, pour célébrer le cinéma français dans la convivialité. Bien que dépourvu de compétition — ou justement parce qu’il (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X