"Dans la forêt" : interview de Gilles Marchand

Dans la forêt
De Gilles Marchand (Fr-Sue, 1h43) avec Jérémie Elkaïm, Timothé Vom Dorp...

Gilles Marchand n’a pas peur du genre. Avec son complice Dominik Moll, il a signé, en tant que scénariste ou réalisateur, des œuvres hybrides dans le paysage du cinéma français.

à lire aussi : "Loving" : et ils vécurent (difficilement) heureux…

Ce nouvel opus raconte l’histoire de deux frères qui accompagnent leur père en voyage d'affaire en Suède. Au cours du séjour, le trio va s’aventurer dans une forêt gigantesque au risque de briser leur famille et leurs liens avec le monde.

Surprenant, ce film distille une atmosphère vénéneuse qui s’alourdit progressivement. Porté par des interprétations solides d’Elkaïm et des jeunes acteurs, l’intrigue marche sur les traces de Kubrick avec plus ou moins de brio mais reste captivante par le solide travail visuel à la réalisation.

à lire aussi : "A Cure for Life" : traitement de choc

Les cadres et le montage font du décor forestier le quatrième personnage perdu de ce drame psychologique où un garçon doit accepter la monstruosité de son père.


3 questions à... Gilles Marchand

Si l’animal vit dans la forêt, la famille s’y rend pour mourir. Habitué aux recoins obscurs de la psyché, Gilles Marchand éclaircit sa démarche…

La relation du père et de ses enfants se présente comme la clé du film. Comment avez-vous choisi les jeunes comédiens ?
Gilles Marchand :
Timothé, qui joue Tom a été une sorte… de coup de foudre. Au casting, on a mis les enfants dans une situation où on leur raconte une histoire effrayante. Je voulais qu’ils en aient peur et en demandent pourtant la suite. Quand Timothé est venu, il a eu cette attitude incroyable pendant quatre minutes. (Rires) Ce qui m’a décidé, c’est sa qualité d’écoute : il dépassait toutes mes espérances. On était très attentifs avec lui et ses parents. Ils étaient très à l’écoute, et en même temps très prudents : ils ne voulaient pas faire n’importe quel film.

Selon vous, s’agit-il d’un drame ou d’un film d’épouvante ?
J’ai du mal à mettre les choses dans une case. Ce qui me plaît, c’est que ça peut donner des émotions au spectateur de natures diverses, qui peuvent être liées à une forme de tension ou de peur. Il y a un côté parcours initiatique que chacun interprète différemment. Il existe toujours quelque chose de fort dans les réactions du public. Certains s’approprient le film en se révoltant contre le comportement du père.

Est-ce que ce rapport paternel vient de votre vécu ou d’une référence cinématographique en particulier ?
Avec Dominik Moll, on avait conscience que le film pouvait croiser la route de Shining de Kubrick, du Sixième Sens de Shyamalan ou de La Nuit du chasseur de Laughton parce qu’il y a des enfants et un parent. Pour ce film-là, il y avait la question du voyage. Et j’avais dit que ça pourrait être celui des enfants qui vont voir leur père car il habite loin. À l’écriture proprement dite, il y avait des petits échanges de dialogues qui sont venus assez vite. Mon travail de cinéaste consiste plus à être dans l’intimité et la logique des personnages qui se tissent petit à petit.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 3 décembre 2019 Au sein d'une petite communauté montagnarde gelée par l’hiver, la disparition d’une femme provoque des réactions contrastées : indifférence du rude Michel, suspicion de son épouse Alice qui pense que son amant, le solitaire Joseph, n’est pas...
Mardi 5 novembre 2019 Adaptant ici Colin Niel, Dominik Moll a fait appel à une distribution de premier choix pour son nouveau thriller : Laure Calamy, Denis Ménochet, Damien (...)
Mercredi 25 janvier 2017 Si l’année 2016 fut meurtrière parmi les musiciens, elle n’a pas non plus épargné les gens de cinéma : emportant le réalisateur François Dupeyron, elle laisse un (...)
Mardi 17 mars 2015 De Philippe Barassat (Fr, 1h36) avec Jérémie Elkaïm, Béatrice De Staël, Bastien Bouillon…
Mardi 3 juin 2014 Après l'ingénieur franco-sino-marocain devenu, à la faveur d'une brève exposition au virus de l'improvisation, l'un des solistes du rire les plus doués de la (...)
Mardi 11 décembre 2012 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h25) avec Jérémie Elkaïm, Valérie Lemercier…
Mercredi 24 ao?t 2011 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h40) avec Jérémie Elkaïm, Frédéric Pierrot…
Mercredi 6 juillet 2011 De Dominik Moll (Fr-Esp, 1h40) avec Vincent Cassel, Déborah François, Sergi Lopez…
Mardi 16 février 2010 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h24) avec Jérémie Elkaïm…
Mercredi 2 février 2005 Théâtre / Avec Le Génie de la Forêt, Tchékhov illustre la comédie du malheur. Petits bourgeois, intellectuels mous, province étouffante, ambiances familiales (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !