Le soliloque vire au polar

Plus léger que l'air

Théâtre de la Croix-Rousse

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre de la Croix-Rousse / Pour sa deuxième création de la saison, Jean Lacornerie change radicalement de genre et confie à Elizabeth Macocco le soin délicat d'incarner une vieille femme vigoureuse. Réjouissante petite forme.

On l'avait laissé en novembre avec un Opéra de quat'sous pimpant et peuplé de marionnettes, revoici Jean Lacornerie dans un autre endroit du théâtre qu'il dirige depuis 2010, le studio, très peu usité ces dernières années. Entre deux murs, il y fait déambuler Faila, 93 ans, en proie à un agresseur qu'elle est parvenue à berner en l'enfermant dans une pièce de son appartement. Il va geindre, baragouiner sans que jamais ne nous parviennent directement ses mots.

à lire aussi : Nous sommes des rigolos

Écrit par l'auteur argentin contemporain Federico Jeanmaire, ce texte qui n'avait rien de théâtral se révèle être une formidable matière à jeu, tant ce soliloque vire au polar. Qui est derrière cette porte en train de s'acharner sur la poignée ? Quel âge a-t-il ? Quels sont ses liens avec la victime ? Peu à peu, se dévoile une histoire qui reflète tout autant la réalité de la lutte des classes sociales (il est pauvre, elle est bourgeoise) que la psychologie d'une femme rapidement devenue orpheline après que sa mère, entichée d'un pilote bad boy, ait tenté, au début du XXe siècle, de devenir aviatrice. Un rêve de liberté fracassé sur une piste d'atterrissage...

La porte du pénitencier

Elizabeth Macocco est cette fille à la lisière de la folie dont on ne sait trop si elle affabule ou si elle a encore toute sa tête. La comédienne lui prête une énergie teintée de colère démultipliée par une solitude qu'elle combat avec véhémence. Dans un espace très exigu agrémenté d'un bel intérieur, visible par la fenêtre du décor, Lacornerie a laissé la portion congrue à une Macocco qui semble pourtant bien plus à l'aise ici que l'an dernier dans le dédale organisé de Bettencourt Boulevard.

à lire aussi : Du mouvement pour les salles de spectacles

Bien qu'elle semble souvent plus dynamique que son déambulateur le laisse supposer, elle parvient à incarner l'amertume de cette Faila qui enchaîne les remarques abruptes avant de devenir mielleuse avec son jeune prisonnier, sa « rencontre miraculeuse » à qui elle balance des petits beurres sous la porte avant que ce ne soit les photos de famille.

Car c'est bien de cela dont il est question : se réapproprier, à l'aube de sa mort, son histoire et en accepter toutes les fêlures pour tenter de partir apaisée. Pour cela, la vieille dame hèle même le public dans une tentative d'interaction qui ne tombe jamais à plat tant ces adresses participent de la construction d'un personnage dramatiquement plus esseulé que sa logorrhée agitée ne peut en rendre compte.

Plus léger que l'air
Au Théâtre de la Croix-Rousse jusqu'au 18 février

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 13 novembre 2018 Vous connaissez, bien entendu, le principe de la séance mystère ; à part le titre du film projeté, rien n’est caché au public : ni le jour (dimanche 18 (...)
Mardi 4 avril 2017 Reconduit à la tête du Radiant pour cinq nouvelles années, dépêché par la mairie de Décines pour assurer la programmation du Toboggan après le limogeage de Sandrine Mini, Victor Bosch a longuement pris le temps de nous raconter ses missions. Avec...
Mardi 8 novembre 2016 Avec des musiciens intégrés au jeu, un décor non-naturaliste, des marionnettes à taille humaine, Jean Lacornerie signe un Opéra de quat'sous très homogène, plein d'allégresse et de liberté.
Mardi 8 septembre 2015 Si vous les avez raté, un rattrapage s’impose. D'abord Bigre! (Croix-Rousse, 29 septembre au 3 octobre), hilarante comédie sans (...)
Dimanche 31 mai 2015 Ludique et politique est le visuel de la nouvelle plaquette (une croix faite de craies fragilisées) du Théâtre de la Croix-Rousse. Ludique et politique (et du coup franchement excitante) sera sa saison 2015/2016. Benjamin Mialot
Lundi 27 avril 2015 De New York à Séoul, du conte philosophique à la relecture de ghetto movie, de la rumba au baroque : à la rentrée, la volonté de Dominique Hervieu de présenter la danse sous ses formes les plus variées ne faiblira pas. Benjamin Mialot
Mardi 3 mars 2015 Grâce à l’Opéra de Lyon, Jean Lacornerie signe la première adaptation en France du compact "Roméo et Juliette" de Boris Blacher. Et tient enfin sa grande mise en scène en tant que directeur du théâtre de la Croix-Rousse. Nadja Pobel
Mardi 6 janvier 2015 La musique classique s’étire et s’expose sur plusieurs siècles. Nous le savons, mais nous l’oublions. Elle s’étend même si loin que la musique contemporaine (...)
Mardi 6 janvier 2015 Après un premier tiers de saison assez calme, l’activité théâtrale s’intensifie nettement cette rentrée. Entre stars de la scène locale et internationale, créations maison et découvertes à foison, revue de détails. Nadja Pobel
Mardi 4 novembre 2014 Après une grosse création la saison dernière, l'enjoué et pimpant Bells are Ringing, Jean Lacornerie s'offre cette année une forme plus légère avec un tour de (...)
Mardi 9 septembre 2014 Qu’ont cuisiné les directeurs des grandes salles pour cette saison ? En marge des spectacles qu’ils accueillent, ils mitonnent d'ordinaire leurs plats en arrière-salle mais cette saison, hormis à la Croix-Rousse, c’est régime. Nadja Pobel
Dimanche 26 janvier 2014 The Tender Land est une œuvre millefeuille qui parvient à apporter de la finesse et de la douceur à un sujet tout à fait abrupt et cruel. Nous sommes dans (...)
Jeudi 21 novembre 2013 En rajeunissant la comédie musicale "Bells Are Ringing", Jean Lacornerie signe un divertissement de grande qualité... mais qui peine tout de même à soutenir la comparaison avec les productions anglo-saxonnes. Benjamin Mialot
Vendredi 22 mars 2013 Durant le week-end de Pâques, les Subsistances ressuscitent la création avec une dizaine de spectacles en tous genres et accessibles à petits prix. Jean-Emmanuel Denave
Vendredi 14 décembre 2012 Adepte du théâtre musical, dont il fait la ligne claire du Théâtre de la Croix-Rousse depuis son arrivée à sa tête en 2010, Jean Lacornerie réadapte et prolonge (...)
Jeudi 8 décembre 2011 Au Théâtre de la Croix-Rousse, le tout frais directeur Jean Lacornerie met en scène West Side Story, LA comédie musicale entre toutes, dans une version concert. Il explique ici son goût pour le genre, et le choix de cette approche. Pascale Clavel
Lundi 5 septembre 2011 Changements de direction à la tête des théâtres, nouvelles infrastructures, orientations artistiques différentes pour les lieux existants… Ces bouleversements vont-ils modifier en profondeur le paysage théâtral lyonnais ? Dorotée Aznar
Mercredi 13 avril 2011 Choisi parmi 48 candidats, Roland Auzet prend la direction du Théâtre de la Renaissance (Oullins) à la suite de Jean Lacornerie, appelé à diriger le Théâtre (...)
Vendredi 4 septembre 2009 Entretien / Jean Lacornerie, directeur du Théâtre de la Renaissance (à Oullins) présente Tempo Cabaret, la première édition d’un festival dédié au cabaret, sous toutes ses formes. Propos recueillis par Dorotée Aznar
Vendredi 18 avril 2008 Comédie musicale / Jean Lacornerie met en scène pour la première fois en France "Lady in the dark", une comédie musicale qui révolutionna Broadway en… 1941. Pascale Clavel

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter