13e Prix Jacques-Deray : voyez plutôt "Credo" que "Diamant Noir"

Credo
De jacques Deray (1983, Fr, 1h30) avec Jean-Louis Trintignant, Nicole Courcel...

Quand la perle rare n’est pas où on l’attend… Un mixte de stupeur et d’incrédulité accompagne souvent la révélation du Prix Jacques-Deray, remis cette année à Diamant noir.

à lire aussi : "Diamant noir" : Arthur Harari se frotte au thriller

Aussitôt balayé, heureusement, par l’annonce du titre complétant le programme de la soirée de remise de la récompense à l’Institut Lumière : le second film est choisi dans la filmographie de Jacques Deray, grand maître du genre policier, mais aussi de la tension psychologique. Tel Credo (1983), œuvre inconnue de la plupart des spectateurs — ou plutôt des télespectateurs, car ce huis clos fut tourné pour le petit écran — mettant en scène Alexandre Lenski, un professeur de sociologie convoqué par le commissaire d’un quelconque “État frère” pour répondre de sa foi catholique et y renoncer comme l’on consent à se défaire d’une sale manie.

D’une pesanteur beige glaçante, cette dramatique écrite par Jean-Claude Carrière (qui fourbit ici des arguments théologiques avant La Controverse de Valladolid) se réduit à l’essentiel : les mots et les voix — mais quels mots, et quelles voix ! Pas de lampe opaline verte, ni de staccato de machine à écrire pour meubler le décor d’une inquisition commençant comme une joute rhétorique engagée par un policier minéral (Bernard Haller, étonnant clone de Jean-Marc Barr), poursuivie par une psychologue ambiguë (Nicole Courcel) puis un prêtre quasiment agnostique (Jean-Bouise).

à lire aussi : Prix Jacques Deray 2013

Face à eux, en fidèle ne demandant qu’à exercer sa liberté de conscience, Jean-Louis Trintignant renoue avec la figure du chrétien intègre, retrouvant les contours de son personnage de Ma nuit chez Maud (1969) de Rohmer. Du grand art.

Et si vraiment vous y tenez, Diamant noir de Arthur Harari sera projeté dans la foulée.

13e Prix Jacques-Deray
À l’Institut Lumière le samedi 4 mars à 16h

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 février 2014 Un coffret DVD regroupant l’intégrale de son œuvre, une biographie, la réédition de ses nouvelles inédites et la ressortie en salles d’une partie de ses (...)
Vendredi 14 juin 2013 Le retour sur les écrans, dans une copie restaurée à pleurer de beauté, du Désert des tartares, film maudit qui marque à la fois le point d’orgue et le point (...)
Mercredi 30 janvier 2013 Chaque année depuis 2005, le Prix Jacques Deray, créé par l'Institut Lumière et par l'Association des Amis de Jacques Deray (cinéaste qui fut vice-Président de (...)
Jeudi 18 octobre 2012 Avec «Amour», Michael Haneke filme le crépuscule d’un couple face à la maladie et l’approche de la mort. Mais son titre n’est pas trompeur : sans perdre ni sa lucidité, ni sa mise en scène au cordeau, Haneke a réalisé son film le plus simple,...
Jeudi 26 janvier 2012 Après À bout portant l'an dernier, c'est Polisse de Maïwenn qui recevra le Prix Jacques Deray récompensant le meilleur film policier français de l'année. Il (...)
Dimanche 3 octobre 2010 Théâtre / «Notre père qui êtes aux cieux, 
restez-y». Après avoir présenté des textes d'Aragon, des poèmes d’Apollinaire et "le Journal de Jules Renard", (...)
Jeudi 29 octobre 2009 La Ciné-collection met à l’honneur un chef-d’œuvre de la comédie italienne, ‘Le Fanfaron’ de Dino Risi, où un timide étudiant s’encanaille un quinze août avec un truculent Romain, hâbleur et dragueur. Au bout de la ligne droite, une grande...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X