Dominique Abel & Fiona Gordon : « ce qu'on fait en réalité, c'est du théâtre à l'écran »

Paris pieds nus
De Fiona Gordon, Dominique Abel (Fr-Bel, 1h23) avec Fiona Gordon, Dominique Abel...

Entretien / Clowns à l’écran et sur les planches, le duo Abel & Gordon se balade aux quatre coins de la capitale, occasion idéale pour tous les hommages et toutes les rencontres. Cartographie d’un univers partagé qui rend la réalité si triste et les pitres si beaux.

Avez-vous essayé de retrouver la fibre unique du réalisme poétique ?
Dominique Abel :
On s’inspire de ces films, même si on a trouvé nos propres lieux, qui dégagent une magie bien particulière : je pense à cette statue de la Liberté qui a été un vrai cadeau du ciel. L’idée de mettre un SDF qui plante sa tente à ses pieds, c’était chouette. On a été nourri par plusieurs styles différents, mais on adore le burlesque : Max Linder, Buster Keaton, Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, ou les créateurs plus contemporains comme Kaurismäki. Mais nos goûts sont plus larges que ça.

� lire aussi : "Paris Pieds Nus" : recherche Martha désespérement

Emmanuelle Riva était-elle l’une de ces références ?
D.A : On ne l’avait jamais vu dans un autre registre que celui du drame. Elle était très curieuse, vivante avec le rire incroyable d’une jeune fille de 14 ans. Elle faisait beaucoup de théâtre et nous, ce qu’on souhaitait, c’était de répéter pour atteindre une mécanique propre à notre jeu. À ça, elle nous a dit non tout de suite : ce qu’elle fait pour le théâtre, elle ne l’applique pas au cinéma pour avoir de la spontanéité et être authentique. Sur le tournage, elle était dans la construction constante, dans une quête de perfection.

Ce goût pour la répétition vient-il de votre expérience théâtrale ?
Fiona Gordon : On revendique ce lien entre les deux médiums. On ne le renie pas, comme ça se fait souvent. Les acteurs qui passent du théâtre au cinéma veulent changer les codes. Ce qu’on fait en réalité, c’est du théâtre à l’écran. Mais notre méthode de travail nous permet de travailler de cette manière. Que ce soit mauvais ou non, on essaie. On se laisse juger après. Parfois, une idée que j’imaginais nulle au théâtre, en la faisant, je me rends compte qu’elle est bien au cinéma.

D.A : Quand on écrit en répétition, on s’envoie des emails pour pas qu’il y ait de confrontation directe. On a toujours des désaccords, mais pas sur le fond. Je pense qu’on est touchés par la même chose et qu’on la cherche ; sinon on serait pas ensemble. Ce qui a nourri tout le début du cinéma c’est quand les clowns se sont emparés de la caméra dans la grande période burlesque. On a décidé de filmer des clowns cabossés, ce qu’ils sont tous. Un clown, c’est juste l’histoire de quelqu’un qui se relève.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 11 juin 2018 Le patron de l’Institut Lumière avait promis une surprise pour marquer les 10 ans du Festival Lumière. Il a de fait pris tout le monde de court en annonçant la remise du 10e Prix Lumière la comédienne et productrice Jane Fonda, le 19 octobre...
Mardi 4 avril 2017 À l'occasion de la Biennale du design, le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne jette un regard croisé sur les liens entre design et cinéma... Une exposition restreinte à peu de salles mais digne d'intérêt.
Mardi 7 mars 2017 Qui aurait cru que l’ultime film d’Emmanuelle Riva, récemment disparue et abonnée aux drames intimistes, serait une farce enfantine ? Noyade, valse, Canada et Pierre Richard sont au programme de ce conte aussi déglinguant que déglingué.
Mardi 4 octobre 2016 Bibliothèque : bondée. Café du coin : bruyant. Atelier de co-working : complet. Pas de panique : on a déniché les meilleurs lieux pour réviser votre dernier cours de macroéconomie et booster votre créativité.
Mardi 11 mars 2014 Inatteignable surhomme ou trop banal humain, le sportif est une figure mythique qui, loin de n’occuper que les journalistes et les fans, est aussi le sujet de nombreux films et livres. En consacrant un week-end au sport, l’Institut Lumière place...
Jeudi 29 novembre 2012 Star mondiale, figure légendaire, icône cheap, Chaplin est-il inépuisable, ou bien définitivement épuisé ? Et si, ayant côtoyé plusieurs fois la mort, son œuvre était faite pour ressusciter ? Éléments de réponse à l'occasion de la rétrospective que...
Jeudi 18 octobre 2012 Avec «Amour», Michael Haneke filme le crépuscule d’un couple face à la maladie et l’approche de la mort. Mais son titre n’est pas trompeur : sans perdre ni sa lucidité, ni sa mise en scène au cordeau, Haneke a réalisé son film le plus simple,...
Vendredi 16 décembre 2011 D’Aki Kaurismaki (Fr, 1h33) avec André Wilms, Kati Outinen…
Mercredi 7 septembre 2011 De et avec Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy (Fr-Belg, 1h33)
Jeudi 4 septembre 2008 de et avec Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy (Fr-Belg, 1h17) avec Philippe Martz…

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !