Biennale 2017 : Good vibrations !

Art Contemporain / Sur le papier déjà, la prochaine Biennale d'art contemporain émet de bonnes vibrations tant du côté de sa thématique (l’œuvre d'art conçue comme ouverte et en devenir), que de ses promesses en expériences sensibles.

Fluide, atmosphérique, sensible, décloisonnée, musicale... Telles seront les tonalités majeures de la 14e Biennale de Lyon consacrée aux "mondes flottants", et deuxième volet d'une trilogie autour du thème du "moderne". Cette modernité, Emma Lavigne, commissaire invitée, la conçoit comme liquide (en se référant au sociologue Zygmunt Bauman) avec « ses flux, sa vitesse qui à la fois connectent les gens et les déconnectent entre eux. »

à lire aussi : Ann Veronica Janssens : ouvrir l'œil à l'IAC

Aucun angélisme de sa part quant au règne dominant et potentiellement aliénant du réseau et du flux, mais une réelle volonté de rouvrir les enjeux d'une autre conception de la modernité : non plus celle d'un art replié sur lui-même et son formalisme, mais celle (développée par exemple par Luciano Berio, James Joyce ou Lucio Fontana) d'une œuvre ouverte et en constant devenir...

Directrice du Centre Pompidou-Metz depuis 2014, conservatrice à la Cité de la Musique de 2000 à 2008, Emma Lavigne a déjà conçu une multitude d'expositions décloisonnant les frontières entre l'art, la danse, la musique, voire... les jardins ! Comment une forme se transforme, comment une forme s'hybride et ne se referme jamais sur elle-même : tel sera le fil rouge de cette Biennale.

à lire aussi : Les 5 expos à voir en avril

Pas de mur pour le son

Dans trois lieux (la Sucrière, le Musée d'art contemporain et un espace encore indéterminé sur la Presqu'île), le spectateur sera invité à une sorte d'errance sensorielle et perceptive à travers six îlots thématiques : "Flux et reflux" (avec des artistes comme Jochen Gerz, Marcel Broodthaers, Laurie Anderson), "Océan de sons" (David Tudor, Gildo Meireles, Doug Aitken...), "Circulation infinie" (Alberto Burri, Damian Ortega...), "Archipel de la sensation" (Lygia Pape, Julien Creuzet...), "Corps électriques" et "Cosmogonies intérieures".

Chaque îlot présentera bien sûr nombre d'œuvres récentes d'artistes contemporains, mais sera aussi introduit par des œuvres phares du 20e siècle empruntées aux collections du Centre Pompidou, du Musée de Grenoble et du MAC de Lyon et signées par exemple Alexandre Calder, Lucio Fontana, Georges Brecht, Hans Haacke.

La musique et les "paysages sonores" prédomineront parmi les œuvres présentées, tant elle est capable de traverser les frontières et les espaces. Et rarement Biennale ne se sera annoncée sous d'aussi bons auspices : à la fois stimulante intellectuellement, et prometteuse en expériences sensorielles !

14e Biennale d'art contemporain : Mondes flottants
Du 20 septembre au 7 janvier 2018 à Lyon

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 21 septembre 2022 Du MAC aux Usines Fagor, en passant par le musée Guimet et les installations du Parc de la Tête, voici, en images, des œuvres phare de la 16e Biennale d'art contemporain.
Mardi 24 septembre 2019 La Biennale a ouvert la semaine dernière, avec pour lieu central les anciennes usines Fagor. Rencontre avec deux des sept commissaires invités, venus du Palais de Tokyo à Paris, qui ont conçu et impulsé cette quinzième édition dédiée au(x)...
Mardi 24 octobre 2017 De mémoire de Biennale d'Art Contemporain, jamais édition n'aura autant joué la carte du jeune public en les accompagnant intelligemment et en adaptant malicieusement les discours de ces Mondes Flottants. Ce sont les enfants qui vont être contents...
Mardi 26 septembre 2017 Commissaire invitée de la Biennale 2017, Emma Lavigne a dessiné, pensé, écrit une poignante exposition collective internationale qui donne à l'évanescence et à l’absence toutes leurs capacités d'éveil des puissances poétiques du désir.
Mardi 4 avril 2017 Artiste-chorégraphe associé au Ballet de l'Opéra, Jiří Kylián transmet une pièce inédite en France, Sleepless, inspiré par l'univers plastique de Lucio Fontana.
Vendredi 23 septembre 2011 Expo / Originalité des œuvres et des artistes présentés, sensibilité et intelligence des thématiques déclinées, précision de la scénographie, indifférence libre aux sirènes de la mode : la 11e Biennale d’art contemporain est une édition quasi...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X