Quirky : l'étrange festival au Bal des Fringants

Fabio Viscogliosi + Raoul Vignal

Le Bal des Fringants

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Quirky Festival / Insolite, biscornue, étrange, voici comment l'on pourrait qualifier la programmation de l'édition printanière d'un Quirky Festival, si riche de révélations et de talents, mêmes confirmés, à découvrir, qu'elle méritait bien une petite sélection suggestive et subjective.

Raoul Vignal

Derrière ce patronyme peu glamour se cache l'une des révélations lyonnaises de ces derniers mois : un artiste folk aux doigts de fées dont l'art du picking et le goût pour la mélancolie évoquent de loin en loin un Nick Drake à moustache. Loin d'être un débutant, Raoul a déjà à son actif trois EP, une BO de film et une petite réputation berlinoise consécutive à un séjour de deux ans dans la capitale allemande.

à lire aussi : Le Bal des Fringants : « Être un peu en dehors des clous »

Mais c'est bien son premier album, The Silver Veil (Talitres) qui voit sa côte exploser. Enregistré à Berlin, le disque dont le titre évoque pour le coup le ciel posé comme un drap sur la capitale allemande, lève paradoxalement ce même voile sur un talent au potentiel immense qui fait le lien entre diverses écoles : celle de l'American primitive de John Fahey et Robbie Basho, celle du revival folk contemporain (José Gonzalez, Kings of Convenience) et celle, donc, unique de Nick Drake, décédé à l'âge où Vignal sort son premier album. Comme un signe d'héritage.

à lire aussi : Who's (Born) Bad ?

Raoul Vignal + Fabio Viscogliosi
Au Bal des Fringants le jeudi 4 mai

Fabio Viscogliosi

Jusqu'ici on avait surtout entendu ce crooner languide issu du sérail rock – on l'a vu notamment du côté de The Married Monk – s'ébattre dans la langue de ses origines italiennes, au long d'albums minimalistes et feutrés, comme une bande son du soleil traversant les persiennes dans un western méditerranéen un peu schlass. Aujourd'hui, cette figure incontournable, même si discrète, de la scène lyonnaise, également romancier et dessinateur, chante parfois (sur des titres annonciateurs de son prochain disque) en français sans jamais se départir de ce phrasé qui n'appartient qu'à lui, donne envie de paresser et surtout, surtout, lui confère une sacrée gueule d'atmosphère.

à lire aussi : JB Guillot : « L'indépendance, c'est mon petit combat à moi »

Fabio Viscogliosi + Raoul Vignal
Au Bal des Fringants le jeudi 4 mai

Stylish Nonsense

Des musiciens en robe, ex-ingénieurs en électronique, qui produisent un rock expérimental évoquant la bande-son tordue d'un jeu vidéo aux propriétés épileptiques, voici le pitch de Stylish Nonsense, groupe phare de la trop méconnue scène rock thaïlandaise, fondateur du label Panda Records et curiosité parmi d'autres d'un Quirky festival dont la programmation de groupes tels que celui-ci justifie l'appellation. Le résultat se niche quelque part entre le post-punk minimaliste, le rock indé labellisé 90's et un genre de funk étriqué comme fait pour danser dans des lieux confinés avec l'économie de gestes qui s'impose.

Stylish Nonsense + Pili Coït
Au Bal des Fringants le vendredi 5 mai

O

Longtemps cantonné aux seconds rôles ou aux supporting casts, au sein des regrettés Los Chicros ou dans l'ombre de Syd Matters, le très demandé multi-instrumentiste Olivier Marguerit a fini par se lancer en solo sous une initiale, O, qui prend la forme de ses grands yeux bleus. Mais aussi celle d'un cercle concentrique qui circonscrit une certaine idée de la pop aux contours très larges, aux abords délicats et à la résonance d'une grande douceur.

O, pour qui se répéter revient, comme il le chante, à disparaître, livre en français, parfois en anglais, et d'une voix perchée, des pop songs joueuses qui lorgnent vers Todd Rundgren ou Robert Wyatt. A la fois d'une simplicité évangélique et d'une sophistication jamais démonstrative. Bo, oui, comme O, oui.

O + Halo Maud
Au Bal des Fringants le jeudi 11 mai

Powerdove

Si sur la pochette de l'album Arrest du trio Powerdove figurent des poissons et quelques étranges créatures, cela dit sans doute l'effet mariage de la carpe et du lapin que peut faire résonner aujourd'hui ce trio composé de l'américaine Anne Lewandowski (aucun lien avec Robert, le Polonais du Bayern), de Thomas Bonvalet (Arlt) et Chad Popple (qui remplace John Dieterich de Deerhoof).

Trois zozos que la bizarrerie effleure autant qu'elle nous gratouille. Menée par une artiste reine dans l'art de l'improvisation, le trio bricole – avec une infinité d'instruments et d'outils dont l'énumération feraient oublier le minimalisme du propos – des chansons en forme de petits tigres de papiers oscillant dans le vent de l'inspiration entre le tout à fait bancal et le splendide. La berceuse et l'oraison funèbre.

Powerdove + Bégayer
Au Bal des Fringants le vendredi 19 mai

Driftwood Pyre

Difficile en matière de garage rock, de faire l'économie de l'invocation des aînés déjà passés par les chemins de la réverbération et des portes de la perception aussi altérées que sublimées. En écoutant Driftwood Pyre, en provenance de Minneapolis, on ne peut s'empêcher de penser au BJM, au BRMC, aux Black Angels, toutes ces formations qui ont fait ou font encore le mur (du son) pour aller cueillir de l'autre côté des mélodies imparables bien que souvent minimalistes balancées avec désinvolture et une voix traînante. De ce côté-ci de l'Atlantique et du Rhône, on pense même aux lyonnais The Purple Lords. Alors on adore.

Driftwood Pyre + Tôle Froide + concert surprise
À l'Amphithéâtre des Trois Gaules le samedi 13 mai

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Le festival Lumière vient de refermer ses lourds rideaux, les vacances de la Toussaint lui ont succédé… Mais ce n’est pas pour autant que les équipes de (...)
Mardi 31 octobre 2023 Si le tourisme en pays caladois tend à augmenter à l’approche du troisième jeudi de novembre, il ne faudrait pas réduire le secteur à sa culture du pampre : depuis bientôt trois décennies, Villefranche célèbre aussi en beauté le cinéma francophone....
Mardi 17 octobre 2023 Nicolas Piccato a quitté à la rentrée ses fonctions de directeur de Lyon BD, à sa demande. Arrivé en 2021 en remplacement du fondateur Mathieu Diez, parti au (...)
Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Mardi 5 septembre 2023 C’est littéralement un boulevard qui s’offre au cinéma hexagonal en cette rentrée. Stimulé par un été idyllique dans les salles, renforcé par les très bons débuts de la Palme d’Or Anatomie d’une chute et sans doute favorisé par la grève affectant...
Mardi 29 août 2023 Et voilà quatre films qui sortent cette semaine parmi une quinzaine : N° 10, La Beauté du geste, Alam puis Banel & Adama. Suivez le guide !
Jeudi 17 août 2023 [mise à jour mercredi 23 août 2023] Déjà interdit à Paris, Montpellier et Toulouse ces derniers jours, le spectacle de Dieudonné a été interdit à Lyon, amis s'est tenu dans un champs privé à Décines, et est interdit à Grenoble une semaine plus tard....
Lundi 12 juin 2023 Le musée à l’architecture déconstructiviste accueille, jusqu’au 18 février, "Afrique, mille vies d’objets". Ces 230 objets africains, principalement datés du XXe siècle, collectés par le couple d’amateurs et marchands d’arts Ewa et Yves Develon,...
Mardi 28 mars 2023 Un nom douillet, une verve grivoise, crue, parfois joliment obscène : Doully — celle qui surnomme son public « ses p’tits culs » — passe deux fois en région ce mois-ci, nous voici ravis.
Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...
Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mercredi 5 octobre 2022 La hype de la cave-bondée-comedy-club a enfin gagné Lyon. La recette ? Un bar, un resto, ou n’importe quel lieu culturel, une cave mal éclairée (une pièce (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X