Plongeons À la Piscine

Restaurant / Ce sera incontestablement LE spot de l’été, au bord de l’eau - chlorée. Un café-restaurant au-dessus de la piscine du Rhône ! Où l'on nous promet bonne bouffe et bon son.

Le centre nautique Tony Bertrand, c’est le nom officiel de l'immense navire à quatre grands mats, surmontés de soucoupes volantes (en fait des projecteurs) et aux deux bassins extérieurs qui, aux beaux jours, débordent (corps et cris ; plongeons et bastons). C’est dans cette piscine du Rhône (comme on préfère la nommer) qu’est né le festival Nuits Sonores.

à lire aussi : Les Apothicaires : l'antre des préparations magiques

En mai 2003, la première soirée d'inauguration se tenait sous l'auvent monumental en béton, tout comme deux ans plus tard la carte blanche à Manchester, ou le midi-22h de Laurent Garnier. Après les récents travaux de rénovation qui ont permis l’ouverture hivernale aux baigneurs olympiques, un bout du bâtiment était resté en friche. Quand il fut question d’y faire entrer un restaurant, Arty Farty (qui organise Nuits Sonores) associé au Café Cousu, a sauté sur l’occasion. Avec la prétention de créer un lieu de vie - pas façon Deligny, mais mixant néobistrot, coffee shop, bar à vins et café comptoir - ouvert toute la journée et toute l'année.

à lire aussi : Chez Jérémy Galvan, le nouvel étoilé par le Michelin

L’agence LFA et Mickael Fabris ont créé un intérieur lumineux, entièrement vitré, pavé en granito blanc, éclairé de quelques plantes vertes, meublé-décoré sans excès (tables en pin brut, chaises de classe). Parmi les nombreuses initiatives qui devraient y prendre place on ne sait pas encore ce que donneront les ateliers pour enfants (animés par Monsieur Simon, notre collaborateur Antoine Allègre), les repas thématiques un dimanche sur deux (organisés par Jean Cook - le premier c’était "couscous pour tous", le second dédié au Portugal) ou les résidences de chefs étrangers. On n’a pas encore pu goûter aux playlists collaboratives, proposées par tout un chacun, diffusées dans la journée avant d’être mises en ligne - pour l’instant on passait The Knife en entrée, et Barbara avec le poisson. Mais on peut parler de ce qu’il y a d’ores et déjà dans les assiettes.

Pour les remplir on retrouve une large troupe, composée (entre autres) : en cuisine et en semaine de Delphine et Pierre, exfiltrés d’étoilés, le dimanche de Gaëlle, vue au Lapin Blanc à Paris, en salle de Camille, croisée au bistrot des Fauves à Lyon. Qui servait un soir, à la table d’hôtes seize places, un imposant filet de lieu noir, brillant, à tremper dans le pesto, surmonté de feuilles d’ail des ours encore vivantes, et accompagné de millet, cuisiné comme un risotto.

Et un midi, un juteux poulet rôti avec polenta et carottes du marché (du quai Augagneur) dans une formule déjeuner imparable. Le dimanche, on brunche : d’une assiette salée, dont on retiendra la très bonne salade de quinoa, boulgour, pastèque, grenade, et amandes, puis d’un buffet à volonté de sucreries (carrot cake et banana bread, notamment).

à lire aussi : Odessa Comptoir ou le mélange des cultures

Tous les jours, on boulotte des planches de charcut’ d’Yzeron et de fromages de l’Autre côté de la rue, à arroser d’un verre de vin cosmique : la Renaissance de Viret ou le Fusette Altesse de Pellerin. L'apéro se passe sur l'incroyable terrasse qui, avec son exposition plein soleil et sa vue panoramique (grand bain à gauche, Presqu'île en face), ne devrait pas désemplir de tout l’été.

À la Piscine
8 quai Claude Bernard, Lyon 7e
Du mercredi au dimanche de 7h30 (9h le samedi, 10h le dimanche) à minuit (20h le dimanche)
Formule déjeuner 19€ ; menu 29€ ; brunch 20€

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 20 septembre 2022 Le restaurant de la piscine du Rhône change et rouvre en changeant d’enseigne pour proposer le soir des plats à partager, le midi un menu efficace, au milieu des plantes.  
Lundi 5 juillet 2021 Après la fermeture il y a plus d’un an d’A la piscine, Thomas Rolland et Benjamin Sanchez rebondissent près des Terreaux avec Regain. Dans un espace presque chic, ils envoient un menu déjeuner bien roulé.
Mercredi 6 juillet 2016 À Lyon, il faut bien se l'avouer, la saison estivale n'est pas des plus agréables lors des grandes chaleurs... Constamment à la recherche du moindre signe de fraîcheur, il est cependant possible d'échapper à l'insolation grâce à la piscine du...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X