Cinémade se bouge le culte

Soirée de lancement Cinémade

Place Général Delfosse

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Clubbing / Un festival pour clubbers cinéphiles : résumons ainsi Cinémade, qui deux jours durant convie à La Sucrière la crème de l'électronique métissée dans des décors inspirés de Kill Bill ou Indiana Jones.  

Attention : si l'on va beaucoup parler cinéma autour de Cinémade, les festivités s'adressent plutôt aux clubbers adeptes de films cultes projetés dans le salon le dimanche soir en descente, qu'aux férus de fauteuils rouges des salles obscures. Car de fauteuils, ici, il n'y aura point. De projection, non plus. Ou si peu : le jubilatoire Mars Attack, de Tim Burton, sera servi en guise d'apéritif en plein air (sur la place Général Delfosse) pour la soirée d'ouverture, ce jeudi 22 juin.

à lire aussi : Immortel x Watership down = des lapins et des hommes

Après ça, place au dancefloor : plusieurs artistes dont nous nous sommes déjà fait l'écho dans ces pages sont à l'affiche, à commencer par la paire électro-orientale Acid Arab, de retour en formule concert cette fois, lâchant donc un temps les platines qui ont fait leur soudaine gloire. Mais la recette reste la même : le grain très ghetto et gras de l'acid house de Chicago mis au service de la chaleur du Moyen-Orient, entre classiques revisités et perles contemporaines dénichées, pour inventer une nouvelle musique de danse réfutant la fusion. C'est euphorisant, c'est politique, c'est indispensable : Guido Minisky, Hervé Carvalho et leur bande ont réussi le coup parfait.

On guettera aussi le même soir le Turc Mehmet Aslan, protégé de Nuits Sonores, beau brun ténébreux explorant le répertoire de son pays en version dancefloor exigeant et, encore eux, le duo Pouvoir Magique (Mawimbi) qui devrait prendre un pied à terre ici tellement on les voit souvent à Lyon - et ce n'est pas pour nous déplaire tant leur mixture de sonorités africaines et de techno fait des merveilles.

à lire aussi : L'Original Festival

Sur les scènes adjacentes, se relayeront également Rodriguez Jr et Scuba d'un côté, et Vril, Keith Carnal et Vince Delorme sur la scène axée techno industrielle. Le petit plus ? Les décors, donc, issus de films cultes : une scène Indiana Jones, une autre Kill Bill, une dernière Shining. Au cœur de la soirée, on nous promet des scènes de ces trois films rejouées par des comédiens et des cascadeurs, et un mapping signé Sophie Le Meillour.

Cinémade
À la Sucrière et au Sucre les samedi 24 et dimanche 25 juin

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !