À l'origine : Un loup pour l'homme de Brigitte Giraud

C'est parce qu'elle ne connaissait rien de son pays natal que Brigitte Giraud, née à Sidi-Bel-Abbès, a choisi de s'intéresser à la guerre d'Algérie. Parce que c'est dans ce contexte qu'elle est venue au monde et que de ce contexte longtemps elle n'a rien su tout en le portant en elle, comme un héritage familial, un secret qu'elle aura mis du temps à débusquer : l'histoire des vingt ans de ses parents.

à lire aussi : Brigitte Giraud : « Je suis devenue écrivain pour écrire ce livre »

Quand son père est appelé à rejoindre l'Algérie en 1960, sa femme est enceinte. Dans le roman, ils sont Antoine et Lila. Ne sachant rien de cette guerre dont personne ne lui a dit qu'elle en est une, il refuse néanmoins de porter les armes et officie comme infirmier à Sidi-Bel-Abbès. Elle refuse de vivre sa grossesse loin de son homme et le rejoint pour mettre au monde leur fille auprès de lui. Antoine se trouve alors coincé « entre les blessés et sa femme, entre la mort qui rôde et la vie à venir (…) dans un grand vide qu'il ne sait habiter. »

Car au contact des appelés qu'il soigne chaque jour, quand il n'en ramasse pas les morceaux ou consigne les dépouilles, Antoine comprend l'horreur et « la guerre invisible » dont ils sont « l'unique preuve ». Et il y a Oscar, amputé d'une jambe, qu'Antoine se sent le devoir de « sauver » de son mystérieux mutisme, symbole de ce grand silence qui entoure les « événements ».

à lire aussi : Rapport sur M.

Comme souvent chez Brigitte Giraud, ce sont avant tout les corps qui parlent et font de ce roman écrit pour la première fois à la troisième personne – parce qu'utiliser le "je" c'eut été confisquer l'histoire de ses parents – une puissante expérience sensorielle. Car l'on sent bien que si la vérité est partout enfouie, et que les appelés d'Algérie resteront le plus souvent muets, les corps eux ne mentent pas : ils portent les cicatrices de l'Histoire.

Un Loup pour l'homme (Flammarion)

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Connaître...

Lundi 5 septembre 2022 La librairie Michel Descours organise le dimanche 11 septembre un véritable petit festival littéraire avec des rencontres, des lectures, des signatures… (...)
Mardi 29 mars 2022 Prétendre que les auteurs de polar sont des éponges serait tendancieux ; poreux au monde ainsi qu’à ses turbulences semble une formulation plus exacte. Quant à leurs romans, ils ressemblent à ces carottes extraites par les glaciologues aux pôles,...
Mardi 15 mars 2022 C'est le type de petit festival que l'on adore et qui, lui aussi, fait son retour : Vendanges graphiques, à Condrieu, réunit le temps d'un week-end, (...)
Lundi 17 janvier 2022 Il y a The Old Firm à Glasgow (Celtic-Rangers), une quasi guerre de religion entre catholiques et protestants ; le Fla-Flu à Rio (Flamengo-Fluminense) qui a compté jusqu'à 200 000 spectateurs dans un Maracana (95 000 places) pour une fois étriqué ;...
Mardi 4 janvier 2022 S'il faut être prudent avec la recrudescence des cas de Covid, il est prévu que cette année, les grands raouts littéraires se tiennent de manière classique – comme on les aime. Avec, pour certains, des pré-programmations croustillantes.
Jeudi 18 novembre 2021 Nouveau brassage d'idées pour cette édition de Mode d'Emploi, porté par la Villa Gillet, autour des enjeux liés au journalisme et à la démocratie. En vedette : le journaliste américain William Finnegan, l'Historien Pierre Rosanvallon et...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !