Elle fut la première : "Numéro Une" de Tonie Marshall

Numéro Une
De Tonie Marshall (Fr, 1h50) avec Emmanuelle Devos, Suzanne Clément...

Le Film de la Semaine / Jusqu’où doit aller une femme pour conquérir un fauteuil de PDG ? Forcément plus loin que les hommes, puisqu’elle doit contourner les chausse-trapes que ceux-ci lui tendent. Illustration d’un combat tristement ordinaire par une Tonie Marshall au top.

Cadre supérieure chez un géant de l’énergie, Emmanuelle Blachey est approchée par un cercle de femmes d’influence pour briguer la tête d’une grande entreprise — ce qui ferait d’elle la 1ère PDG d’un fleuron du CAC40. Mais le roué Beaumel lui oppose son candidat et ses coups fourrés…

à lire aussi : Tonie Marshall : « avec une réelle mixité, les répercussions seraient énormes sur la société »

Si elle conteste avec justesse l’insupportable car très réductrice appellation “film de femme” —dans la mesure où celle-ci perpétue une catégorisation genrée ostracisante des œuvres au lieu de permettre leur plus grande diffusion —, Tonie Marshall signe ici un portrait bien (res)senti de notre société, dont une femme en particulier est l’héroïne et le propos imprégné d’une conscience féministe affirmée. Peu importe qu’un ou une cinéaste ait été à son origine (« je m’en fous de savoir si un film été fait par une femme ou un homme », ajoute d’ailleurs Marshall) : l’important est que ledit film existe.

Madame est asservie

Comme toute œuvre-dossier ou à thèse, Numéro Une ne fait pas l’économie d’un certain didactisme : le film revendique un vérisme tiré de son enquête réalisée dans les arcanes du pouvoir. Mais heureusement, il ne se satisfait pas de sa documentation ni de son intention politique ; c’est le parcours du personnage qui prime. Emmanuelle Blachey se révèle aux autres en faisant acte de candidature, mais aussi (surtout ?) à elle-même. Poussée, puis appuyée par d’autres femmes, elle ose briser un plafond psychologique qu’elle n’aurait jamais tenté d'effleurer ; cet élargissement de ses perspectives lui donne la force de déverrouiller un traumatisme ancien et de s’en soulager. Dans ce cruel parallélisme apparaît alors tout le poids des conditionnements invisibles imposés aux femmes.

Face à une Emmanuelle Blachey/Devos déterminée sans être outrancièrement conquérante, Tonie Marshall a réuni un aréopage de mâles dominants (ou se croyant tels) savoureux, sans doute assez représentatifs du cheptel actuel : le patron débonnaire et vieille garde, campé par Jérôme Deschamps ; le joueur d’échecs cynique et désinhibé à qui Richard Berry prête sa séduction fauve et enfin l’opportuniste madré, en phase (ou en marche) avec son temps, parfaitement saisi par Benjamin Biolay. On aimerait beaucoup connaître les identités de ceux qui ont inspiré ces individus si fréquentables…

Numéro Une de Tonie Marshall (Fr, 1h50) avec Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Richard Berry, Sami Frey…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 24 ao?t 2021 Seule contre tous, une jeune agricultrice abusée et humiliée par ses “confrères“ trouve la force de lutter pour le rétablissement de ses droits. Plus qu’un #MeToo ou un rape and revenge en milieu rural, Naël Marandin signe un...
Vendredi 26 juin 2020 En galère de boulot, Guillaume devient le chauffeur d’Anna Walberg, “nez“ indépendante dans l’univers de la parfumerie et femme si exigeante qu’elle a épuisé tous ses prédécesseurs. Mais Guillaume va s’accrocher en lui tenant tête. Une manière de...
Mardi 28 janvier 2020 Pourquoi attendre un compte rond pour célébrer les Rencontres du cinéma français de Bron ? Figure d’exception notable dans le paysage métropolitain, voire hexagonal, le festival des Alizés a souvent pris de l’avance sur les autres. Pas seulement...
Mardi 2 octobre 2018 Chronique de l’existence d’un travailleur sénégalais entre sa famille restée au pays et son parcours en France, Amin marque le retour d’un Philippe Faucon comme “dardennisé“ après le triomphe de Fatima dans une tranche de vie élargie à l’entourage...
Mardi 28 novembre 2017 Si l'on souhaite circonscrire l'univers complexe d'Albin de la Simone, alors il suffit de jeter un œil à son dernier clip, celui de la chanson Dans la (...)
Mardi 12 septembre 2017 On n’a pas tous les jours cent ans. Pour marquer un siècle de 7e art dans la commune, mais aussi une décennie pour sa salle actuelle, le Ciné-Val de (...)
Mardi 26 janvier 2016 De et avec Bouli Lanners (Fr/Bel, 1h33) avec Albert Dupontel, Suzanne Clément, Michael Lonsdale, Max von Sydow…
Mardi 18 novembre 2014 Aux Célestins, "Platonov" nous plonge, 3h30 durant et en (très) bonne compagnie du collectif Les Possédés et d’Emmanuelle Devos, dans une Russie qui ne subodore pas encore les révolutions du XXe siècle. Un beau voyage. Nadja Pobel
Mardi 7 octobre 2014 De Xavier Dolan (Can, 2h18) avec Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément…
Mardi 30 septembre 2014 De Tonie Marshall (Fr, 1h28) avec Sophie Marceau, Patrick Bruel, André Wilms…
Mardi 25 février 2014 De Sophie Fillières (Fr, 1h42) avec Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric…
Mardi 24 septembre 2013 D’Isabelle Czajka (Fr, 1h33) avec Emmanuelle Devos, Julie Ferrier, Natacha Régnier…
Mardi 2 avril 2013 Brève rencontre entre une comédienne de théâtre et un Anglais endeuillé, un 21 juin à Paris : un petit film charmant et très français de Jérôme Bonnell, sans fausse note mais sans élan non plus. Christophe Chabert
Mercredi 11 juillet 2012 Bonne nouvelle : Xavier Dolan fait sa mue et commence à devenir le cinéaste qu’il prétend être. Si Laurence anyways est encore plein de scories, d’arrogances et de références mal digérées, on y trouve enfin de vraies visions de cinéma. Christophe...
Mercredi 28 mars 2012 De Lorraine Levy (Fr, 1h45) avec Emmanuelle Devos, Pascal Elbé, Jules Sitruk…
Mardi 7 juin 2011 De Katia Lewkowicz (Fr, 1h39) avec Benjamin Biolay, Emmanuelle Devos, Nicole Garcia…
Mercredi 23 février 2011 De Delphine Gleize (Fr, 1h50) avec Vincent Lindon, Quentin Challal, Emmanuelle Devos…
Mercredi 13 janvier 2010 De Frédéric Mermoud (Fr-Suisse, 1h33) avec Gilbert Melki, Emmanuelle Devos, Cyril Descours…
Mercredi 4 novembre 2009 Remonté et raccourci après sa présentation cannoise, le quatrième film de Xavier Gianolli y a gagné en force, cohérence et mystère, donnant à l’odyssée d’un petit escroc construisant un tronçon d’autoroute un caractère épique et...
Mercredi 3 décembre 2008 De Francis Veber (Fr, 1h25) avec Richard Berry, Patrick Timsit…
Mardi 30 novembre 1999 Arnaud Desplechin creuse la veine romanesque de son cinéma avec ce double récit aux connexions discrètes où cohabitent tragédie et comédie, fantaisie et rigueur, pur plaisir de la mise en scène et virtuosité du langage. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !