Une calanque en hiver : "La Villa"

La Villa
De Robert Guédiguian (Fr, 1h47) avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin...

Page arrachée à son journal intime collectif, le nouveau Robert Guédiguian capte les ultimes soubresauts de jeunesse de ses alter ego, chronique le monde tel qu’il est et croit encore à la poésie et à la fraternité, le tout du haut d’un balcon sur la Méditerranée. De l’utopie vraie.

Depuis un drame intime, Angèle n’était jamais revenue voir son père ni ses frères. Après l’AVC du patriarche, elle redescend pourtant un jour d’hiver dans la calanque familiale. Histoire de régler le présent, solder le passé et peut-être se reconstruire un futur.

à lire aussi : Ariane Ascaride : « les films de Robert Guédiguian fonctionnent à plusieurs niveaux »

« J’ai l’impression de faire une espèce de feuilleton depuis trente ans. Sans personnage récurrent, mais avec des acteurs récurrents. Et je joue avec cette ambiguïté. » La confidence de Robert Guédiguian prend d’autant plus de sens ici où le cinéaste convoque un extrait de son film Ki Lo Sa (1985) pour illustrer un flash-back — procédé auquel il avait déjà eu recours dans La Ville est tranquille (2001), agrémenté d’un fragment de Dernier été (1981). « Je serais tenté de le faire souvent, mais ce serait une facilité. Là, par rapport au sujet, ça se prêtait bien », confirme le cinéaste. Bercée par la musique de Bob Dylan, cette réactivation d’une archive ensoleillée du lieu et des protagonistes confère à La Villa une singulière épaisseur temporelle emplie de mélancolie. Passant l’essentiel du film à ressasser cet autre passé à l’origine de leur brouille, les personnages semblent avoir oublié ce temps bien réel et vécu de l’insouciance.

Qu'on me donne l’amphi

Gradinée, plantée de cabanons et s’ouvrant vers la mer comme une enceinte de spectacle sur une scène, la Calanque de Méjean où se déroule La Villa a tout d’un immense théâtre à ciel ouvert. S’y jouent des dramuscules dans la toile de fond du récit principal, participant de la coloration du décor global et de son ancrage dans le temps présent. Outre le surgissement d’enfants migrants traqués par des militaires, comment ne pas évoquer la situation de ce couple âgé préférant à l’expulsion (et à l’humiliation d’être aidé financièrement par son fils) le choix d’une mort conjointe ? Tout n’est heureusement pas désespéré ni triste dans ces agrégats de vies : l’histoire d’amour qui se noue entre Angèle et un jeune pêcheur prouve que même si cela semble improbable en plein hiver, on trouvera toujours un peu de soleil dans l’eau froide.

La Villa de Robert Guédiguian (Fr, 1h 47) avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 24 septembre 2019 Pour sa soirée de rentrée, le mercredi 2 octobre à 19h30, la Villa Gillet a choisi l'audace : celle notamment de faire place nette à deux primo-romanciers, (...)
Jeudi 5 septembre 2019 Le successeur de Guy Walter à la tête de la Villa Gillet est désormais connu et c'est une femme : il s'agit de Lucie Campos,  membre du jury du Booker International Prize et de la revue La Vie des idées. Elle prendra son poste le...
Mardi 5 mars 2019 Deux frères et leur sœur se retrouvent dans une calanque isolée par l’hiver, dans la villa où vit leur père très diminué. Des retrouvailles amères, lestées par le (...)
Mardi 2 octobre 2018 Toujours aussi éclectique dans ses choix littéraires et scientifiques et exigeante dans ses thématiques, la Villa Gillet inaugure une saison de rencontres qui s'annonce aussi dense que passionnante.
Mardi 22 novembre 2016 Une ingénue sort du couvent pour se marier et mener une existence emplie de trahisons et de désenchantements. Maupassant inspire Stéphane Brizé pour un récit ascétique situé dans un XIXe siècle étrangement réaliste, et habité jusqu’à la moelle par...
Jeudi 13 octobre 2016 Certains annonçaient la Villa Gillet moribonde après ses déboires des derniers mois. Visiblement, le directeur Guy Walter et son équipe, réduite de moitié juste (...)
Mardi 8 mars 2016 La romancière Camille Laurens et le philosophe François Noudelmann se retrouvent autour d'une table pour débattre du mensonge... Et nous inviter à en déceler les potentialités créatives. Mais pourra-t-on les croire ?
Mardi 17 juin 2014 Présenté comme une «fantaisie», le nouveau film de Robert Guédiguian divague selon les bons plaisirs du cinéaste et de sa comédienne fétiche Ariane Ascaride, pour un résultat old school et foutraque, avec toutefois de vrais instants de...
Mercredi 16 octobre 2013 De Marc Esposito (Fr, 1h53) avec Marc Lavoine, Jean-Pierre Darroussin, Bernard Campan, Eric Elmosnino…
Jeudi 10 novembre 2011 Film de crise et de lutte sur un cinéaste qui se remet en question pour mieux croire, Les neiges du Kilimandjaro n'est pas un point, mais une virgule dans le cinéma de Robert Guédiguian. Jérôme Dittmar
Mercredi 28 septembre 2011 De Jean-Marc Moutout (Fr-Belg, 1h31) avec Jean-Pierre Darroussin, Valérie Dréville…
Samedi 4 décembre 2010 De Guillaume Nicloux (Fr, 1h30) avec Jean-Pierre Darroussin, Judith Godrèche…
Jeudi 10 septembre 2009 Robert Guédiguian, cinéaste, dresse un monument au groupe Manouchian avec L’Armée du crime, un film qui met temporairement à distance son image marseillaise et renouvelle sa famille de comédiens. Christophe Chabert
Mardi 8 septembre 2009 De Robert Guédiguian (Fr-It, 2h19) avec Simon Abkarian, Virginie Ledoyen, Robinson Stévenin…
Vendredi 7 novembre 2008 D’Anna Novion (Fr, 1h24) avec Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier…
Mercredi 23 février 2005 Critique / La réussite du nouveau film de Robert Guédiguian ne tient pas dans une suite de challenges relevés et de maladresses évitées. On attendait une œuvre (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !