Les expos à voir en 2018

Panorama Expositions / En ce premier semestre, plusieurs expositions initieront de nouveaux horizons de pensée. D’Est en Ouest, du Sud au Nord, la traversée mondiale de l’art se voudra engagée dans la découverte. Qu’il s’agisse de personnalités aussi célèbres que Warhol, Luther King ou Hugo Pratt dont on pensait presque tout connaître, ou d’artistes moins éminents, chacune de ces expositions nous incitera à questionner nos certitudes.

Le génie publicitaire de Warhol

Warhol, avant de devenir l’artiste totem du pop art, était un formidable communicant ayant débuté sa carrière dans la presse en tant que dessinateur publicitaire. Le Musée de l’Imprimerie et de la Communication Graphique va accueillir une formidable collection privée, celle du Québécois Paul Maréchal, sur le thème des imprimés éphémères. L’occasion de se souvenir que c’est l’objet publicitaire qui a amené le maître de la Factory vers les Beaux-Arts, et notamment vers la peinture, dans laquelle il infusa bon nombre des codes de la communication graphique.
Une collection qui s’agrandit perpétuellement, et qui regroupe un important fond d’affiches, brochures publicitaires, cartes postales, cartons d’invitations, étiquettes de vin, ainsi que des accessoires tels que des sacs de shopping ou des vêtements. On espère aussi y voir des pochettes d’albums, pas forcément celle du Velvet Underground, mais toutes les autres, puisque plus d’une centaine de covers ont été dessinées par l’artiste notamment pour Aretha Franklin, les Rolling Stones ou Prince. Paul Maréchal a d’ailleurs édité un livre dans lequel il les recense dans Andy Warhol - The Complete Commissioned Record Covers 1949-1987.
Andy Warhol ephemera
Au Musée de l'Imprimerie et de la Communication Graphique du 23 mars au 16 septembre

Hommage aux combats universalistes de Martin Luther King

Martin Luther King est venu à Lyon le 29 mars 1966. Un an et demi après avoir reçu le Prix Nobel de la Paix, le pasteur fait une tournée européenne et choisit Lyon comme seule étape française. Une trentaine d’associations prennent l’initiative de l’accueillir à la Bourse du Travail où 5000 personnes viennent l’écouter. Les médias locaux sont en émoi, mais pas le maire d’alors, Louis Pradel qui ne dérangera pas son emploi du temps pour l’accueillir. La BM de la Part-Dieu revient sur cette visite extraordinaire, sur la vie d’un leader aux combats universalistes.
« Nous ne serons jamais satisfaits tant que les Noirs seront les victimes de l’horreur indicible de la brutalité policière » : une citation qui résonne amèrement avec l’actualité. L’exposition reviendra également sur l’ensemble des luttes des Noirs pour leurs droits civiques et sur les personnalités qui les ont défendus, dont Angela Davis, Harriet Tubman ou Rosa Parks. Une projection du passionnant documentaire Black music, des chaînes en fer aux chaînes en or sera proposée le 8 février. Ce sera l’occasion de revenir sur l’émancipation des Afro-Américains grâce à la musique qui a rythmé bon nombre de ses combats.
Martin Luther King, le rêve brisé ?
À la Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu du 6 février au 28 avril

Precieux dialogue entre Orient et Occident

C’est à l’Institut Franco-Chinois que l’artiste Niek van de Steeg va exposer sept pièces résultant d’un dialogue entre l’Orient et l’Occident. On connaissait les travaux céramiques de l’artiste (notamment les Céramicibles), aujourd’hui c’est sur la douceur froide de la porcelaine émaillée qu’il appose ses dessins. Dans un transport d’une partie de notre territoire, celui du Rhône et de son parcours, s’établit une collaboration avec le peintre chinois Gaohua Wu qui a été invité par Steeg à interpréter ses dessins sur de la porcelaine dans les règles de l’art chinois.
Ce peintre, qui n’avait sûrement jusqu’alors jamais soupçonné l’existence du Rhône, s’est appliqué à traduire un territoire inconnu et seulement perçu à travers les dessins au fusain, crayon et peinture bleu de Steeg. Cette réunion inédite est une métaphore de l’enrichissement mutuel et culturel des peuples. Une exposition qui sculpte notre société de manière positive et qui nous aidera à vaincre les vagues incessantes du repli sur soi ambiant.
Niek van de Steeg - Rhône - transporter le territoire
A
u Nouvel Institut Franco-Chinois du 18 janvier au 18 avril

Des femmes initiatrices d'un monde nouveau

Guerrilla & Girls nous invitera à poser un regard nouveau sur la femme sud-américaine via une exposition collective rassemblant des artistes féminines de différents pays d’Amérique latine. Ce projet se veut prometteur et initiateur de nouveaux horizons de pensée, de par ses invitées de marque peu connues outre-Atlantique, et de par les thèmes sur lesquels ses artistes travaillent, parfois à leurs risques et périls. Elles ont pu connaître l’exil comme la Cubaine Ana Mendieta, ou les revers du capitalisme.
À partir du 17 février et ce pendant un mois, elles nous inviteront à penser un monde nouveau, socialement juste, où les femmes ne seraient ni exploitées ni violentées. La liste des invitées n’est pas encore définitive, mais on retient la participation de la Cubaine Tania Bruguera qui aime parler « d'artivisme » concernant son travail, et de la Colombienne Nadia Granados. On aimerait que Guerrilla & Girls incite les centres d’art à exposer davantage d’artistes femmes, puisqu’elles représentent aujourd’hui en France seulement 25% des œuvres exposées...
Guerrilla & Girls
A
u CAP de Saint-Fons du 17 février au 17
mars

Une exquise invitation au voyage

Ses aquarelles et planches de bandes dessinées ont intégré depuis longtemps de grands musées. À partir du 7 avril, c’est au Musée des Confluences que nous verrons la littérature dessinée d’Hugo Pratt. La vie aventureuse de l’auteur est devenue tout aussi mythique que celle de ses personnages. Les Scorpions du Désert, Sergent Kirk, Ann de la jungle et bien sûr Corto Maltese sont autant d’invitations à explorer un Ailleurs imprégné d’exotisme, de chamanisme et de romantisme.

Une partie de son œuvre inspirée du Grand Nord et du Grand Océan sera présentée de manière comparative. Les dessins seront confrontés à des pièces d’ethnographie issues de la collection du musée. Autant de clés de compréhension du souffle de l’auteur qui initieront une invitation au voyage poétique.

En guise d’introduction à cette exposition, la lecture de Voyages avec Rimbaud, Kipling, Bafo, trois volumes réédités à l’automne dernier, est fortement conseillée. Le trait aérien des aquarelles et la subtilité des couleurs subliment des textes choisis : la Venise érotique de Bafo, l’Afrique coloniale de Kipling et l’Éthiopie de Rimbaud. Trois visions et de multiples possibilités de voyager grâce à l’alliance de la littérature et du dessin.

Hugo Pratt, lignes d’horizons
Au Musée des Confluences du 7 avril au 24 mars 2019


L’exposition coup de poing

Le MAC laissera deux étages de son espace aux mains de l’artiste controversé Adel Abdessemed. La liste de ses œuvres coup de poing est longue : étoile en résine de cannabis (Oui), un bateau représentant les tristes boats people rempli de sacs plastique (Hope), une vidéo montrant des scènes d’abattage d’animaux (Don’t Trust me), des voitures calcinées lors des émeutes de 2005 (Practice Zero Tolérance) ; son exposition au Centre Pompidou (Je suis innocent, 2013) a mis une claque au milieu artistique parisien.

L’artiste, né à Alger, est complexe, parfois même contradictoire, il ne laisse jamais indifférent et essaie d’éclairer un monde à la fois victime et bourreau de tensions perpétuelles. Les matériaux et médiums utilisés par Abdessemed sont multiples, et rien n’est laissé au hasard, qu’il soit pauvre comme le barbelé, ou noble comme le marbre, il utilise jusqu’à l’usure et la rupture, les symboles médiatiques, religieux et sociétaux. Le MAC nous donnera à voir des œuvres inédites, on se demande naturellement quel sera le prochain buzz de l’artiste. Réponse le 9 mars.

Adel Abdessemed : L’antidote
Au MAC du 9 mars au 8 juillet

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Notre sélection de dix événements dans les musées et les galeries de Lyon. On y croisera quelques figures connues (William Klein, Andy Warhol, Valère Novarina…) et surtout un grand nombre d’artistes français et internationaux méconnus à...
Mercredi 4 avril 2018 Avec le printemps arrivent cinq expositions placées sous le signe du voyage, qu'il soit exploration intérieure ou à travers le monde, migration forcée ou échange fructueux, et même parfois tout à la fois.
Vendredi 2 mars 2018 Andy Warhol, Marion Bornaz, Nicolas & Jean Jullien, Romain Etienne et Ben : voilà un name-dropping plutôt classe d'artistes à ne pas rater en mars.
Dimanche 12 février 2017 Invités à venir faire chauffer l'Épicerie Moderne, de leurs tubes, surtout, moins de leur dernier album, on ne peut s'empêcher, depuis la sortie d'un certain docu de 2004 baptisé Dig !, de raccrocher la trajectoire des Dandy Warhols de celle de...
Mardi 27 octobre 2015 En mai 1963, Andy Warhol lance l'une de ses plus fameuses déclarations au Time : « Les peintures sont trop compliquées. Les choses que je veux (...)
Vendredi 5 juillet 2013 Avec les Presses du Réel, les Presses Universitaires de Lyon ont lancé en 2010 une très belle collection, intitulée "Amphi des arts" et composée de petits (...)
Vendredi 28 octobre 2011 Altiste classique porté vers l'avant-garde, fondateur du Velvet Underground, producteur avisé et compositeur de musiques de film, John Cale, 69 ans, a tant brouillé les pistes qu'on en a oublié l'essentiel : il est un grand artiste pop. Stéphane...
Mercredi 9 février 2005 On croyait tout connaître de Warhol, l'un des artistes les plus célèbres du XXe Siècle. L'exposition d'envergure au MAC nous dévoile la part méconnue, voire maudite, de son œuvre, le "deuxième Warhol" et son retour à la peinture. Des œuvres tardives...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter