La cité obscure de Rone au Transbordeur

Rone

Transbordeur

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Synth-Pop / Nouvel album enchanteur pour Rone, qui explore une ville imaginaire au sein de Mirapolis, disque nourri de guests : à savourer live au Transbordeur ce mercredi.

Patiemment, Rone se façonne son univers. Pas juste un son, mais un écosystème où naviguent d'autres explorateurs interconnectés, se nourrissant les uns des autres pour former une biomasse dont Rone serait le ferment. Avant même de jeter une oreille, on a déjà compris : le visuel de la cover est signé Michel Gondry et c'est comme une évidence, ces deux personnages totalement lunaires ne pouvaient que se reconnaître mutuellement... C'est le clippeur de Björk et Kylie Minogue qui a fait le premier pas, contactant le musicien. Le titre, ensuite, qui découle de cette pochette ébouriffée du réalisateur de Eternal Sunshine of the Spotless Mind : Mirapolis. Cinécompatible et bédéphile, assurément, tel un Fritz Lang old skool, une plongée science-fictionnesque dans une ville devenue personnage inquiétant, fascinant ou oppressant, comme dans d'autres œuvres majeures (Blade Runner, Batman, Les Cités obscures...). Évidemment, si la science-fiction est latente partout, Alain Damasio, maître français du genre, n'est pas loin. Compagnon de voyage intersidéral d'Erwan Castex depuis leur collaboration sur le génial Bora (dix ans déjà), le voici de retour en ombre chinoise - l'album serait en partie inspiré de son premier roman, La Zone du dehors, contant les affres d'une cité se voulant parfaite mais finissant par oppresser.

La nouveauté, c'est la voix, ou plutôt ce sont les voix : Saul Williams, qui nous avait tant ébloui à l'époque du film Slam, toujours aussi vindicatif et conscient, dépose une charge contre Donald Trump sur Faster - enregistré le lendemain de l'investiture du président américain, et s'affaire à un second titre, Everything. Le dandy sexy Dury (Baxter) se love sur Switches. Un Stéphanois s'illustre aussi sur ce track : N'Zeng (ex-Le Peuple de l'Herbe) vient y déposer sa trompette. Enfin, Kazu Makino de Blonde Redhead fait sautiller Down For The Cause, concluant en beauté cet album pas tout à fait concept mais très réfléchi. À noter que Gaspar Claus, autre pensionnaire du label Infiné, est lui aussi présent avec son violoncelle, comme sur le précédent opus, Creatures.

Toute cette déambulation nous plonge dans un certain spleen : comme si on se baladait sous la pluie dans cette Mirapolis, un peu grise, aux néons éteints... Si la pochette évoque la ville festive de la nuit, la musique sonne le retour aux réalités du lendemain, entre doutes induits par la gueule de bois et flashs de dopamine. Rendez-vous au Transbordeur pour tester in vivo.

Rone + Irène Drésel
Au Transbordeur le mercredi 31 janvier (complet)

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 29 mars 2022 Un peu plus de deux ans après la tournée de Reward, la Galloise Cate le Bon est de retour sur une scène lyonnaise. Avec Pompeii, un album tout en minimalisme pop, composé et enregistré durant le grand confinement, et qui plonge dans la torpeur tout...
Mardi 1 mars 2022 Événement du côté du Ninkasi avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 2021 aura été l'année de l'avènement pour Tedax Max. Douze mois pour sortir trois albums et se hisser au premier plan de la scène rap locale. Avant son passage du côté de Vénissieux à Bizarre!, le vendredi 18 mars, on a échangé...
Mardi 15 février 2022 1913, quelle année ! La modernité artistique y éclate dans toute sa superbe et aussi dans toutes ses surprises qui désarçonnent le public. C’est par exemple : les premiers ready-made de Marcel Duchamp, la publication à compte d’auteur...
Jeudi 17 février 2022 Les Parisiens de Bryan’s Magic Tears ont sorti mi octobre leur troisième album, "Vacuum Sealed". Le groupe signé sur Born Bad sera au Périscope ce jeudi 17 février.
Mardi 15 février 2022 Membre du collectif Under Rave de u.r.trax, Vel incarne la relève de la scène techno française. L’artiste et ingénieure — qui semble dotée d’une jauge d’énergie infinie — nous invite dans ses sets intenses à une transe...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !