Bérénice Gulmann : « Michaël Lévinas est un visionnaire »

Biennale Musiques en Scène / Bérénice Gulmann, déléguée artistique de la Biennale Musiques en Scène, nous emmène au cœur de la nouvelle et palpitante édition État(s) Limite(s). Des créations multiples qui posent la question des frontières, du virtuel et du réel, qui reposent la question des états humains. Quid de cet état entre rêve et sommeil, de ce lieu entre enfance et âge adulte ?

Lorsque l’on regarde la programmation de cette édition, on a le tournis. Pourquoi ce trop ?
Bérénice Gulmann : 47 concerts, c’est beaucoup. Grame est une sorte d’incubateur tout au long de l’année et la Biennale est là comme un moment phare qui montre la création contemporaine dans toute sa diversité. Les artistes s’emparent de disciplines sœurs, travaillent dans la transdisciplinarité. Un festival, c’est un moment où tout est possible, où le public est à même d’aller d’une proposition à une autre sans avoir une idée préconçue, il se laisse emmener par la dynamique, par l’énergie. C’est le cas par exemple du Crazy Week-end à l’Auditorium. Il y a de plus en plus de propositions participatives qui sont possibles grâce aux recherches faites à Grame et aux nouvelles technologies. On a tissé une programmation à la fois très savante et en même temps très ludique.

Comment faire venir un public qui se détourne parfois de la musique de son temps ?
On essaie, au sein d’une même programmation, d’avoir une musique de notre temps assez convenue, plus attendue et d’autres plus surprenantes. À l’Auditorium, dans le même concert, sont programmés La Voix Humaine de Poulenc, l’Ouverture de Don Juan de Mozart et une œuvre participative de Kourliandski où l’orchestre petit à petit se défait de lui-même au profit du public qui devient acteur du concert. On emmène ce même public à la soirée Liszt et Beethoven revisités. Dans ce spectacle, la pièce de Bernard Cavanna Geek Bagatelles nous fait entendre quelques bribes de la 9e Symphonie de Beethoven mélangées à un chœur de smartphones. Le public peut également être surpris par l’œuvre de Vincent Carinola, Virtual Rhizome, pour deux smartphones, une proposition musicale décapante et déroutante. Dans un autre style Myousic, premier spectacle solo de Dimitri de Perrot, propose une expérience sensorielle qui dépasse les limites.

Michaël Lévinas est le compositeur invité cette année. Comment définiriez-vous son univers musical ?
Michaël Lévinas est un compositeur toujours en avance sur son temps. Il écrit de la musique mixte depuis très longtemps. Il a été l’un des inventeurs de la musique spectrale mais, dès qu’elle a été reconnue, il s’en est éloigné. Pour cette Biennale, nous avons construit avec lui une sorte de rétrospective presque chronologique de son œuvre. Lévinas rentre complètement dans la thématique, c’est lui qui parle de « l’au-delà du son ». Il a commencé à utiliser l’informatique musicale dans ses compositions dans les années 80, c’est un visionnaire.

Biennale Musiques en Scène, État(s) limite(s)
En divers lieux du 27 février au 21 mars 2018


Borderline et plus encore

Les containers jaunes comme un signal dans la ville, des phares massifs et incongrus posés ça et là pour annoncer la Biennale Musiques en Scène. Cette année, Grame sort le grand jeu : en état(s) limite(s) comme au bord d’une falaise, comme s’il fallait toujours dire haut et fort que la création contemporaine reste audacieuse, multiple et incroyablement mouvante. Plus de 47 concerts, des installations, des créations hybrides où l’on s’y perd avec joie et un compositeur phare autour duquel gravite la jeune garde. L’invité 2018 n’est autre que Michaël Lévinas, compositeur visionnaire, pianiste inclassable. Les projets participatifs sont de plus en plus nombreux. À ne rater sous aucun pretexte : la création hypnotique d’Hector Parra, …limite les rêves au-delà. Le compositeur s’inspire de son dialogue avec l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet. Parra met le spectateur dans cet inouï, cet insondable qu’est la question du trou noir. On est pris par l’énergie du violoncelle, par cette proposition musicale unique et l'on ne respire plus.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mercredi 9 mars 2016 Dans la pléthorique et éclectique programmation marsienne (du 1er au 27) de la Biennale Musiques en Scène, il en est une qui ne risque pas de passer inaperçue, c'est la percussionniste, improvisatrice, comédienne, mime, n'en jetez plus, Krystina...
Mardi 25 mars 2014 Dans le cadre de l'exposition "Listen Profoundly" au Musée d'art contemporain, l'artiste allemand Heiner Goebbels présente une fort belle installation entremêlant sons et éléments visuels. Jean-Emmanuel Denave
Mardi 18 mars 2014 Freudiens tenez-vous bien, l'artiste multimédia et compositeur Jean-Baptiste Barrière (né en 1958 à Paris) propose une nouvelle interprétation des rêves ! Une (...)
Mardi 11 mars 2014 A la fin de l'année dernière, la Familie Flöz, collectif berlinois passé maître dans l'art de la pantomime masquée, donnait à voir, dans une généreuse débauche (...)
Mardi 25 février 2014 Le bavard et le faux taiseux. L’un, Damien Pousset, délégué artistique de la Biennale Musiques en scène, qui s'ouvre prochainement, trouve l’idée fondatrice et la malaxe jusqu’au cœur. L’autre, James Giroudon, Directeur Général de Grame, milite...
Vendredi 24 février 2012 Cette nouvelle Biennale où la création se veut multiple et conviviale propose une certaine continuité mais sait également offrir quelques nouveautés qui vont faire un peu de bruit, ou beaucoup. Pascale Clavel
Vendredi 24 février 2012 La Biennale Musiques en scène a 20 ans. James Giroudon, le directeur visionnaire de GRAME, passe le relais. Dans un «Etat second» son successeur, Damien Pousset, a fabriqué un programme où récupération, transformation et manipulation du préexistant...
Lundi 1 mars 2010 Musique / La création musicale contemporaine a rendez-vous à Lyon. Du 1er au 21 mars, la Biennale Musiques en scène invite 33 compositeurs du monde entier. Ils viennent redire, s’il le fallait, que la création est multiple, mouvante et qu’elle se...
Vendredi 19 février 2010 La Biennale Musiques en scène va s’ouvrir. Cette cinquième édition attendue avec gourmandise et curiosité dévoile ce que la création contemporaine a de meilleur : une exigence artistique rigoureuse doublée d’une recherche musicale des plus...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !