Un bon Indien… : "Hostiles"

Hostiles
De Scott Cooper (ÉU, 2h13) avec Christian Bale, Rosamund Pike...

Western / de Scott Cooper (E-U, 2h13) avec Christian Bale, Rosamund Pike, Wes Studi…

1892. Peu avant de quitter l’active, le capitaine Blocker se voit confier une ultime mission : escorter sur ses terres sacrées le chef Yellow Hawk moribond et les siens. Or Blocker, vétéran des guerres indiennes, hait les Cheyennes. Au terme d’un voyage agité, il révisera ses opinions.

Le western constitue plus qu’un genre cinématographique : une merveilleuse éponge, s’imprégnant davantage de son contexte de tournage que de l’époque qu’il est censé dépeindre. Ainsi, le 1892 vu par Scott Cooper en dit-il long sur 2018 et l’approche de plus en plus ouvertement nuancée d’Hollywood vis-à-vis de la “Conquête de l’Ouest”. La représentation manichéenne, historiquement biaisée, du “gentil pèlerin propre sur lui face au vilain sauvage” a ainsi été rectifiée depuis les années 1970 (avec notamment Soldat Bleu et Little Big Man) ; et la terminologie elle-même a changé : les pionniers sont devenus des colons et les Indiens, des Amérindiens. Ceux-ci ne sont plus considérés comme des masses informes, mais en tant qu’individus organisés en peuple, aptes à agir indépendamment.

Décrivant un long chemin — au sens propre vers le Montana, métaphorique vers la fraternisation —, Hostiles brosse dans le format canonique du genre, le CinemaScope, la naissance d’une paix inéluctable au fil d’alliances de raison puis de choix : la confiance menant à l’amitié, et le devoir au pardon, en particulier grâce à la puissance de résilience d’une victime de razzia (superbe composition de Rosamund Pike, d’ailleurs superbement ignorée par les Oscar). Cette fresque épique renforce le mythe américain parce qu’elle montre justement la capacité de ses citoyens à surmonter leurs errements passés et à défendre la justice contre la force. On peut s’arrêter à une lecture patriotique d’une nation à l’infaillibilité papale, ou voir plutôt une exhortation à aller encore plus loin dans le progressisme. On y souscrit volontiers.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 12 novembre 2019 Seul Américain à avoir remporté Le Mans, Carroll Shelby s’est reconverti dans la vente de voitures. Quand Henry Ford junior fait appel à lui pour construire la voiture capable de détrôner Ferrari, il saute sur l’occasion. D’autant qu’il connaît le...
Mercredi 13 février 2019 En général, la fonction crée l’organe. Parfois, une disposition crée la fonction. Comme pour l’ancien vice-président des États-Unis Dick Cheney, aux prérogatives sculptées par des années de coulisses et de coups bas, racontées ici sur un mode...
Mardi 23 décembre 2014 Ridley Scott réussit là où Darren Aronofsky avait échoué avec "Noé" : livrer un blockbuster biblique où la bondieuserie est remplacée par un regard agnostique et où le spectacle tient avant tout dans une forme de sidération visuelle. Christophe...
Mardi 7 octobre 2014 Film à double sinon triple fond, "Gone Girl" déborde le thriller attendu pour se transformer en une charge satirique et très noire contre le mariage et permet à David Fincher de compléter une trilogie sur les rapports homme / femme après "The Social...
Mercredi 2 janvier 2013 Très bonne surprise que cette série B qui tente de lancer Tom Cruise en nouveau justicier dans la ville, avec derrière la caméra Christopher MacQuarrie, qui montre qu’il connaît ses classiques et sait même, à l’occasion, en offrir de brillantes...
Mercredi 25 juillet 2012 La très attendue conclusion de la trilogie imaginée par Christopher Nolan pour donner au personnage de Batman une ampleur sombre et contemporaine n’égale pas le deuxième volet, impressionnante dans sa part feuilletonesque, décevante sur son versant...
Vendredi 4 mars 2011 Opération retour en grâce pour David O’Russell avec cette chronique de deux frères boxeurs inséparables et pourtant rivaux : un film qui, malgré quelques beaux moments de cinéma, déçoit par son conformisme. Christophe Chabert
Jeudi 25 février 2010 De Scott Cooper (ÉU, 1h51) avec Jeff Bridges, Maggie Gyllenhaal…
Vendredi 3 juillet 2009 De Michael Mann (Éu, 2h11) avec Johnny Depp, Christian Bale, Marion Cotillard…
Mardi 25 mars 2008 de James Mangold (ÉU, 2h02) avec Russell Crowe, Christian Bale, Peter Fonda…
Mercredi 5 décembre 2007 I'm not there : le titre d'une chanson de Dylan, mais aussi le premier rébus d'un film à clé particulièrement bien verrouillé... I'm not her, I'm not he, I'm (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter