Caravane de films aux couleurs d'Afrique !

Festival / La Caravane des cinémas d’Afrique du Ciné-Mourguet marque sa 15e étape à Sainte-Foy-lès-Lyon. Dans ses bagages, 40 films, 20 invités, 30 cinémas partenaires, un défilé de mode et un concert. Rencontre avec son président, François Rocher.

On pourrait l’appeler le “Festival de Cannes du cinéma africain”. Créé il y a un quart de siècle, à l’initiative d’amis passionnés, Caravane des cinémas d’Afrique a vocation à faire connaître sa plus récente production cinématographique et mettre en valeur un pan de cette culture « souvent trop méconnue en France ». La soixantaine joviale et les yeux pétillants, son président François Rocher tient à souligner qu'il ne s'agit pas « d'un festival avec des films sur l’Afrique, mais bien avec des œuvres réalisées par des cinéastes issus de ce continent. » Lorsque la première salle du Mourguet a été créé en mai 1988, il y eut cette volonté de rattacher le nouveau cinéma à un festival. Plutôt que d’en créer un plus classique, les fondateurs de Caravane font le choix de porter une thématique qui les rassemblait et inexistante jusqu’alors : le cinéma africain.

Faute de programme complet, l’événement est transformé en biennale, histoire de pouvoir recevoir les réalisateurs dans les meilleures conditions possibles — une vingtaine seront présents cette année. Avec pas moins de 40 films de 17 pays, Caravane invite le spectateur au voyage et à la découverte d’univers très différents. « Je pense que le cinéma africain est une mine de créativité, et c’est par le biais de cette créativité qu’il commencera à se développer dans nos salles » espère François Rocher. Aujourd’hui, il semble connaître un véritable regain, auquel le Mourguet n’est sans doute pas étranger. Un succès plus important qu’avant qui s’illustre à travers un partenariat toujours plus large avec une trentaine de cinémas de la région Auvergne-Rhône-Alpes — jusqu’au cinéma Dyke du Puy-en-Velay qui hébergera 25 séances délocalisées.

Un défilé de mode Cinéwax très attendu

Pour cette 15e édition, les organisateurs voient les choses en grand avec le défilé de mode du styliste ivoirien Éloi Sessou, qui habillera 30 mannequins en tissu wax (un tissu néerlandais très répandu en Afrique, bariolé en coton et recouvert de cire). Un défilé enrichi cette année avec un concert de jazz en présence de la chanteuse Célia Kameni, vêtue en cette circonstance par le jeune créateur de mode.

Une exposition intitulée L’Art et le Wax, un métissage africain sera également présentée, prolongée exceptionnellement jusqu’au 15 avril. Mais ces événements ont un prix — le festival doit débourser au total 20 000€. C’est pourquoi une collecte de fonds a été organisée à l’automne dernier. Les organisateurs ont trouvé le moyen de réunir des fonds pour pallier à la raréfaction des subventions, et de les faire défiscaliser à 66%. Comme à chaque édition, le samedi soir aura lieu la messe gospel africaine organisée à Saint-Luc. Amen !

Festival Caravane des cinémas d’Afrique
Au cinéma Le Mourguet à Sainte-Foy-lès-Lyon du 23 mars au 1er avril


La Programmation

Repérés par l’équipe du Mourguet au FESPACO, le grand festival cinématographique de Ouagadougou au Burkina Faso, on guettera parmi les neuf films en compétition The Lucky Specials et le long-métrage burkinabé La forêt du Niolo. À l’affiche également, un panel d’œuvres venues d’Afrique du Nord (l’égyptien Ali, la chèvre et Ibrahim) jusqu’en Afrique du Sud (Les Initiés, un film sur le tabou de l’homosexualité) en passant par le Sénégal avec Wùlu, l’histoire d’un jeune apprenti-chauffeur qui plonge dans l’univers du trafic de drogue. À découvrir lors de la nuit consacrée au cinéma algérien, le long-métrage sélectionné pour “Un Certain Regard” à Cannes, En attendant les Hirondelles. Une autre nuit est consacrée à la découverte du cinéma burkinabé au travers de trois films. Pour la première fois, un jury jeune sera mis en place pour sélectionner le meilleur court-métrage parmi les neuf en lice.

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Ecrans...

Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mercredi 17 ao?t 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été, Amanda…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...
Mardi 29 mars 2022 Retour sur Deathloop, sorti en septembre 2021 et récemment sacré meilleur jeu vidéo français lors de la troisième cérémonie des Pégases.
Mardi 29 mars 2022 Une compétition de huit films (dont le prometteur I’m your man venu d’Allemagne et l’Espagnol El buen patrón), un Panorama 2022 qui balaie jusqu’en (...)
Mardi 15 mars 2022 S’il y a une date à ne pas oublier, c’est bien celle du vendredi 17 mars à 20h — tant que vous y êtes, ajoutez le lieu, l’Aquarium Ciné-Café — jour où sera (...)
Mardi 1 mars 2022 Pour faire cesser les coups de son mari, une fan de kung-fu s’initie auprès d’un maître. Mabrouk El Mechri signe une proposition culottée (et forcément clivante) mêlant son amour du cinéma de genre à son intérêt pour les personnages déclassés. Un...
Mardi 1 mars 2022 Elle fut la dernière des manifestations d’envergure à se tenir à Lyon avant l’impromptu du premier confinement. Deux ans plus tard, alors que le spectre covidien semble refermer sa funeste parenthèse, Écrans Mixtes s’apprête à ouvrir une très...
Mardi 1 mars 2022 Tant qu’il y aura des livres, il y aura des films — le cinéma aimant autant la littérature qu'Alexandre Dumas l’Histoire. Pour preuve, voyez le soir (...)
Mardi 15 février 2022 Une semaine tout pile avant la cérémonie des César, le Lumière Terreaux propose vendredi 18 février à 20h15 de découvrir les cinq films concourant pour la (...)
Mardi 15 février 2022 Avec un regard de sociologue (et non de militant), Emmanuel Gras suit des Gilets jaunes à Chartres tout au long de leur engagement, signant un document édifiant sur les mécanismes paradoxaux animant n’importe quel groupe. Une étude de cas, une leçon...
Mardi 1 février 2022 Un ancien acteur X retourne dans son Texas natal et navigue entre son ex et une jeune serveuse. Une métaphore douce-amère d’une Amérique vivant dans la dèche, sur sa réputation et l’espoir permanent de se refaire la cerise sur le dos des autres…

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !