UNESCO : la folle aventure

Patrimoine mondial de l'UNESCO / Plus vaste zone habitée française classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, Lyon a gardé le témoignage de toutes ses époques. C'est ce qui lui vaut ce Graal obtenu le 3 décembre 1998 au terme de la lutte fondatrice de l'association de la Rénovation dans le Vieux-Lyon entamée après-guerre. Récit de cette aventure.

20 ans. Une paille au regard de l'Histoire lyonnaise et pourtant presque une ère géologique à voir posés, lors de cette journée de célébration à l’Hôtel de Ville de Lyon il y a quelques jours, les quatre volumes reliés et tissés du dossier de la candidature de Lyon. Des pages rédigées à la machine à écrire agrémentées d'une pléiade de photos argentiques d'Yves Neyrolles collées, encadrées à la main dans ces prestigieux ouvrages pré-informatiques.

à lire aussi : Une faim de Lyon

Quand l'architecte Denis Eyraud se trouve en charge d'organiser le cinquantenaire de l'association de la RVL (née en 1946) qu'il préside depuis peu, son prédécesseur Régis Neyret a l'idée de candidater à l'inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est que cette association d'habitants est une des premières à s'être préoccupée de sauvegarder des quartiers et pas seulement des monuments au point qu'elle incitera André Malraux, alors en charge de la culture sous de Gaulle, à créer en 1962 ce plan fondateur de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine. Le Vieux-Lyon sera le premier en France à en bénéficier et Louis Pradel ne pourra alors pas tout raser pour une bretelle d’autoroute destinée à relier la Saône à la montée du Chemin-Neuf, qui aurait nécessité d'écraser, entre autres, la mairie annexe du 5e.

À la fin des années 90, cette liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO à laquelle la France a adhéré en 1975, et bien que née en 1972, n'a pas encore le prestige qu'on lui connaît aujourd'hui. La candidature de Lyon se fait donc sérieusement mais à la hussarde, d'autant que le tout-venant répond spontanément « qu'il n'y a rien à voir à Lyon ! » . Le débonnaire maire Raymond Barre y croit et dote ce projet d'un délégué dédié. Fin 1998, c'est la victoire.

Valeur-universelle-exceptionnelle

Didier Repellin, architecte en chef des monuments historiques et aux manettes de toutes les rénovations majeures de Lyon depuis des décennies, qui avait précédemment été évaluateur d'autres dossiers UNESCO, sait comment répondre aux critères de « valeur universelle exceptionnelle ». Et Lyon, outre la richesse du Vieux-Lyon, installée sur un site naturel atypique propice aux échanges, entre deux collines, deux fleuves et un confluent (ce dont très peu de grandes villes comme Pittsburgh peuvent se targuer), est d'une homogénéité totale. Tout est d'une même hauteur au médiéval, au classique et au XIXe. Rien n'a été détruit. Quand le cœur historique parisien du Marais est en grande partie reconstruit, Lyon possède encore les éléments tangibles de son évolution et sera, avec ses 427 hectares, la plus grande surface bâtie française classée à l'UNESCO (Paris compte ses rives de Seine et des monuments épars, les 1731 hectares de Bordeaux concernent le port de la Lune, un site essentiellement naturel).

Il reste à Lyon 380 maisons médiévales, quand il n'y en a plus qu'une quinzaine à Paris. La force de la candidature lyonnaise aura été d'avoir été portée en amont par des habitants (ce qui est de plus en plus recherché par l'UNESCO) et d'avoir su montrer sa singularité en incluant la Presqu'île dans son dossier de candidature, car les quartiers du type Vieux-Lyon sont nombreux dans le monde. Ce qui a été classé, c'est l'évolution et la mouvance du centre ville. Quand habituellement, il reste au même endroit en se reconstruisant, ici il s'est déplacé et fait de Lyon un livre ouvert de toutes les périodes historiques : le centre ville romain en haut de la colline, celui médiéval en bas, le classique en Presqu'île autour de l'Hôtel de Ville (XVII et XVIIIe siècles) et, au-delà, de la zone classée, celui du XIXe siècle à la Préfecture (les Lyonnais ne traversent le Rhône qu'en 1820) et le XXe à la Part-Dieu.


Et après ?

Suite au classement à l'UNESCO, les nuitées se sont envolées (2, 5M en 1998, le double désormais). Les visiteurs viennent en masse au point de rendre le Vieux-Lyon infréquentable le week-end. Rançon d'un succès que depuis 2005, l'UNESCO contrôle. Tous les six ans, vérification est faite : les critères d’éligibilité doivent toujours être remplis. Hors guerre (que restera-t-il des six sites classés de la Syrie ?), peu de risque d'être rétrogradé ou "en péril". Cependant la vallée de l'Elbe à Dresde a été retirée de la liste en 2009 suite à la construction d'un pont à quatre voies.

Ce classement n'est pas doté, mais oblige à entretenir et protéger ces lieux. La Ville de Lyon a consacré 8M€ à la restauration du patrimoine en 2017, comme en témoigne la fontaine Bartholdi fraîchement remise à neuf.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Vendredi 4 février 2022 Du street-art australien au travail rigoureux du photographe Philippe Bazin, en passant par les espaces réinventés de Georges Rousse, on mélange tout dans notre shaker, ce mois-ci, pour vous inviter à découvrir plusieurs belles expositions à Lyon.
Mardi 1 février 2022 Le projet LKDM a pour vocation de réunir les rappeurs et rappeuses les plus prolifiques de la région. Il prend la forme d'un cypher géant, mêlant freestyle et clips vidéo, brassant diverses tendances et générations. Rencontre avec Fong...
Mardi 1 février 2022 À quelques encablures de Perrache, une nouvelle librairie indépendante a ouvert ses portes en novembre. Une librairie généraliste qui s'empare volontiers des questions sociétales actuelles avec un vrai esprit d'ouverture et une approche conviviale,...
Lundi 10 janvier 2022 Pour reprendre le chemin des expositions en douceur, voici notre sélection de cinq expositions à ne pas rater ce mois-ci, dans des galeries ou des petits lieux, toutes gratuites.
Mardi 4 janvier 2022 Le retour en force du Covid a entraîné de nouvelles restrictions sanitaires, annoncées le lundi 27 décembre par le Premier ministre : spectacles assis, jauges limitées à 2000 personnes en intérieur, le tout au moins jusqu’au lundi 24...
Mardi 4 janvier 2022 S'il faut être prudent avec la recrudescence des cas de Covid, il est prévu que cette année, les grands raouts littéraires se tiennent de manière classique – comme on les aime. Avec, pour certains, des pré-programmations croustillantes.
Jeudi 16 décembre 2021 L’émission culinaire de France Inter,  On va déguster, réunissait en novembre dernier deux Lyonnaises dont on a récemment parlé : Anaïs Duraffourg et Géraldine (...)
Vendredi 3 décembre 2021 On connaît son attachement pour Lyon (affectif ou professionnel : revoyez Mise à sac et L’Insoumis), et chacune de ses venues permet de rappeler qu’il (...)
Vendredi 3 décembre 2021 Cinq expositions à ne pas manquer ce mois-ci et autant d’interrogations sur : la finitude humaine, l’identité aliénée, la lumière, le corps des femmes, l’écologie.
Vendredi 3 décembre 2021 En attendant de voyager via le métavers, pour visiter des villes, il existe toujours des audio-guides. Beaucoup sont poussiéreux, soporifiques, monocordes… D’autres, comme celui de Séverine Peurichard, nous transportent avec virtuosité dans...
Mercredi 17 novembre 2021 C'est la clef, dit-on, du succès d’un film. Bien plus que les critiques — voilà pourquoi on les cite pour l’alimenter. Mais le bouche à oreille peut aussi évoquer des histoires de bouches… et d’oreilles…
Jeudi 18 novembre 2021 Plus discrets, moins rutilants que les Monts d'Or, les Monts du Lyonnais se prêtent au jeu trouble de l’automne (ok c'est joli ces feuilles orangées, mais on se caille, non ?). Balade au-dessus de Mornant sur la ligne des crêtes entre le col de la...
Lundi 11 octobre 2021 Notre sélection d’octobre est comme à l’accoutumée hétéroclite, tant en ce qui concerne les lieux que les genres artistiques, mais fait ce mois-ci la part belle aux jeunes artistes.
Mercredi 22 septembre 2021 Modèle d'initiative citoyenne, Nettoyons Lyon, association fondée par deux amis — Nicolas Navrot et Maximilien Bouffard-Roupé —, fête sa première année d'actions concrètes, consistant à nettoyer fleuve, parcs ou places de tous leurs déchets....
Jeudi 16 septembre 2021 À moins d’un mois du début de la 13e édition du Festival Lumière, le programme se dévoile enfin. Conforme aux attentes et à ses habitudes, il convoque des films nouveaux ou en renouveau ainsi qu’un aréopage d’invités de prestige, sans négliger...
Dimanche 27 juin 2021 Le Lyon Street Food Festival fera son retour du 16 au 19 septembre. Supprimé l'an dernier, le rendez-vous des foodies se trouve confronté à une (...)
Mardi 6 juillet 2021 Escale sur des réflexions parfaitement accessibles et stimulantes de chercheurs universitaires, le dernier numéro — gratuit — de Pop’sciences interroge les nouveaux imaginaires d’un tourisme de masse fortement modifié par la crise...
Lundi 21 juin 2021 Alors, Fête de la Musique ou pas ? Au-delà des errances du ministère de la Culture, de la contre-communication de la Ville de Lyon qui désire s'ériger en défenseur des artistes, entre annulations diverses, lundi soir et jauges vite...
Vendredi 11 juin 2021 Officiellement, la 16e édition du Lyon BD Festival se tient les 12 et 13 juin. Mais chacun sait que, dans les faits, le rendez-vous de la bande dessinée a commencé depuis une septaine déjà. Rien à voir avec quelque éviction prophylactique :...
Jeudi 3 juin 2021 Des frères Flandrin à l’entreprise de bio-chimie Monsanto, en passant par l’enfance vue par Marine Joatton, le mois de juin est placé sous le signe de la diversité, dans les musées et les galeries du Grand Lyon.
Lundi 3 mai 2021 Oui – trois fois youpi ! – les Nuits de Fourvière auront bien lieu cette année en juin et juillet. Avec au menu, une édition quelque peu adaptée – horaires, jauges, mesures barrières – mais surtout une édition en vrai, avec des gens. On vous...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !