Florence Verney-Carron : « Je ne pense pas que Tomorrowland provoque un déséquilibre »

Tomorrowland / Alors qu'une nouvelle tribune, initiée cette fois par les grands festivals de musiques électroniques de tout le pays, demande aux élus d'être plus attentifs à l'écosystème français, Florence Verney-Carron, vice-présidente à la culture de la Région, a tenu à s'exprimer au sujet de la fronde des acteurs culturels locaux face à la subvention accordée au festival belge Tomorrowland.

Au tour des festivals de musiques électroniques de l'ensemble du pays de réagir à l'arrivée de Tomorrowland à l'Alpe d'Huez. Une tribune est parue via le magazine Trax, signée par tous les grands acteurs de la techno et de ses dérivés, parmi lesquels Nuits sonores, Weather Festival, Astropolis, Positive Education à Saint-Étienne, Tapage Nocturne et bien sûr Holocène, directement impacté puisque se déroulant à Grenoble à la même période que l'événement hivernal de la franchise belge.

« Si nous voulons faire face à l'hégémonie des multinationales du divertissement qui s'implantent en France et se livrent une guerre à coups de millions d'euros, et préserver notre patrimoine culturel, il serait judicieux que les institutions, au-delà de leurs engagements verbaux, soutiennent le développement de nos acteurs des musiques électroniques qui travaillent d’arrache-pied à créer de la valeur et n’ont pas pour seul objectif le profit et la satisfaction de leurs actionnaires » explique Tommy Vaudecrane, président de l'association Technopol, au nom des signataires, ajoutant que « Technopol et les acteurs des musiques électroniques estiment qu'il est grand temps que les solutions de financements soient fléchées en priorité sur les acteurs culturels, cela afin que les fonds attribués puissent soutenir l’émergence artistique, les musiques moins commerciales et les formules plus audacieuses et non le strass et les paillettes des multinationales du divertissement. »

Du tourisme, on vous dit !

Du côté de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la réponse de Florence Verney-Carron, que nous avons rencontré le mardi 27 mars, est simple : ça concerne le tourisme, pas la culture. « On peut ajouter que, selon les premiers éléments d’observation en notre possession, les tour opérateurs du Japon et d’Australie sont intéressés par Tomorrowland. Ce n’est pas un public que l’on aurait eu dans notre région. C’est un public qui va venir très largement d’ailleurs. » Questionnée au sujet de la destination exacte des 400 000 euros, la vice-présidente à la culture nous assure que la subvention sera « versée à la station de l'Alpe d'Huez. Vous avez vu le site du festival vers Anvers ? Ce sera pour les structures d’accueil des festivaliers et l’aménagement du site. »

Aucune demande n'a été faite aux organisateurs de Tomorrowland en ce qui concerne la programmation d'artistes locaux : « ce n'est pas sur le budget culture, je n’ai pas d’intervention particulière à solliciter. » Laure Pardon, directrice du Foreztival et représentante des signataires de la tribune des acteurs culturels parue sur notre site, précise après avoir pu s'entretenir lors d'une réunion de travail avec la vice-présidente : « c’est plus logique que cette subvention soit sur la ligne touristique et économique, on est tous d’accord. Très clairement, le fait que Tomorrowland soit sur la ligne culturelle a été le facteur déclencheur. La Région est revenue sur le fait de le placer sur une ligne culturelle, à juste titre. C'est une franchise internationale, ce sera un coup de projecteur sur la région. Ce n’est pas à nous acteurs culturels de revenir là-dessus. On voulait via notre tribune faire valoir un respect de notre travail de terrain. Après, si les gens de Tomorrowland lisent les articles parus ici et veulent programmer des artistes locaux, qu’ils fassent appel à nos tourneurs, nous avons énormément de gens de talent ici ! »

Même si la Région finance les festivals de son territoire à hauteur de 4 millions d'euros, dont deux pour ceux de musiques actuelles, reste le risque de déséquilibrer l'écosystème culturel local qui était jusque-là préservé des mastodontes du divertissement, ce à quoi Florence Verney-Carron nous a répondu que « Tomorrowland est l'un des premiers festivals mondiaux, de très grande qualité. Nous sommes extrêmement attentifs à l’écosystème régional. Est-ce que ça va créer un déséquilibre ? Laure Pardon a évoqué un festival qui est proche à Grenoble, Holocène : je vais prendre contact avec eux sur ce sujet. Mais je ne pense pas que Tomorrowland provoque un déséquilibre. » On peut regretter encore une fois le manque de concertation et d'étude réalisée au préalable pour mieux connaître les équilibres en terme de festivals déjà ancrés sur le territoire... Mais Laure Pardon précise : « on a pu évoquer les points qui nous bloquaient. Il y aura un travail commun à faire pour poursuivre cette indispensable concertation, qui était l’un des points bloquants, cette difficulté à se parler. Je pense que le message a été bien entendu.​ »

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 9 septembre 2020 Laurent Wauquiez est passé à deux doigts de se remettre l'ensemble du monde culturel à dos. Il est retombé lundi, à peu près, sur ses pattes. Mais comment a-t-il fait pour glisser ainsi sur une peau de banane, après des semaines de mesures...
Mercredi 8 juillet 2020 Crash-test : la culture en PLS, en quelques jours, tel est le bilan immédiat de la crise induite par le Covid-19, virus pas très mélomane qui a mis a terre un pan entier de l’économie du pays — et pas n’importe lequel, celui qui donne du sens à nos...
Mardi 6 mars 2018 Laurent Wauquiez a décidemment bien du mal à initier un élan pour le destin national dont il rêve. Le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, après avoir torpillé son image avec des propos tenus devant des étudiants de l’EM Lyon et enregistrés à...
Mardi 26 septembre 2017 Passablement dans la panade financière depuis 2015, Le Croiseur s’octroie une nouvelle vie grâce à sa reprise par Romain Blachier. Celui qui est parallèlement élu à la mairie du 7e nous explique ce nouvel épisode de la Scène Découverte danse.
Mardi 6 juin 2017 La Région a dessiné les contours d'un futur possible et désirable pour le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs, et se montre prête à mettre la main au portefeuille de manière significative.
Mardi 28 juin 2016 C’est la compétence sur laquelle une gouvernance de droite est souvent soupçonnée des moins bonnes intentions et, par conséquent, sur laquelle elle n’a pas envie de se vautrer. En matière culturelle, Laurent Wauquiez entretient pour le moment un...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !