Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Bartabas : le cheval à corps et à vie

Cabaret équestre / Délestés des humains (ou presque), les chevaux de Bartabas présentent leurs tableaux comme des grands. Moins immédiatement séduisant que ses précédentes créations, cet "Ex anima" est une expérience unique et sidérante qui s'installe en Savoie pour un mois.

C'est son expérience ultime, la dernière d'une série de dix-sept entamée en 1984 avec son premier Cabaret équestre. Échappé du cirque Aligre, l'écuyer mène un parcours clairvoyant et cohérent qui séduit un public d'une hétérogénéité complète. Comment sinon, afficher complet des mois durant à Aubervilliers ou lors des vingt représentations au Bourget-du-Lac (1300 places sous chapiteau !), seule une vingtaine de tickets restant à vendre chaque soir. Longtemps passé par les Nuits de Fourvière, Bartabas se décale un peu géographiquement avec ce spectacle radical et empreint d'une humanité déconcertante. S'il est question de sensibilité à l'approche d'Ex Anima, celui-ci nécessite, plus que les autres, d'être pensé en le regardant.

Car quoi ? Des chevaux entrent en piste, font un numéro et repartent ? Oui, mais ce que l'on voit ne peut suffire à décrire ce qui se passe sur la piste. Bartabas a poussé si loin son compagnonnage avec ces animaux - qu'il n'a pas la bêtise de mesurer à l'humain - qu'il leur rend entièrement leur singularité. Il travaille avec certains d'entre eux depuis des dizaines d'années, il lui faut cinq à six ans pour en dresser un et voici qu'ils sont au cœur de ce spectacle joué depuis cet automne.

La Croisade des chevaux

Finie la voltige éblouissante de Calacas ou Battuta. Sa précédente création, Élégie (pour respecter sa sacro-sainte règle des sept lettres) sous-titrée, On achève bien les anges, naissait post-attentats et la fin du monde nimbait son univers. Ici, l'humain s'en est allé. Comment ? On ne le sait pas. Mais les chevaux s'imposent dans des scènes contemplatives où ils jouent, se rabrouent, se chahutent, travaillent (cheval de trait), combattent (la guerre), dansent (une scène quasi électro sous lumière bleue). La mort rôde, des loups viennent ramasser les restes de barbaque.

Parfois, ce sont des oiseaux qui s'interposent. À chaque fois, un silence exceptionnel les entourent. Car, bien que présent en masse, le spectateur assiste à cet instant où il devient minuscule face à ces animaux qui ont pris possession des lieux et qui, bien qu’entraînés, peuvent décider de changer leur interprétation. Bartabas, dans une extrême attention à leur égard, décale le spectateur de son siège. Et, sans lui faciliter la tâche (le spectacle est âpre), l'emmène sur un territoire inconnu. Si ce n'est pas une définition de l'art...

Ex Anima
Au Bourget-du-Lac (résa via Bonlieu, Annecy) du 19 avril au 13 mai et levers de soleil, dimanches 29 avril et 6 mai à Saint-Jorioz

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 18 juin 2019 C’est sa dernière tournée de ce genre. Depuis trente ans, Bartabas mène la compagnie Zingaro d’Aubervilliers vers différents continents avec chapiteau, écuries et une quarantaine d’animaux. Cet été, il s’arrête six semaines à Lyon où il a présenté...
Mardi 17 avril 2018 Il nous reçoit dans sa caravane accolé au chapiteau et aux écuries dans cet antre étrange et lunaire : un haras à la sortie de la ligne 7 du métro Fort d'Aubervilliers. Généreux, passionné, Bartabas revient sur cette création qu'il annonce comme...
Mercredi 24 juin 2015 Après une édition 2014 riche en prises de risques, le festival phare de l'été lyonnais est revenu à ses fondamentaux bankable. On peut le déplorer. On peut, plus prosaïquement, se satisfaire de l'aubaine que constitue la venue d'artistes de haute...
Mardi 23 juin 2015 Mathias Lyon, 21 ans, est l'un des dix cavaliers de "On achève bien les anges". Il revient pour nous sur la méthode de travail de Bartabas et son rapport à l'équitation. Propos recueillis par Nadja Pobel
Mardi 23 juin 2015 Grand fan de Tom Waits, Bartabas a fait du plus buriné du crooner l'ombre sonore de ses "Élégies". Un choix judicieux.
Mardi 23 juin 2015 Bartabas ne rigole plus. Conçu en début d’année dans une France secouée par les attentats, "On achève bien les anges" est un spectacle dont la mélancolie n'a d'égale que la rigueur et la virtuosité. Retour sur la création, aux Nuits de Fourvière, de...
Mercredi 25 mars 2015 Des adieux, des retrouvailles, des rencontres : bien que moins surprenante que sa prédécesseur, la 22e édition des Nuits de Fourvière promet son lot d'émotions fortes. Benjamin Mialot
Jeudi 13 mars 2014 65 spectacles, 170 levers de rideau, des rendez-vous au TNG, à Gadagne ou à la Maison de la danse : les Nuits de Fourvière s'annoncent plus foisonnantes que jamais. Benjamin Mialot
Jeudi 28 juin 2012 C’est peu dire que la mort est en pleine forme dans la dernière création de Bartabas, Calacas. Au-dessus de nos têtes, dans notre dos, devant nos yeux, les morts sont partout et triomphent dans un ballet équestre ébouriffant. Nadja Pobel
Lundi 26 mars 2012 Et voici la programmation complète (ou presque, tant elle est riche) des Nuits de Fourvière 2012 ! Certains événements étaient déjà connus, mais s’y ajoutent d’excellentes surprises, qu’elles soient musicales ou théâtrales… Christophe Chabert
Mardi 27 mai 2008 Théâtre équestre / Avec un entêtement proche de la mule, Les Nuits de Fourvière prolongent cette année encore leur fidélité à certains artistes. Mais pour corser le (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter