Michel Saint-Jean : la hauteur du politique

CANNES 2018 / Avec Pawel Pawlikowski (Meilleur réalisateur pour Cold War), Stéphane Brizé et Lee Chang-dong en compétition ainsi que trois autres réalisateurs dans les sections parallèles dont Lukas Dhont, Caméra d'Or pour Girl, le distributeur et producteur Michel Saint-Jean a contribué au succès du festival de Cannes 2018. Affable mais discret, le patron de Diaphana y fait souvent résonner des voix indépendantes et engagées. Rencontre.

Même si rien ne vient jamais amenuiser son prestige, la rumeur prétend que son éclat s’estompe avec le temps. C’est un fait chimique : l’oxydation est la pire ennemie des César. Celui décorant discrètement le bureau de Michel Saint-Jean a de fait gagné son pesant de patine. Sans doute s’agit-il de la statuette remportée en 1999 avec La Vie rêvée des anges ; sa petite sœur conquise en 2009 pour Séraphine demeurant chez ses producteurs. Un trophée du meilleur film toutes les années en 9, comme pour célébrer chaque nouvelle décennie de sa société Diaphana fondée en 1989… Le distributeur peut toucher du bois pour 2019.

Et pourquoi pas dès 2018 grâce à En guerre, la nouvelle réussite de Stéphane Brizé ? Ce « combat pour la dignité et la justice allant au-delà de la photographie de la délocalisation », s’inscrit dans la cohérence des près de 350 films qu’il a portés sur les écrans depuis ses débuts, où l’on croise le Lucas Belvaux de la géniale Trilogie ou de La Raison du plus faible, presque tout Robert Guédiguian, les Dardenne, Ken Loach ou Manuel Poirier.

J’ai envie de parler des gens dont il est nécessaire de parler. Même si j’ai une vie complètement bourgeoise, j’ai vécu mes vingt premières années dans des HLM. Mon père était ouvrier et ma mère ne bossait pas. Je sais d’où je viens.

Pour autant, Michel Saint-Jean ne revendique pas une ligne éditoriale à l’inflexibilité d’airain : « j’adore tous les cinémas ! » Un rapide survol de sa filmographie le confirme : n’a-t-il pas sorti Braindead (1992) du Peter Jackson période gore ; n’a-t-il pas accompagné l’émergence d’un nouveau cinéma d’animation en important Wallace & Gromit, puis en distribuant Les Triplettes de Belleville ou Persepolis ?

Saint-Étienne, Saint-François, Saint-Jean

Sa vocation naît grâce à la plus traditionnelle des animations, lors d’une séance de Dumbo l’éléphant volant au cinéma L’Anabel de Saint-Étienne ; il a alors 10 ou 11 ans.

Je me revois dans le long couloir menant à la sortie, ma mère me demandant si ça m’avait plu. Quand je lui ai répondu que je voulais en faire mon métier, elle avait beaucoup ri en me disant que je n’étais pas un éléphant ! En fait, j’avais tellement été enthousiasmé par le film et par l’émotion qu’il m’avait apporté que je voulais la ressentir toute ma vie.

Le jeune Michel se met alors à dévorer du film. Étudiant, il devient un fidèle des Rencontres Internationales de Saint-Étienne : « il y avait jusqu’à 300 films projetés, des avant-premières, des rencontres avec Truffaut ou Mastroianni… En huit jours, je voyais près de 50 films. » Son assiduité lui vaut d’être remarqué par la créatrice de l’événement, la distributrice et productrice Nella Banfi. Et le convainc que le meilleur moyen d’assouvir sa passion, c’est de travailler dans un cinéma.

Il propose donc ses services au France (l’actuel Méliès Saint-François) et démarre au bas de l’échelle : caissier, homme de ménage, il passe son CAP de projectionniste — « on projetait encore des copies flamme à l’époque » — et finit par diriger la salle. C’est alors que le service national se lasse de ses demandes de reports d’incorporation. Pour cet antimilitariste convaincu, hors de question d’être troufion. L’assouplissement du régime des objecteurs de conscience l’autorise heureusement à effectuer son service civil au sein d’une association. Pourquoi ne pas tenter sa chance à l’Institut Lumière à Lyon ? « Bernard Chardère a eu la gentillesse de m’accueillir et cela a été 15 mois magnifiques parce que j’ai consolidé ma cinéphilie, j’ai rencontré des gens extraordinaires comme Raymond Chirat ou Barthélémy Amengual… » Michel sympathise aussi avec un jeune bénévole de son âge, un certain Thierry Frémaux, futur patron de l’Institut et délégué général de la Croisette. Tous deux n’ont jamais coupé les ponts :

Aujourd’hui encore, on s’envoie des textos d’insultes à chaque derby », rigole-t-il.

Ces Mozart qu’il accompagne

Rendu à la vie civile, Michel Saint-Jean est plus que jamais résolu à persévérer dans la profession. Mais il veut aller plus en amont, à la source créative. L’IDHEC, ancêtre de la FEMIS, ne lui a pas ouvert ses portes ? Qu’à cela ne tienne : il multiplie les CV et contacte Nella Banfi qui se souvient du cinéphile stéphanois. Elle l’invite à gagner Paris et l’embauche comme responsable de programmation. Sa première mission : distribuer l’intégrale Nanni Moretti — difficile de faire mieux. Il découvre un métier dont la spécificité le fascine encore : « on est là pour accompagner le film, le mettre en valeur, faire en sorte qu’il rencontre un public le plus large possible. » Un métier dont il mesure, également, la position centrale mais ambiguë, prise en étau entre l’exploitation (les salles) et la production : « ils sont beaucoup plus nombreux et structurés que nous qui sommes des rêveurs, des saltimbanques… »

Tout saltimbanque qu’il se proclame, le jeune homme va rapidement prendre son autonomie en créant sa propre société, Diaphana — la beauté du mot et l’idée de la transparence ayant présidé au choix du nom. Les débuts sont portés par de nombreux succès étrangers, signés notamment Ken Loach (Riff-Raff, Raining Stones, Land and Freedom…) ou Mark Herman (Les Virtuoses). Quand en 1997, deux auteurs “maison“, Guédiguian et Poirier, sont adoubés à Cannes pour Marius et Jeannette et Western, le bénéfice en terme de visibilité est considérable.

D’autres jeunes cinéastes émergent dans la foulée, faisant des razzias à tous les palmarès : Sólveig Anspach (Hauts les cœurs !), Dominik Moll (Harry un ami qui vous veut du bien), Edward Yang (Yi Yi), Pierre Schoeller (L'Exercice de l'État)… Bientôt trente ans d’activité marqués par deux Palmes (L’Enfant et Le Vent se lève), des fidélités à la pelle et la douleur de la rupture quand Loach, après une dizaine de films, accepte une offre de Why Not : « Je n’ai pas d’amertume, personne n’appartient à personne, mais ses derniers films, je ne peux pas les voir, c’est trop dur. On se parle toujours, hein. »

Michel Saint-Jean a dû s’investir dans la production — une nécessité vitale pour un indépendant : plus tôt il s’engage sur un film (en l’occurrence, dès l’écriture), meilleures sont ses chances d’en acquérir les droits. C’est ainsi qu’il peut soutenir de nouvelles signatures en misant parfois gros. Dithyrambique sur son précieux poulain Xavier Dolan — « ce type a 26 ans, il a fait 7 films, c’est Mozart » — à qui il promet le meilleur, soutien sans faille de Safy Nebbou, il accompagne aussi Lukas Dhont dont Girl est une sensation d’Un certain regard :

« S’il me demande de faire ses cinq prochains films, sans savoir ce que c’est, je signe tout de suite ; s'il veut 400 millions, je me démerde, je les aurai.

Diaphana a par le passé connu un petit trou d’air, comme tout le monde dans ce milieu fait de risques et d’incertitudes. « Mais on a retourné le truc. En plus de 300 films, je n’ai jamais planté quiconque, il n’y a pas un seul technicien à qui on doit de l’argent. C’est parce que j’ai été bien éduqué. » On n’oublie jamais ses vertes années…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Mardi 1 mars 2022 Tant qu’il y aura des livres, il y aura des films — le cinéma aimant autant la littérature qu'Alexandre Dumas l’Histoire. Pour preuve, voyez le soir (...)
Mercredi 23 juin 2021 À partir de souvenirs mêlant biculturalisme, déboires d’une agro-entreprise familiale et relation avec une aïeule, Lee Isaac Chung signe un film aussi ouvert que lyrique participant de ce courant cicatriciel touchant le cinéma étasunien. Du rêve...
Mardi 7 janvier 2020 Nous avions découvert un extrait de son spectacle lors du dernier festival d’humour de Gerson : Klotilde est de retour pour la représentation complète d’Élevée en plein air, qui tourne depuis 2017.
Mercredi 13 novembre 2019 La 6e édition du festival Sens interdits aura fait la part belle à la capacité de jeunes artistes belges à gratter et bousculer autant leur art que leur temps quand les Russes ne cessent de tenter de prendre la mesure de la répression soviétique à...
Mardi 15 octobre 2019 À la suite d’un pari perdu, deux amis d’enfance (Matthias et Maxime) doivent s’embrasser devant une caméra. La situation les perturbe profondément et affecte leur relation, d’autant plus tendue que Maxime va partir deux ans en Australie. Ce baiser...
Mardi 8 octobre 2019 Même si officiellement le Festival Lumière ne débute que le lendemain, certains invités devancent l’appel et en profitent pour venir présenter leur film en (...)
Mardi 4 juin 2019 Parmi les événements placés en annexe de son exposition consacré à l'âge d'or du rock lyonnais, la BmL invite Sophie Rosemont à venir présenter son livre Girls rock, indispensable piqûre de rappel sur l'importance (quantitative et qualitative) des...
Mardi 29 janvier 2019 Quand une entreprise de télé-marketing prolifère sur une traite humaine d’une genre nouveau… Pour son premier long-métrage bouillonnant d’inventivité formelle, le rappeur Boots Riley imagine un bizness no limit dans un société jumelle de la nôtre....
Lundi 14 janvier 2019 De passage pour la pièce Tant qu’il y a de l’amour, le comédien sacrifie à la nouvelle tradition du Toboggan de la carte blanche cinématographique, (...)
Mardi 20 novembre 2018 Actuellement en course pour le prix Louis-Delluc avec La Prière dont il est le réalisateur, Cédric Kahn parcourt les routes pour Marche ou Crève de Margaux (...)
Mardi 9 octobre 2018 Le portrait plein de vie d’une adolescente née garçon luttant pour son identité sexuelle et pressée de devenir femme. Une impatience passionnée se fracassant contre la bêtise à visage de réalité, filmée avec tact et transcendée par l’interprétation...
Lundi 3 septembre 2018 Avant d’enflammer le dancefloor du réveillon en éclusant (avec modération) la sangria cuvée Gaspar Noé, il vous reste quelques films à siroter. Auxquels vous pouvez ajouter des Animaux fantastiques, des Portraits XL d’Alain Cavalier, ou une visite...
Mardi 15 mai 2018 « Celui qui combat peut perdre. Celui qui ne combat pas a déjà perdu. » Citant Brecht en préambule, et dans la foulée de La Loi du marché, Stéphane Brizé et Vincent Lindon s’enfoncent plus profondément dans l’horreur économique avec ce...
Mardi 20 février 2018 Loin de nous, à Cuba, Lima ou Bogota, des femmes ne cessent de faire des pas vers une société plus juste. Et pour cela, Núria Güell, Nadias Granados, Ana Mendieta, Tania Bruguera et Daniela Ortiz rapprochent l'art de problématiques concrètes...
Mardi 5 décembre 2017 Après quatre ans d'absence et un album, sublime, consacré à la douleur de la perte d'un de ses membres, le groupe belge Girls in Hawaïï renaît une fois de plus à lui même et retrouve la lumière en se tournant vers l'électronique et un rien...
Mardi 26 septembre 2017 Photographe, Cédric Roulliat a fait les beaux jours et les belles Unes, durant trois ans, de notre confrère préféré, le journal gay mais pas que... Hétéroclite, (...)
Mardi 9 mai 2017 La soirée lesbienne menée par la bande de Barbi(e)turix fait son come-back au Transbordeur avec l'icône Jennifer Cardini en guest. L'occasion de questionner Rag, la meneuse de revue.
Mardi 17 janvier 2017 La deuxième soirée du collectif lyonnais Dynastits, dédié aux artistes féminines, se tient le vendredi 20 janvier au Sonic. Après une première party sur le thème des (...)
Mardi 13 décembre 2016 Si la plupart des théâtres, comme chaque année, ferment le soir du 31 décembre, l'Iris (avec le clown loufoque Philippe Goudard), l'Instant T., le Fou et le (...)
Mardi 6 décembre 2016 Si la parité gagnerait à être plus respectée dans le vaste monde du rock'n'roll, les filles rééquilibrent petit à petit la balance. La preuve avec le concert (...)
Mardi 22 novembre 2016 Une ingénue sort du couvent pour se marier et mener une existence emplie de trahisons et de désenchantements. Maupassant inspire Stéphane Brizé pour un récit ascétique situé dans un XIXe siècle étrangement réaliste, et habité jusqu’à la moelle par...
Mardi 19 janvier 2016 De Tom Hooper (GB, 2h) Avec Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Whishaw…
Mardi 8 décembre 2015 Où l'on apprend que les antifascistes ont meilleur goût musical que les communistes. Ce qui ne veut pas dire grand chose, il est vrai. Disons qu'on (...)
Mardi 16 juin 2015 «L'homme est un animal à chapeau mou qui attend l'autobus 27 au coin de la rue de la Glacière » écrivait Alexandre Vialatte qui n'avait sans doute pas (...)
Mardi 12 mai 2015 Discret architecte de la sophisti-pop cafardeuse de The XX, le Londonien Jamie Smith publie son premier album solo, malicieusement titré In Colour. Un chef-d’œuvre qui met à jour trente ans de dance music made in England et capture mieux qu'aucun...
Lundi 18 mai 2015 Comment un chômeur de longue durée se retrouve vigile et fait l’expérience d’une nouvelle forme d’aliénation par le travail : un pamphlet de Stéphane Brizé, radical dans son dispositif comme dans son propos, avec un fabuleux Vincent Lindon. Critique...
Mardi 27 janvier 2015 Ciné O’Clock, manifestation consacrée au cinéma britannique par Le Zola, fête ses vingt ans cette année. Et comme tout anniversaire se doit d’être célébré avec des (...)
Mardi 6 janvier 2015 La synth-pop quelle que soit la forme qu'elle prend au final, est devenue la nouvelle spécialité lyonnaise. On vous a déjà parlé – oui, on sait – de Pethrol, (...)
Mardi 25 novembre 2014 Avant de se lancer en solo, l'Aussie Courtney Barnett a écumé les groupes. Souvent en temps que "deuxième guitare", rythmique ou slide, histoire qu'on ne la (...)
Mardi 4 novembre 2014 De July Jung (Corée du Sud, 1h59) avec Doona Bae, Kim Sae-Ron…
Mardi 7 octobre 2014 Film à double sinon triple fond, "Gone Girl" déborde le thriller attendu pour se transformer en une charge satirique et très noire contre le mariage et permet à David Fincher de compléter une trilogie sur les rapports homme / femme après "The Social...
Mardi 7 octobre 2014 De Xavier Dolan (Can, 2h18) avec Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément…
Mardi 2 septembre 2014 Moins flamboyante que l’an dernier, la rentrée cinéma 2014 demandera aux spectateurs de sortir des sentiers battus pour aller découvrir des films audacieux et une nouvelle génération de cinéastes prometteurs. Christophe Chabert
Mardi 15 juillet 2014 Réalisé par trois anciens élèves de la FEMIS, ce premier film suit, dans un mélange invisible de réalité et de fiction, la vie d’une danseuse de cabaret prête à raccrocher les gants et à se caser avec un homme gentiment bourru. Une...
Mardi 20 mai 2014 Premier bilan d’un festival de Cannes pour le moins insaisissable : les filles y ont pris le pouvoir, à commencer par celles de Céline Sciamma, événement de la Quinzaine des réalisateurs, qui pour l’instant éclipse la sélection...
Jeudi 15 mai 2014 "Bande de filles" de Céline Sciamma. "Party girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis. "White bird in a blizzard" de Gregg Araki.
Mardi 15 avril 2014 Même s’il affirme une sobriété inédite dans sa mise en scène, Xavier Dolan échoue dans ce quatrième film à dépasser le stade de la dénonciation grossière d’une homophobie rurale dont il se fait la victime un peu trop consentante. Christophe Chabert
Mercredi 26 février 2014 Faire d'un quartier-étendard en plein développement une plateforme festivalière cohérente : tel est le pari que s'est lancé Arty Farty pour l'édition 2014 de Nuits Sonores en investissant la Confluence. Au-delà de l'enjeu politique, force est...
Vendredi 29 novembre 2013 Co-leader d'une scène belge alors florissante, révélé par le fantastique From Here to There en 2003, Girls in Hawaïï a mis cinq ans pour réapparaître. Et pas (...)
Mardi 24 septembre 2013 Nous ne savions pas dans quelle case faire entrer les dix concerts qui suivent. Mais ils sont tout autant que ceux couverts par nos panoramas, si ce n'est plus, des jalons incontournables de ce début de saison musicale. Stéphane Duchêne, Benjamin...
Samedi 11 mai 2013 L'événement de cette troisième journée de Nuits Sonores était la tenue de la toute première Boiler Room (des DJ sets pour happy few retransmis sur le web) lyonnaise. Nous n'y étions pas. Tant mieux, sans quoi nous serions passés à côté d'un paquet...
Vendredi 26 avril 2013 On connaît peu de gens qui, objectivement, au-delà de l'aura rock 'n' roll du personnage, aimeraient avoir Mark E. Smith de The Fall pour père. Imaginez ce (...)
Jeudi 24 janvier 2013 «Nuits Sonores n'est pas un festival de blockbusters». La phrase est de Vincent Carry, le directeur de Nuits Sonores et elle a rarement été aussi appropriée que pour l'édition 2013 du festival, l'équipe d'Arty Farty ayant choisi de rester stable sur...
Lundi 17 septembre 2012 Stéphane Brizé, réalisateur de Quelques heures de printemps, cinquième film de cet amoureux des silences gênés, des plans séquences qui donne «vertige» et d’un cinéma qui créerait des émotions (fortes). Propos recueillis par Christophe Chabert
Vendredi 14 septembre 2012 Un fils sort de prison et renoue des rapports électriques avec sa mère malade. Avec ce film poignant emmené par une mise en scène sans psychologie ni pathos et deux comédiens incroyables, Stéphane Brizé s’affirme comme un grand cinéaste. Christophe...
Mercredi 11 juillet 2012 Bonne nouvelle : Xavier Dolan fait sa mue et commence à devenir le cinéaste qu’il prétend être. Si Laurence anyways est encore plein de scories, d’arrogances et de références mal digérées, on y trouve enfin de vraies visions de cinéma. Christophe...
Jeudi 28 juin 2012 Six films (dont un court métrage) en 28 ans avec de grandes galères et de longues traversées du désert : la filmographie de Leos Carax est un roman.
Vendredi 9 décembre 2011 Le coup du «Un gars, une fille, une guitare, le blues» c'est pas la première fois qu'on nous le fait. Le truc c'est qu'avec She Keeps Bees, le 18 décembre (...)
Vendredi 28 octobre 2011 Rock / Nous sommes en 2011 après Jésus-Christ, et toute la Gaule vibre au rythme d'un rock'n'roll surproduit, poseur et inoffensif. Toute ? Non ! Car des (...)
Vendredi 29 avril 2011 Musique / Ce doit être dans l'ADN américain, l'atavisme d'un peuple fou de sport, mais nombreux sont ces groupes indé US (The Killers, Kings of Leon, on en (...)
Lundi 25 avril 2011 SOIRÉE / Ami lycéen, on sait, en ce printemps, tes hormones parlent pour tes oreilles. Qu'importe la musique pourvu qu'il y ait de la muse, depuis que le (...)
Mardi 21 septembre 2010 De et avec Xavier Dolan (Canada, 1h40) avec Monia Chekri, Niels Schneider…
Lundi 12 octobre 2009 De Stéphane Brizé (Fr, 1h41) avec Vincent Lindon, Sandrine Kiberlain…
Vendredi 3 juillet 2009 De Steven Soderbergh (ÉU, 1h25) avec Sasha Grey, Chris Santos…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter