Berlioz, un sacré musicien !

Festival Berlioz / Chaque fin d’été à la Côte-Saint-André, Berlioz renait. Le Festival est devenu un événement musical incontournable pour les amoureux d’une musique française romantique inclassable. 2018, un cru prestigieux. 

Après le succès d'une édition 2017 "so british", le festival se tourne vers les œuvres sacrées de Berlioz et en même temps accueille les commémorations du 150e anniversaire de la mort du compositeur. Par son ambiguïté, "Sacré Berlioz", résume bien l’homme à la personnalité toute singulière : compositeur romantique avant-gardiste, écrivain, poète, orchestrateur hors cadre, maître de l’idée fixe (ce thème principal obsessionnel qui ne vous lâche jamais…), Berlioz pousse l’écriture de ses mélodies comme personne : des phrases fiévreuses, des envolées charnelles, jamais décoratives, des thèmes qui vous collent aux oreilles, absolument. Il fallait oser, sacré festival ! Qui s’ouvre sur une grande fête des moissons avec musiques et métiers d’antan, à Saint-Pierre de Bressieux. On y retrouve la folle ambiance d’un village dauphinois comme on y vivait au 19e siècle. Les batteuses, les jeux en bois, la fabrication du pain artisanal et la fanfare des Violons du Rigaudon, constituée de violonneux traditionnels. L’orchestre Les Corsaires Rouges fera danser les festivaliers jusqu’au bout de la nuit lors d’un petit bal où chacun pourra s’enivrer avant un feu d’artifice.

Le programme se poursuit avec un choc esthétique radical : le Requiem que Berlioz lui-même mettait en première place dans son catalogue. L’exécution de cette œuvre est toujours un moment particulier. Avec un orchestre d’une envergure exceptionnelle doublé d’un dispositif visionnaire : quatre orchestres de cuivres et la quadriphonie est née. Le compositeur anticipe sur toutes les expériences de spécialisation chères aux compositeurs du 20e siècle. Là, on entend de purs thèmes grégoriens, là encore, Berlioz fait dialoguer les chœurs, l’orchestre et les solistes. Tout s'ajoute en surabondance et les couleurs musicales deviennent éblouissantes. Avec le très berliozien François-Xavier Roth à la baguette, on attend une grande claque esthétique, une belle bourrasque sonore, un moment musical rempli d’émotions uniques.

Sacrées surprises…

Au château Louis XI, la chef d’orchestre Laurence Equilbey à la tête de son ensemble Accentus dirige la Création de Haydn, une œuvre de maturité, d’une spiritualité à couper définitivement le souffle. Berlioz a toujours été fasciné par le travail de composition de Haydn, harmoniquement éblouissant. Autre moment sacré, rarement entendu en France, L’enfance du Christ de Berlioz. Avec cette pièce complètement décalée, on trouve un Berlioz qui n’assume pas totalement l’avoir écrite. Il en présente un extrait sous un pseudonyme et à sa grande stupéfaction, L’Adieu des bergers à la Sainte famille va connaitre un grand et beau succès. L’œuvre toute entière est un petit bijou inclassable, dans le pur religieux naïf où se déroulent mélodies sucrées sur mélodies suaves - on savoure avec émotion La Fuite en Égypte.

Au cœur de ce Festival dédié à Berlioz, il ne fallait oublier ni Jean-Sébastien Bach ni Claudio Monteverdi, parce que tous deux ont un rapport puissant à la musique religieuse. Sir John Eliot Gardiner nous offre une rencontre avec Bach en plein cœur du pays de Berlioz, un grand écart temporel mais une même vision d’écriture musicale au service du texte religieux. Gardiner et son indéboulonnable Monteverdi Choir vont sublimer quatre cantates du maître du contrepoint. Simon-Pierre Bestion dirige Les Vêpres de la Vierge, premier chef d’œuvre sacré de Monteverdi. Les partis pris de ce jeune chef sont déroutants, ses propositions artistiques inattendues. La Compagnie La Tempête, portée par Bestion, interprète Les Vêpres, avec mise en espace épurée et solo dansé par l’étoile japonaise Rihoko Sato. Un sacré Festival Berlioz en perspective.

Festival Berlioz
À La-Côte-Saint-André du 18 août au 2 septembre 2018

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 20 juin 2023 Si Hector donne toujours le La du festival Berlioz qui lui est consacré, la programmation s’ouvre à beaucoup d’autres horizons avec, cette année par exemple, une présence forte de Beethoven, le "Carmina Burana" de Carl Off ou encore une création...
Mardi 11 février 2020 L'Orchestre du Gürzenich de Cologne et son directeur musical reprennent l'idée des académies du temps de Beethoven où, sans savoir à quoi s'attendre, l'auditeur découvrait des créations contemporaines. François-Xavier Roth nous dévoile les...
Mardi 11 juin 2019 Pour le 150e anniversaire de la mort de Berlioz - acte 2 - on nous annonce : "Le roi Hector". L’acte 1 nous avait montré un "sacré Berlioz". In fine, on célèbre un sacré roi Hector Berlioz par toutes ses facettes, dans tout son génie.
Mardi 19 juin 2018 D’année en année, le Festival de la Chaise-Dieu se répand, opère sa mue, se transforme de façon à étonner perpétuellement un public qui se laisse séduire. Pour (...)
Mardi 20 juin 2017 Cela fait maintenant 24 ans que La Côte-Saint-André accueille un festival dédié au compositeur français Hector Berlioz (1803 – 1869). D’année en année, l’événement prend de l’ampleur, à tel point qu’il est aujourd’hui l’un des plus grands festivals...
Mercredi 24 juin 2015 Pas facile d’imaginer été après été un festival dédié à un même compositeur sans risquer de tourner en rond. Le Festival Berlioz réussit pourtant à surprendre avec un (...)
Jeudi 26 juin 2014 Après les Bleus, c'est au tour du Festival Berlioz de s'envoler pour l'Amérique du Sud à l'occasion de sa vingt-et-unième édition, ordonnée par Bruno Messina sous l'intitulé imaginaire "Berlioz en Amérique au temps de la révolution industrielle". En...
Mercredi 16 juin 2010 La nouvelle édition du Festival Berlioz, sis depuis 17 ans à la Côte Saint-André, lieu de naissance du grand compositeur français Hector Berlioz, reprend la formule de l’édition passée qui avait séduit plus de 20 000 spectateurs. Georges Renau

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X