Retour vers le futur : "Happiness Road"

Happiness Road
De Hsin-Yin Sung (Taï, 1h51)

Animation / Le cinéma taïwanais en prises de vues réelles connaissait un maître en la personne Ang Lee ; se pourrait-il qu’il se soit trouvé avec Sung Hsin-Yin son équivalent dans le domaine de l’animation ?

De son enfance taïwanaise, Tchi avait conservé des images diffuses, emportées aux États-Unis où elle a construit une existence bancale. De retour au pays pour les obsèques de sa grand-mère, Tchi renoue avec ses souvenirs, des amis et envisage un autre futur : en profitant du présent.

Grand conte introspectif contemporain empreint d’une douce mélancolie s’apprivoisant progressivement pour se transmuer en nostalgie raisonnée, Happiness Road possède l’immensité d’une saga épique… alors qu’il conte le parcours d’une petite fille normale. Mais de cette normalité, Sung Hsin-Yin exhale tous les insondables mystères ; il embrasse le réel et l’onirique dans un même mouvement graphique d’une subtile élégance — qui n’est pas sans rappeler la grâce du regretté Isao Takahata. Et quand la majorité des romans d’apprentissage s’adresse à des enfants ou des adolescents, celui-ci se destine aux (jeunes) adultes, leur révélant qu’il n’est jamais trop tard pour mettre sa vie en harmonie avec ses aspirations profondes.

Jouant de manière inattendue sur les époques, le surnaturel (le dialogue avec les ancêtres) et les éventuelles conséquences de ses décisions, Happiness Road s’inscrit aussi dans un contexte historico-politique signifiant : Tchi naît le jour de la mort du président taïwannais ; l’ombre du dictateur Tchang Kaï-chek pèse sur sa petite enfance, et ses études sont marquées par les revendications étudiantes. C’est donc un livre d’Histoire “habité“ que l’on parcourt, aussi émouvant, cocasse qu’édifiant. Un grand film.

Un film de Sung Hsin-Yin (Taï, 1h51)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 8 octobre 2019 C’est une discrétion un peu affligeante qui accompagne la Fête du Cinéma d’Animation. Il faut dire qu’elle manque un poil de lisibilité : elle se déroule durant (...)
Samedi 17 ao?t 2019 Leur ville inexplicablement envahie par des pingouins, un groupe d’enfants profite des vacances pour enquêter. Un songe astrophysique drapé de poésie mythologique, empli de fantaisie. Et de palmipèdes.
Mardi 3 juillet 2018 De retour à l’animation après sa parenthèse en prise de vues réelles, Brad Bird donne une suite superlative à ses Indestructibles, où le divertissement n’exclut pas le politique. La marque de Pixar.  
Mardi 18 octobre 2016 Avec ce portrait d’une marmaille cabossée par la vie retrouvant foi en elle-même et en son avenir, Claude Barras se risque sur des sentiers très escarpés qu’il parcourt avec une délicatesse infinie. Un premier long-métrage d’animation en stop motion...
Mardi 19 avril 2016 de Vincent Kesteloot & Ben Stassen (Bel, 1h30) avec les voix de Matthias Schweighöfer, Kaya Yanar, Dieter Hallervorden…
Mardi 9 février 2016 Vous appréciez le cinéma d’animation, mais refusez par principe de vous infliger en famille les dernières émanations des gros studios ? Saisissez-vous du (...)
Mercredi 10 février 2016 De Janis Cimermanis (Let, 0h45) animation
Mardi 2 février 2016 De Anthony Roux & Jean-Jacques Denis (Fr, 1h47) avec les voix de Sauvane Delanoe, Emmanuel Gradi, Laetitia Lefebvre…
Mardi 26 janvier 2016 Le renouveau de l’animation viendrait-il de la diversité européenne ? Même si l'on trouve mille qualités à Vice-Versa, à Dragons voire à L’Âge de glace, l’honnêteté (...)
Mardi 1 septembre 2015 "​Le Petit Prince", discutable adaptation de Saint-Ex’ qui a ravi du public à "Vice-Versa", ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir : la fin 2015 s’annonce riche en productions animées enthousiasmantes.
Mardi 4 décembre 2012 Longtemps désertique, en dépit de quelques rares oasis de créativité, le cinéma d’animation français a connu depuis dix ans un fulgurant essor au point de devenir à la fois une industrie et un laboratoire. À l’occasion de la sortie d’"Ernest et...
Vendredi 18 février 2011 En marge de la manifestation Cartoon movie, les salles du GRAC organisent une rétrospective saluant le meilleur de la production européenne récente en matière de films d’animation : on cartoon dans le Grand Lyon. CC
Jeudi 22 octobre 2009 Et si les enfants profitaient de ces vacances automnales pour crapahuter dans les musées ? Tour d'horizon non exhaustif des stages et ateliers. NP

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !